Feux tricolores : Grolleau baisse la consommation d’énergie par deux

En 2011, la ville de Paris remettait en cause la totalité du marché des feux tricolores en cours pour s’inscrire dans le plan climat 2012, en faveur des réductions d’énergie, le marché renouvelé avec la société Grolleau en 2009 devenant alors caduc.

Pour les feux de signalisation, l’attributaire du marché se devait désormais être capable de fournir l’ensemble du signal tricolore, à savoir la mécanique et les sources lumineuses, et de garantir la qualification du feu aux normes CE.

En février 2011, la ville de Paris signe un contrat unique de haute performance énergétique avec le groupement d’entreprises Evesa. L’objectif : "réduire de 30% la consommation globale d’énergie de la ville d’ici à 2020, ceci en agissant sur les 201.000 sources d’éclairage public et les 144.000 points de signalisation lumineuse tricolore."

Au vu de la performance des feux proposés, et de leur qualification CE, c’est la société Grolleau qui est retenue par EVESA pour le marché des feux tricolores.

En septembre 2012, une première commande de taille est initiée : "1500 feux devront être livrés en seulement 10 semaines." L’entreprise a en effet réussi à livrer une quantité de feux jusqu’alors jamais produite en un temps très court, tout en fournissant un signal tricolore de dernière génération répondant ainsi aux exigences du plan climat 2012.

Grolleau a mis tout en œuvre pour honorer cette commande en bouleversant totalement l’organisation de son usine. L’équipe R&D, qui travaillait déjà sur le sujet, poursuivait activement son programme de requalification des feux, les équipes de production passaient aux 3×8 et la Supply Chain démultipliait ses efforts pour obtenir l’ensemble des pièces nécessaires à la fabrication des feux tricolores en temps et en heure. Six feux tricolores différents ont ainsi été conçus, chacun produit en plus ou moins grande quantité. Le défi était donc relevé pour Grolleau, qui est parvenu à réaliser un saut technique considérable en réduisant de deux à trois fois la puissance nécessaire au bon fonctionnement des feux tricolores.

"Aujourd’hui, nous fabriquons et intégrons l’ensemble du signal tricolore qualifié aux normes CE avec des exigences complémentaires (très pointues) de la ville de Paris. Sans oublier que nous sommes également parvenus à baisser la consommation par deux pour atteindre 13 watt par source ! C’est en collaborant avec notre client et en faisant preuve de flexibilité que nous avons pu respecter les délais de cette nouvelle commande", explique Frédéric Brier, directeur Commercial et Marketing chez Grolleau.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Feux tricolores : Grolleau baisse la consommation d’énergie par deux"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tech
Invité

144 000 feu * 13 Watt de gagné (hypothèse moitié moins qu’avant!) feu tricolores allumés toutes la journée? *24 heures tous les jours *365 jours par an. donc au max à l’année 144 000 * 13 * 24 * 365 = 16,35 GWh !! bel économie! et uniquement sur les feux tricolores parisiens!

wpDiscuz