Explosion dans le réacteur numéro 3 de Fukushima

L’Agence japonaise de sûreté nucléaire (NISA) a confirmé l’explosion du toit du bâtiment abritant le réacteur numéro 3 de la centrale atomique de Fukushima, dans la nuit du dimanche à lundi (11h01 heure locale au Japon), suite à une accumulation d’hydrogène.

Selon les renseignements fournis par les autorités japonaises, l’AIEA est en mesure de confirmer les informations suivantes sur l’état des réacteurs 1, 2, 3 et 4 de Fukushima.

"Les 4 réacteurs ont bien été arrêtés automatiquement le 11 mars."

Concernant le réacteur 1, "les exploitants de la centrale ont été en mesure de faire fonctionner un système d’évacuation de chaleur résiduelle, qui est maintenant utilisé pour refroidir le réacteur. Des travaux sont en cours pour parvenir à un arrêt à froid du réacteur."

De la même façon, "le personnel des unités 2 et 4 travaillent à rétablir les systèmes de dissipation de la chaleur résiduelle."

Concernant l’unité 3, le bâtiment du réacteur abritant le réacteur a bien explosé, mais l’enceinte de confinement du circuit primaire (cuve du réacteur) n’a pas été endommagé. "La salle de contrôle de l’unité 3 est toujours opérationnelle."

Explosion du réacteur n°3 de la centrale de Fukushima

MAJ 

07h33 : Le réacteur n°2 de la centrale de Fukushima connait lui aussi des problèmes. Selon l’agence de presse Jiji, le système de refroidissement est en panne, le réacteur est en surchauffe et le niveau d’eau baisse.

12h40 : Une fusion du coeur du réacteur n°2 de la centrale de Fukushima-Daiichi n’est pas à exclure. Toujours, selon l’agence de presse Jiji, Le circuit de refroidissement ne fonctionne plus, et le niveau de l’eau est tellement bas que les barres de combustible nucléaire sont totalement à l’air libre.

15h35 : Les autorités japonaises ont déclaré à l’AIEA que le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi avait connu une baisse du liquide de refroidissement au niveau du réacteur. Le personnel de la centrale a commencé à injecter de l’eau de mer dans le réacteur avec pour objectif de stabiliser la température relative en son cœur.

17h00 : Comme pour les réacteurs 1 et 3, l’état du réacteur n° 2 inquiéte et fait craindre une nouvelle explosion. Selon Tepco (l’opérateur de la centrale), les barres de combustible nucléaire ont été "totalement exposées hors de l’eau censée les refroidir pour la deuxième fois … Elles sont en situation de surchauffe et risquent de fondre."

18h00 : Tokyo a demandé officiellement l’aide aux Etats-Unis pour refroidir les réacteurs nucléaires de Fukushima (AFP).

[ Image : explosion du toit du réacteur numéro 3 ]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

35 Commentaires sur "Explosion dans le réacteur numéro 3 de Fukushima"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Propv
Invité

@font-face { font-family: “Times New Roman”; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: “Times New Roman”; }table.MsoNormalTable { font-size: 10pt; font-family: “Times New Roman”; }div.Section1 { page: Section1; } J’ai vu les vidéos de l’explosion de la centrale nucléaire. Ca fait vraiment peur ! Je croyais que c’était totalement impossible, notamment dans les pays ou les mesures de sécurité sont drastiques (Japon, France, …) J’ai l’impression que mêmes si tout est fait pour sécuriser ces installations, un accident grave n’est jamais impossible en cas de situation extrême. C’est donc potentiellement vraiment dangereux !!!

Oups
Invité

L’explosion a dû faire aussi des dommages collatéraux à votre clavier.

Pastilleverte
Invité
voir les différences entre le titre et le développement dans le post. Explosion “du bâtiment du réacteur”, pas du réacteur lui même. C’est déjà suffisamment sérieux pour en rajouter ! Et oui, toute installation un tant soit peut technique présente un risque en cas de défaillance, qu’elle soit d’origine “naturelle” ou “humaine”. Un barrage hyraulique qui se rompt, c’est pas radioactif, mais c’est forcèment beaucoup de dégats humains et matériels. Un coup de grisou dans une mine de charbon, un “deepwater” de forage pétrolier, une raffinerie de pétrole, etc etc… autant des risques, pas toujours mesurés au départ, mais dont… Lire plus »
renewable
Invité

vous êtes un illuminé ou simplement on vous a payé très cher pour venir combattre toute critique du nucléaire ce matin???? vous êtes indécent! c’est à cause de criminels comme vous qu’on a laissé les japonais installer des centrales sur un territoire soumis aux séismes, tiphons, tsunamis, volcans…. il vous faut quoi pour ouvrir les yeux? que le prochain épicentre soit SOUS l’une des 11 centrales?

michel123
Invité
Autant les autres risques sont tous contrôlables (tempètes,  raz de marée , bombe classique ) par un renforcement des enceintes de confinement , autant une secousse de 9 sur l’échelle de richter située sous la centrale n’aurait laissé qu’un gros tas de décombres et un fonte du coeur  du réacteur. C’est pourquoi les grosses centrales de plus d’un GW sont des dangers et je ne saurais trop rappeler que la future centrale surgénératrice d’essai prévue sur le site de cadarache (une zone sismique) dont le caloporteur est du sodium liquide est une ineptie lorsque l’on sait que le sodium explose… Lire plus »
Kat182
Invité

Parler de “pain bénit” d’une situation pareille en dit long sur votre pensé. Et juste pour préciser la peur du nucléiare, contrairement aux autres incidents que vous cités, les dégats de catastrophes nucléaires se font sentir durant de longues décénies et voir siècles selon les isotopes échapées…

Coyote
Invité

Bonjour, Est ce que pastilleverte à totalement tort? Enlevons les centrales nucleaire qui, je vous l’accord présentent de graves risques…Mais on mets quoi à la place? Des kilometres carrés de panneaux solaires, combien de centrales à charbons ou de barrages hydroliques pour remplacer le nucleaire? Est ce envisageable, réellement moins dangereux pour l’envirronement?

Reivilo
Invité

La part du nucléaire au japon ne représente qu’environ un quart de la production. Il n’est pas impossible de croire que cette part peut (bien sûr sur quelques décennies) être remplacée par du renouvelable ou du négaWatt, ou les deux.

Reivilo
Invité
Pastille verte, affirmer que tous les modes de production d’électricité comporte un risque similaire est un peu osé. Le japon compte par exemple 151 parcs éoliens sur son territoire. Je n’ai pas entendu de grosse inquiétude pour la population riveraines de ces équipements suite aux tragiques évennements de ces derniers jours. Encore moins dans un périmètre plus large, on peut rester serein sur le risque de retombées de pales japonaise en Auvergne mais un peu moins sur celui de radioélements si hélas ils ne restent pas confinés dans leurs enceintes “étanches”. Donc pas trop de relativisme, et il faut bien… Lire plus »
Coyote
Invité

Je parlais d’un remplacement du nucleaire au niveau mondial. C’est quoi du négawatt?

meminick
Invité

comme d’habitude les mêmes arguments de part et d’autre et les anathèmes font flores. Bien sur qu’aucune techniqe n’est sure à 100%, le plus humble des citoyens le sait. Les peurs sont agitées mais cela n’apporte rien au débat qui n’a jamais eu lieu. Organisons donc ce débat. il aura au moins l’intérêt de permettre à chacun de s’exprimer en respectant l’autre

ccsiaix
Invité

consiste à ne pas consommer autant d’énergie. C’est une théorie de la décroissance. Je vous laisse le soin d’aller convaincre les japonais, bon courage.

Reivilo
Invité
Le négaWatt n’est pas une théorie de décroissance mais d’utilisation rationnelle de l’énergie. En trois temps, 1 sobriété énergétique c’est du comportement et les japonais savent tout à fait le faire, exemple actuel visible, les écrans publicitaires à Tokyo sont éteints pour réduire la demande. 2 de l’efficacité, en gros de la technologie performante pour produire et utiliser l’énergie. Je pense qu’ils ont aussi quelques atouts la-dessus et 3 du renouvelable tout à fait réalisable chez eux. Sinon décroissance n’est pas un gros mot et s’imposera dans certains domaines de part les limites physiques de notre planète, mais pas non… Lire plus »
bmd
Invité

Le réacteur n°3 n’a pas explosé.Le bâtiment léger qui l’abrite a été soufflé par une explosion d’hydrogène, suite à une décompression programmée. Pouvez-vous expliquez ici dans quel but vous répandez ce mensonge? J’aimerais avoir votre réponse, et non un silence pesant. Je remarque quant à moi que malgré ces circontances extrêmes ces réacteurs pourtant anciens et leurs enceintes de confinement ont jusqu’à présent remarquement résisté et que les atteintes aux populations sont pour l’instant très minimes. On ne peut-être pas en dire autant des autres installations industrielles, dont curieusement vous ne dites pas un mot!

renewable
Invité

pourquoi nous mentezvous? cet accident ne devait jamais se produire! le nucléaire ne présente pas de dangers selon vous et vos amis salariés du secteur nucléaire! Et en Italie il n’y a pas de risque sismique? et le risque terroriste n’existe pas? Quelle est la différence entre une explosion terroriste d’une hydrolienne, d’une centrale biomasse, d’une centrale à biogaz ,d’une centrale solaire ou d’une centrale nucléaire??? On risque de mourir de gens comme vous! Il vous faut un séisme avec épicentre SOUS l’une des centrales???

Dan1
Invité

Avant de continuer à traquer les mensonges, lisez ceci :

Dan1
Invité

Pour Propv. Il y a bien longtemps que les risques des réacteurs REP (même en France) ont été étudiés et des études ont été publiées, on en a déjà parlé sur Enerzine, par exemple là : Je donne le lien direct vers le rapport de l’IRSN : Pour le risque hydrogène, c’est à la page 76.

andre
Invité

A la lecture de ces commentaires, j’ai l’impression que tous sont de brillants scientifiques qui connaissent sur le bout du doigt les questions nucléaires. N’en déplaisent à beaucoup, j’ai l’impression que jusqu’à présent les Instances japonaises gèrent au mieux la situation dans ce chaos indescriptible qui a suivi séisme et tsunami. Petite précision:  toutes les installations nucléaires ont bien supporté le séisme mais que c’est le tsunami qui a conduit à cette situation grave.

Pseudo
Invité
Le nucléaire… Une des technologies les plus décriées mais une (sinon pour la France) des plus indispensable à l’heure actuelle. A moins que l’on souhaite se rabattre sur les énergies fossiles (il existe bien les centrales à charbon avec recapturation et séquestration de CO2). Je ne vise pas à faire l’éloge du nucléaire mais il me semble tout à fait honnête de rappeler à quel point nous, francais, en sommes venus dépendants. C’est une technologie qui a fait ses preuves et bien qu’à risque, il me semble honnête de s’en servir, jusqu’à l’appartion soit d’une technologie moins dangereuse avec les… Lire plus »
Dan1
Invité

Quelques liens utiles :

Pourinfo
Invité

Il y a deja eu un seisme sous une centrale au japon

renewable
Invité

un peu plus de monde et d’arguments pour expliquer que nous sommes le seul pays au monde avec le Japon a être autant dépendants en industrie et en énergie de cette chose géniale et pas dangeureuse du tout qu’est le nucléaire! Et vous pouvez tous nous garantir qu’il n’y aura pas d’attentat terroriste sur aucune centrale dans le monde dans les 50 prochaines années auxquelles vous nous avez condamnés à risquer la catastrophe? Vous serez tous en première ligne pour réparer les dégat et prendre les radiations?

Coyote
Invité

C’est vrai (meme si le nuclaire est dangereux) que ce manger la pollution d’energie fossile réguliérement est peut etre meilleur pour la planete et la population?

bmd
Invité
A vous lire,on comprend pourquoi Enerzine, qui n’a toujours pas répondu(silence pesant,comme prévu)peut impunément raconter des salades pour exciter les foules. Quand m’avez-vous vu prétendre que des accidents ne peuvent pas se produire. Je constate seulement que cet accident n’est pas l’apocalypse nucléaire que vous semblez appeler de vos voeux,et qu’il a pour l’instant très peu d’incidence sur le public. J’observe que pour l’instant, ces réacteurs pourtant d’un modèle ancien ont résisté, non seulement à un des plus forts séismes de ce siècle, mais aussi à un tsunami terrifiant. Est-ce aussi ce que vous souhaitez pour la France, pour apaiser… Lire plus »
Pierrotb001
Invité

Est ce qu’un spécialiste de la fission peut nous expliquer ce qui risque de se produire si ” les barres sont à l’air libre”. Cela éclairera un peu le débat. Merci

ccsiaix
Invité

en anglais, la diapo n°6, en réponse à Pierrotb001

Devoirdereserve
Invité
Renewable croit savoir que cet accident ne devait jamais se produire. Pourtant, tout dans le déroulement montre que jusqu’ici au moins on reste dans ce qui était prévisible : – le toit anti-déflagrant pour éviter d’endommager le coeur vole en éclat sans renvoyer d’onde de choc ou peser de toute sa masse en s’écroulant… – le filtre pour relâcher de manière contrôlée de la vapeur… – les pastilles d’iodes (qui ne sont pas un gri-gri), mais qui permettent de protéger contre le seul élément qui passerait le filtre… Alors quoi ? Ca ne devait jamais arriver mais les concepteurs l’ont… Lire plus »
Sitaitsimple
Invité

“Pourtant, tout dans le déroulement montre que jusqu’ici au moins on reste dans ce qui était prévisible” Honnêtement, il faut vous faire soigner …La perte totale des alimentations electriques , c’est prévu? Mais si vous avez des éléments tangibles, je suis preneur.

Envircinq
Invité

Question à tous les détracteurs du nucléaire et de son opérateur EDF : Vous avez qui comme fournisseur d’énergie électrique? Alors mettez vos paroles en accord avec vos actes si cela n’est pas encore fait Passons massivement à des contrats de fourniture d’électricité 100% renouvelable et vous verrez cela changera plus vite qu’avec des post

Envircinq
Invité

Question à tous les détracteurs du nucléaire et de son opérateur EDF : Vous avez qui comme fournisseur d’énergie électrique? Alors mettez vos paroles en accord avec vos actes si cela n’est pas encore fait Passons massivement à des contrats de fourniture d’électricité 100% renouvelable et vous verrez cela changera plus vite qu’avec des post

momo788
Invité

Peut on faire des economies d’ectricite: Combien de kilowatt sont depense par jour au Japon pour de la publicite eclaire ? (grand ecran, 4x3m…) Utiliser de l’ectricite pour le transport, la cuisson, le chauffage … c’est normal, mais pour les pub, c’est du gachis.

Devoirdereserve
Invité

L’approche par état fait 15 volumes environ… Et EDF ne la distribue pas comme ça !

Remon
Invité

on parle de centrales nucléaires parce que c est à l ordre du jour sur une faille sismique,pourtant on a construit un très grand terminal méthanier sur une faille dans le sud de la France avec toutes les autorisations de l état sans compter sur un incinérateur aux normes ,(pour le moment nous verrons si dans quelques années il sera toujours aux normes,à mon avis dans 10 ans il sera aux normes de 2009)mrs hulot, estrosi, richard de wwf etc, sont venus et sont repartit aussi vite après leurs passages devant les caméras (comme d habitude).

renewable
Invité

L’ASN n’a aucune raison objective de nous raconter des mensonges, la propagation de l’explosion est étonante mais les niveaux de radioactivité annoncés ne permettent pas de penser qu’il s’agit de quelque chose de plus grave que l’explosion d’hydrogène sur ce réacteur. Non?

Matlas
Invité

je ne parle pas de taux radioactivité je parle des constats visibles sur les explosions au niveau des réacteurs 1 et 3. Et mon constat est de dire que ça ressemble plus à l’explosion de “cocottes minute” qu’une déflagration de gaz. Cela au vue des masses collossales projetées à plusieurs centaines de metres d’altitude en quelques secondes. PS: je cherche dailleur toujours les dimensions de l’édifice pour commencer les calculs

wpDiscuz