Fermentalg : Multiplication par 2 de la teneur en lipides d’une microalgue

Fermentalg, société spécialisée dans la production de molécules à partir des microalgues, et une équipe de chercheurs** ont annoncé le dépôt d’un nouveau brevet concernant d’importantes avancées technologiques réalisées dans le cadre d’un programme commun d’ingénierie en vue de l’exploitation industrielle des microalgues.

Multiplication par 2 de la teneur en lipides d’une microalgue

Les équipes de Fermentalg et du CEA sont parvenues à modifier le métabolisme d’une microalgue marine afin d’augmenter l’accumulation de lipides au sein de la cellule. Cette microalgue est désormais capable de produire significativement plus d’huile que la souche originale, ce qui laisse entrevoir des applications en bioénergies. Les conditions financières de l’exploitation par Fermentalg de ces résultats sont d’ores et déjà été établies.

Cette avancée majeure a vocation à accroître la compétitivité économique de la technologie de production des microalgues développée par Fermentalg, lui permettant d’accélérer son déploiement industriel et commercial.

Co-dépôt d’un nouveau brevet

Ces travaux, réalisés en collaboration entre les équipes de Fermentalg (sous la direction de Pierre Calleja et Marina Leterrier) et du CEA Grenoble (sous la responsabilité d’Eric Maréchal), ont donné lieu au dépôt conjoint d’une demande d’enregistrement de brevet.

Cette demande de brevet vient renforcer la propriété intellectuelle de Fermentalg et assoir la position de la société en leader européen de la production de microalgues en mixotrophie* (capacité d’un organisme à se nourrir à la fois sur le modèle des plantes – « autotrophie » – et des animaux – « hétérotrophie »). A ce jour, Fermentalg dispose d’un portefeuille composé de 20 familles de brevets.

La mixotrophie à dominante hétérotrophe consiste à introduire une composante lumineuse de faible intensité et de courte durée. Comme en hétérotrophie, le substrat organique nourrit les microalgues pour produire de grandes quantités de biomasse mais cette fois le chloroplaste et autres organites capteurs d’énergie lumineuse de la cellule (photo récepteurs) sont activés. Cela a pour effet d’augmenter la productivité de la cellule ainsi que de permettre la synthèse de toutes les molécules pouvant être métabolisées par une microalgue.

* Source : Avenium Consulting sur la base du nombre de brevets déposés
** CEA/CNRS/Université Grenoble Alpes de la Direction des Sciences du Vivant du CEA

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Fermentalg : Multiplication par 2 de la teneur en lipides d’une microalgue"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Assayag
Invité

Une telle application peut elle être utilisée pour augmenter la qualité nutritive de la spiruline? Sincères remerciements

Pastilleverte
Invité

uneOGM intelligent, qui va sur la bonne voie. à quand l’industrialisation (et l’extraction des lipides), et à quel coût ?

Zenattitude
Invité

La recherche sur les algues se developpe a grand pas . c’est une solution attirante , presque naturelle .. Ces algues OGM ne présentent elles pas un risque une fois perdues dans la nature ? en cas de développement incontrolable ??

wpDiscuz