Faire appel aux « Fonds Chaleur » pour économiser de l’énergie

La production de chaleur qui représente la moitié de nos consommations d’énergie repose encore principalement sur les combustibles fossiles alors même que notre pays ne manque pas d’alternatives.

L’Etat a lancé en décembre 2008 un plan de 50 mesures en faveur des énergies renouvelables. Ce plan prévoyait notamment la mise en place d’un « fonds chaleur renouvelable » destiné à soutenir le développement de la production de chaleur à partir d’énergies renouvelables (biomasse, géothermie, solaire, biogaz) en incitant les entreprises (des secteurs primaire, secondaire et tertiaire) et les collectivités au remplacement d’installations existantes ou à la mise en place de nouveaux équipements.

Ainsi le Fonds Chaleur, doté d’une enveloppe de 1,2 milliard d’euros sur une période de 5 ans, a pour objectif de les aider financièrement. Il contribue aux objectifs du Paquet européen climat-énergie consistant à porter la part des énergies renouvelables à 23% dans la consommation énergétique nationale d’ici 2020 et devrait permettre la production supplémentaire de 5,47 millions de tep de chaleur renouvelable et de récupération à cette horizon.

L’Etat, par l’intermédiaire du Fonds Chaleur géré par l’ADEME, alloue des aides financières conséquentes. Cependant, toutes les entreprises et toutes les collectivités n’ont pas les mêmes besoins en terme de production de chaleur. Pour tenir compte de la diversité des situations, le Fonds Chaleur propose deux dispositifs :

Un appel à projets nationa

Le BCIAT (appel à projets Biomasse Chaleur Industrie Agriculture et Tertiaire) permet à toutes les entreprises de déposer un dossier dès lors qu’elles produisent plus de 1.000 tep/an et qu’elles souhaitent avoir recours à un dispositif utilisant la biomasse.

Qu’est ce que le BCIAT ?

BCIAT comme Biomasse, Chaleur, Industrie, Agriculture et Tertiaire; en d’autres termes, il s’agit de produire de la chaleur à partir de la biomasse et ce dans les secteurs de l’industrie, de l’agriculture et du tertiaire.

Le terme de « biomasse » regroupe toutes les matières organiques qui peuvent dégager de l’énergie soit par combustion directe ou suite à une étape de transformation. La biomasse représente donc aussi bien la fraction biodégradable des déchets industriels ou agricoles que le bois issu directement de la forêt.

Les 5 appels à projets, lancés depuis 2008, ont permis de soutenir jusqu’alors 109 opérations biomasse énergie pour une production énergétique totale de 585.000 tep/an et une puissance totale installée de 1.150 MWth représentant une réduction d’1,5 million de tonnes de CO2 par an. A ce jour, ce sont 38 projets retenus qui sont en fonctionnement pour une production de chaleur à partir de biomasse supérieure à 150.000 tep/an.

Les secteurs d’activité concernés sont variés. Le secteur le mieux représenté est l’agroalimentaire avec, sur quatre ans, 50 projets en cours (dont 19 laiteries) et une production énergétique à partir de biomasse supérieure à 275.000 tep/an. Ceci reflète la volonté des industriels du secteur agroalimentaire d’améliorer les performances énergétiques et environnementales de leurs procédés et de communiquer sur des produits de grande consommation à faible teneur en carbone. Par ailleurs, ces industriels sont souvent situés en milieu rural, au plus près des producteurs de matières premières, avec un accès au gaz naturel limité. Ainsi, la biomasse constitue une très bonne opportunité de faire évoluer leurs équipements fonctionnant souvent fioul lourd.

Trois secteurs sont fortement impliqués

► le secteur du papier carton (100 000 tep/an) : utilisation de vapeur pour les procédés de production de papier/carton à usages divers (papier d’impression – écriture, papier de presse, papier tabac, papier ondulé, papier d’hygiène, cartons plats, papiers/cartons industriels et spéciaux) ;

► la production de matériaux de construction (56 000 tep/an) : fabrication de briques, de tuiles, de plaques de plâtre, etc.

► l’industrie du bois (39 000 tep/an) : séchage de bois en scierie, production de panneaux de bois, fabrication d’emballages.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz