F. Hollande annonce des “modes de soutien aux renouvelables revisités”

Le Président de la République a ouvert vendredi matin la deuxième conférence environnementale, où il a confirmé sa détermination de mener à bien la transition énergétique inscrite dans son programme présidentiel.

Concernant les énergies renouvelables productrices de chaleur, le Président de la République a rappelé l’importance du gisement forestier français et a annoncé vouloir " faire de la chaleur renouvelable une priorité et promouvoir la filière bois, à travers le fonds stratégique Forêt bois ".

Par ailleurs, François Hollande a rappelé l’importance de la valorisation énergétique de la biomasse d’origine agricole et du développement des biocarburants de 2e et 3e génération. Il a annoncé "le lancement dans une semaine d’un appel à projet pour les fermes pilotes d’énergie marine", que les industriels attendaient depuis longtemps.

Il a réaffirmé son ambition d’un déploiement massif des énergies renouvelables passant par l’établissement " d’un cadre réglementaire et fiscal plus lisible, plus stable, plus cohérent ". Le Président de la République a également rappelé que ces filières " doivent représenter plus du quart de la consommation d’énergie à l’horizon 2020 " mais il a fixé des exigences nouvelles en termes économiques et industriels aux filières électriques en annonçant des " modes de soutien aux énergies renouvelables revisités de sorte que chaque euro prélevé sur les factures des consommateurs soit le plus efficace possible et favorise la création de champions industriels nationaux ".

Conscient des chantiers nouveaux qui s’ouvrent, le Syndicat des énergies renouvelables prendra une part active dans ces réflexions de moyen terme pour garantir aux filières l’atteinte des objectifs, rappelés ce matin par le Président de la République.

" Les tarifs d’achat ont joué tout leur rôle dans la montée en puissance des énergies renouvelables électriques et offrent aujourd’hui encore une sécurité et une visibilité aux acteurs. Le Président de la République a annoncé une révision de ces mécanismes. Avant toute chose, et dans l’attente de la loi de programmation sur la transition énergétique qui devrait être publiée fin 2014, l’urgence est au redressement des filières au travers de mesures réglementaires immédiates ", a déclaré Jean-Louis BAL, Président du SER.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "F. Hollande annonce des “modes de soutien aux renouvelables revisités”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Steph
Invité

Suppression du petit credit d’impot pour le PV residentiel, remise en cause des tarifs d’achats (au pluriel, pour toutes les EnR). C’est ainsi que le gouvernement entend relancer des EnR qui declinent a contre-courant du monse entier. Je peux vous predire ce qui va se passer : des mesures etatiques et technocratiques sans efficacite vonte etre decidees et dans 24 mois une nouvelle conference actera que les mesures sont un fiasco (selon les termes de Borloo). On changera peut-etre de braquet mais alors le dernier carré des entreprises su secteur uaront disparu, et leurs competences avec.

chiedo
Invité
Personnellement j’ai toujours trouvé aberrant de subventionner des EnR électrique, alors que le problème le plus urgent à régler dans notre consommation d’énergie c’est le carbone, que ce soit pour des raisons climatiques ou de disponibilité des ressources. Si on devait absolument subventionner le PV ou l’éolien, j’aurai largement préférer donner des milliards aux laboratoires pour qu’il nous sorte des technologies viables économiquement, plutôt que donner des milliards à des particuliers, installateurs, et fabriquant, qui ne font que ce gaver sur le dos des autres !!! Alors, de mon point de vue arrêter les subventions dans ce genre, bonne nouvelle.… Lire plus »
Tech
Invité
à chiedo, avec votre raisonnement, des dépenses sans résultat immédiat (mode de pensée à la fin du trimestre!) le nucléaire n’aurait jamais vu le jour! et je me souviens de la vieille pompe à eau à main de mon grand père, avant de commencer à pomper il fallait amorcer avec l’équivalent d’une boite de conserve d’eau! (le “joint d’étanchéité en cuir devant “gonfler” :o) cette phase de rentabilisation est passée ou en passe de l’être, et dans certais pays on est arrivé à un coût de production égal ou inférieur au prix d’achat de l’éléctricité. il faut donc continuer en… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“demandez donc ce qui est préférable par les français en région: des particuliers, des fabricants et des installateurs locaux heureux ou des bénéfices de “gands travaux” dans des multinationales au détriment de sous traitants exploités” C’est sûr que demandé comme ça… A l’inverse, on peut formuler la question comme ceci : Préférez vous des armées d’artisants de temps en temps véreux se gavant de subventions sur le dos du reste des consommateurs en enrichissant des particuliers fortunés, en important du matériel chinois et en baclant régulièrement le travail sans aucun contrôle, ou bien de grands groupes publiques produisant et exportant… Lire plus »
chiedo
Invité

@Tech : Pardon, mais le “mode de pensée à la fin du trimestre!” c’est justement la méthode actuelle ! Aller y a plein de pognon a se faire, et tout le monde y va ! Alors que subventionner des chercheurs pour qu’ils trouvent de vraies solutions et fassent de vrais progrès sans engraisser au passage tout un troupeau de profiteurs, ça prend du temps ce n’est pas à la fin du trimestre qu’on en verra les bénéfices !

Sicetaitsimple
Invité
Je ne doute pas qu’il y ait eu “des particuliers, des fabricants et des installateurs locaux heureux” à l’époque de certains tarifs d’achats! Tout le monde avait de quoi se sucrer! Je ne sais pas ce que va nous concorter le gouvernement quand il parle de “modes de financement revisités”, j’ai peur qu’il soit juste à coté de la plaque exactement au mauvais moment, celui où il suffit de continuer à faire baisser de façon très volontariste les tarifs d’achat (comme chez “l’exemple” allemand) et supprimer cette aberration technocratique que sont les appels d’offre ( sauf pour des technos innovantes)… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

les meilleurs projets “dans le cadre d’un volume et d’un coût global maitrisés”.

airsol
Invité
à Chiedo “Si on devait absolument subventionner le PV ou l’éolien, j’aurai largement préférer donner des milliards aux laboratoires pour qu’il nous sorte des technologies viables économiquement, plutôt que donner des milliards à des particuliers, installateurs, et fabriquant, qui ne font que ce gaver sur le dos des autres !!!” Il n’y a jamais eu autant de recherche sur le PV et l’energie en general parce qu’il y a ( avait?) de l’argent à faire. Vous idealisez un milieu “la recherche” qui repond aux memes stimulis ques les autres! Je suis consterné que l’on s’en prenne aux tarifs d’achats, le… Lire plus »
chiedo
Invité

Reste qu’en France l’électricité n’est pas ce qui pause problème et par conséquent, PV, éolien et compagnie ne peuvent pas être la solution ! On a beaucoup d’autres choses à faire et ces milliards gaspiller ou non (question de points de vue) serait bien mieux investi ailleurs.

trimtab
Invité
“…….relancer des EnR qui declinent a contre-courant du monse entier….” En declin ? Vous avez des ‘sources’ ? Car, selon des sources que je consulte, ça semble être le contraire: Pour le solaire PV: “……Analysts expect a new PV installation record of 35,000 megawatts in 2013. Even with the possibility that Europe’s annual installations will fall below 10,000 megawatts over the next few years, China, Japan, and the United States, along with the growing number of “newcomer” PV countries, will more than pick up the slack. The IEA estimates, perhaps conservatively, that world PV capacity will more than triple by… Lire plus »
Tech
Invité
vous reprenez une de mes phrase et vous me tendez un bâton pour vous battre dans votre version ;o) vous dites Préférez vous des armées d’artisants de temps en temps véreux se gavant de subventions sur le dos du reste des consommateurs en enrichissant des particuliers fortunés, en important du matériel chinois et en baclant régulièrement le travail sans aucun contrôle, ou bien de grands groupes publiques produisant et exportant du matériel essentiellement français sous l’oeil d’experts indépendants et des médias ? autre lecture de cette phrase: Préférez-vous un monopole se gavant de budgets de recherche en enrichissant moins de… Lire plus »
chiedo
Invité

@Tech : La facture de l’utilisateur ? Vous parlez des 5 Milliards d’euros de CSPE en 2013 et qui augmente d’un milliard par an ? A ce compte là payer 3 milliards de plus pour une centrale en sachant qu’on en construit pas une tous les ans ça ne me pose aucun problème ! Et les travaux nécessaires au bon fonctionnement du réseau au-delà d’un certain pourcentage d’énergies intermittentes, ça coute combien ? En plus de la CSPE bien sur !

Bachoubouzouc
Invité
“Préférez-vous un monopole se gavant de budgets de recherche en enrichissant moins de particuliers, mais beaucoup plus les plus fortunés” De quels fortunés parlez vous ? Les actionnaires, à savoir l’Etat ? Ou les consommateurs, qui ont bénéficié d’une facture parmis les plus faibles d’Europe depuis des décénies ? “en exportant notre savoir faire nucléaire en Chine, sans retour probant et sans contrôle possible de la population.” Ah bon ? Apparemment on exporte notre savoir-faire en Chine gratuitement ! Et une entreprise publique sous le contrôle d’une autorité de sûreté toute puissante serait moins transparente qu’une industrie ENR disparate composée… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

“Si vous pensez à EDF ENR c’est pas tout a fait ça…..” Non, je pensais à l’industrie électrique classique, à laquelle faisait référence Tech. Voyez, il nous parlait de “sous-traitant exploités”, et on sait tous bien que ce genre de choses n’arrive pas dans l’industrie ENR…

Tech
Invité
à chiedo LA CSPE, ce n’est pas à 100% pour les ENR! vous oubliez les la perequation et la cogénération , on est alors en gros à 50/50! quand je disais désinformation en voila un bel exemple faire croire que la CSPE est supérieure aux erreurs de chiffrage de l’EPR !!! à bachou oui c’est bien ce que je dis, les français payait en impots pour la R&D ce qu’ils ne payaient pas en tarif edf! oui je parle des actionnaires d’aujourd’hui , on ne demandait pas à edf de faire des profits, l’équilibre était suffisant, maintenant ces profits, ils… Lire plus »
chiedo
Invité
“désinformation en voila un bel exemple faire croire que la CSPE est supérieure aux erreurs de chiffrage de l’EPR” A bon ? Pars que la CSPE vous ne l’avez payé qu’une fois vous ? Il me semble qu’un surcout c’est unitaire, la CSPE c’est tous les ans ! Depuis 2009 on en est à 8 Milliards rien que pour les EnR si je reste sur la base 50/50 …. Mais bon pour moi ça semblais logique de prendre ça en compte, mais peu être que vous avez la chance de vous voir remboursé vos impôts de l’année précédente, ou alors… Lire plus »
Dan1
Invité

A Tech. La réalité de la CSPE pour 2013 c’est déjà ça : Et en plus visuel c’est ça : Mais le problème est que la CSPE n’est pas limitée à une année. Là, avec les obligations d’achat, nous en avons pris pour au moins 20 ans avec des augmentations chaque année. Relisez le rapport de la cour des comptes que je cite. Le Cour estime que la CSPE pourrait atteindre 8,4 milliards d’euros (dont une majorité pour les EnR). Combien pourra-t-on construire d’EPR avec ces dizaines de milliards ?

Dan1
Invité

A Tech; “et c’est vrai qu’ en payant 5 à 10% de son prix l’électricité” Vous voulez parler de quoi au juste là ? EDF (ou tout autre fournisseur) vous fait cadeau de l’électricité qu’il vous livre ?

chiedo
Invité
La question à se pauser avant de savoir à quelle hauteur il fallait les subventionner, c’est plutôt est que ça valait la peine de le faire tout court ? Notre électricité est propre (infiniment plus que nos voisins en tout cas) rentable et pourtant bon marché. Pourquoi investir dans des technologies atrocement cher, intermittentes qui par conséquent sont incompatibles avec notre réseau et notre mode de production majoritaire, je rappelle que l’intermittence ça se lisse avec du fossile. Alors même que nous vivons a crédit, il est indispensable d’investir cet argent “que nous n’avons pas” dans des projets intelligents et… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“”Notre électricité est propre” Il y a des japonais qui ont dit ça…” Combien de temps comptez faire référence à un accident dont les causes techniques et organisationnelles n’ont guère à voir avec la situation française, et ne préjuge en rien de la technologie nucléaire en général ? “Oui, ça valait le coup car ça a formidablement progressé, en cout de revient, grace aux aides.” Encore une fois, que des prix baissent n’implique pas forcément qu’ils atteindront un jour la rentabilité. “Oui c’est très cher et ça a été mal anticipé.” L’industrie ENR devra un jour arrêter de mettre tout… Lire plus »
wpDiscuz