Exxon Mobil annonce le remplacement des réserves 2008

Exxon Mobil a annoncé hier que les additions à ses réserves prouvées en 2008 avaient totalisé 1,5 milliard de barils équivalent pétrole, remplaçant ainsi 103 % de la production. Hors l’impact des cessions d’actifs, les additions aux réserves ont remplacé 110 % de la production.

"ExxonMobil continue à réaliser des additions significatives de réserves et a remplacé en moyenne 110 % de la production sur les dix dernières années", a déclaré le président-directeur général Rex W. Tillerson. "Nous avons une vision sur le long terme du développement des ressources et investissons dans l’ensemble du cycle de prix des matières premières. Ajouter de nouvelles réserves garantit qu’ExxonMobil va continuer à développer de nouvelles ressources énergétiques cruciales pour aider à répondre aux besoins croissants de la planète dans l’avenir."

Les additions de réserves en 2008 de la société reflètent de nouveaux développements avec des engagements financiers non négligeables tout comme des révisions et extensions de champs existants résultant de forages, études et de l’analyse de la performance des réservoirs. Les additions de réserves provenant du projet de sables bitumeux Kearl Phase 1 au Canada ont totalisé 1,1 milliard de barils équivalent pétrole. Des additions prouvées ont également été réalisées dans divers pays, dont les États-Unis, la Norvège, le Nigeria, l’Angola et l’Australie. Les cessions d’actifs en 2008 ont réduit les réserves prouvées de 0,1 milliard de barils équivalent pétrole.

Sur la base des prix des liquides et du gaz naturel au 31 décembre, le remplacement des réserves prouvées s’est élevé à 2 milliards de barils équivalent pétrole en 2008, remplaçant ainsi 136 % de la production, effet des cessions d’actifs compris.

À la fin de 2008, la base de réserves prouvées d’ExxonMobil a augmenté à 22,8 milliards de barils équivalent pétrole, répartie à peu près de façon égale entre les liquides et le gaz. La vie des réserves d’ExxonMobil au taux actuel de production est de 15,3 ans et la part des réserves prouvées déjà développée est de 62 %.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz