Filière photovotaïque : les mesures d’urgence entrent en vigueur

Les mesures d’urgence tant espérées par les professionnels du solaire en France comprenant notamment les nouveaux tarifs pour le photovoltaïque ont été publiées au journal officiel jeudi matin.

L’une des mesures phares concernent en effet la bonification des tarifs photovoltaïques (jusqu’à 10%) dès lors que les cellules ou les panneaux solaires sont fabriqués en Europe.

"Le projet d’arrêté sur lequel la CRE est saisie pour avis propose la mise en place d’une majoration tarifaire de 10 % par rapport au tarif défini par l’arrêté du 4 mars 2011 pour les installations photovoltaïques d’origine européenne faisant l’objet d’une demande complète de raccordement à compter du 1er mars 2013. Cette majoration ne concerne que les tarifs T1, T2, T3 et T4 définis dans l’arrêté précité, soit des installations d"une puissance inférieure à 100 kW." (src : JO)

"Il s’agit de mesures d’urgence attendues pour mettre un coup d’arrêt aux destructions d’emploi et soutenir la filière photovoltaïque dans l’attente des conclusions du débat sur la transition énergétique", a précisé la ministre de l’Ecologie et l’énergie, Delphine Batho, à l’Agence France Presse. D’après les chiffres fournis par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), la filière photovoltaïque a vu disparaître près de 15.000 emplois entre 2010 et 2012, soit 1 emploi sur 2 dans l’hexagone.

Par ailleurs, le projet d’appel d’offres de 400 mégawatts dédié aux technologies innovantes (photovoltaïque à concentration et photovoltaïque avec suivi du soleil) ainsi qu’aux technologies matures se rapportant aux ombrières et aux toitures a également été entériné au JO. Le gouvernement a indiqué en janvier vouloir doubler les volumes cibles du photovoltaïque à 1.000 mégawatts supplémentaires d’ici fin 2013.

 

Filière photovotaïque : les mesures d'urgence entre en vigueur

Etat du parc photovoltaïque au 30 septembre 2012 (src : JO)

"Au 30 septembre 2012, le parc photovoltaïque installé atteignait une puissance de 3.922 MW (src : CGDD). 66 % de cette puissance correspond à des installations de plus de 100 kWc (grandes toitures et installations au sol) et 16 % à des installations de moins de 3 kW intégrées au bâti (petites toitures). Ces dernières étaient au nombre de 236 874, soit 87 % du nombre total d’installations. A la même date, la puissance en file d’attente de raccordement était de 2 197 MW, ce qui porte la puissance totale du parc potentiel à 6 118 MW. Cette capacité est supérieure à l’objectif fixé dans la programmation pluriannuelle des investissements pour 2020, qui s’élève à 5 400 MW."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Filière photovotaïque : les mesures d’urgence entrent en vigueur"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

Le titre de l’article ausssi, a besoin d’une mesure d’urgence, en matiere de conjugaison..

Berti49
Invité

“Cette majoration ne concerne que les tarifs T1, T2, T3 et T4 définis dans l’arrêté précité, soit des installations d”une puissance inférieure à 100 kW” hum hum ! elle est au courant DB que les T2 et T3 ont disparu dans le décret publié en même temps !!!!

Binian
Invité

Ce sont des extraits des délibérations de la CRE en date du 20 décembre 2012 qui ont été cités dans l’article. Or, dans ses délibérations, la CRE analyse les PROJETS d’arrêtés que le gouvernement lui a soumis en octobre, qui ont été modifiés depuis. Dans les arrêtés définitifs, les tarifs T2 et T3 ont en effe été supprimée, et majoration concerne non seulement les installations de puissance inférieure à 100 kW (T1 et T4) mais également les installations de puissance supérieure à 100 kW (T5) et inférieure à 12 MW théoriquement.

Sceptique
Invité

Bonjour, Parcourant réguliérement la newsletter d’enerzine, je trouve qu’il y a souvent des approximations, des raccourcis, voire des erreurs et même des effets d’anonnces avec un manque d’esprit critique dans les informations traitées par ces articles. Je suis devenu assez prudent sur ce que je lis ici et ne considère plus ce site comme une source fiable. Dommage Un lecteur souvent déçu

Luis
Invité

¤ Depuis le 1er janvier 2013, le tarif d’achat est à 81,8 €/MWh pour le photovoltaïque des nouvelles installations de 100 MWc et plus. C’est combien déjà le MWh de l’EPR ?

Sicetaitsimple
Invité

Le seul “souci” c’est qu’à ce prix là personne ne va construire. On peut le mettre à 50, ce sera pareil, et encore plus compétitif vis-à-vis du MWh EPR…. Attendons les résultats des futurs appels d’offre pour connaitre le vrai prix. Nota: c’est pareil pour biomasse ou éolien offshore, il y a un tarif d’achat théorique, mais rien ne se fait à ce tarif.

Dan1
Invité

A Luis. Et il est à combien le MWh PV à 19h00 en hiver ?

Sicetaitsimple
Invité

pareil, 81,8€/MWh…Je ne comprends pas votre question?

Luis
Invité
¤ Comme les autres fois, on lit ce commentaire “à ce prix là personne ne va construire”. Pourtant, “près de 458 MW de projets de grandes centrales supérieures à 1 MW ont été déposés auprès d’ERDF dans ce trimestre au tarif de 10,51c/kWh ; c’est le seul secteur dynamique. Au 30/09/2012, la liste d’attente totale des projets de grandes centrales supérieures à 1 MW s’établit à 1 265 MW auxquels il faut ajouter 313 MW déposés directement auprès de RTE.” C’était le 3e trimestre 2012. Et depuis le 2e trimestre 2011, avec un tarif à 12,00 c/kWh “auquel personne ne… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

que nous n’avons pas parlé de “parité réseau” sur Enerzine. A 81,8€/MWh de tarif d’achat pour du non intégré au bati, du superposé notamment,c’est bien en dessous du tarif de vente “tout compris” d’EDF, de l’ordre de 120€/MWh Si ce niveau est bien représentatif des coûts, on devrait donc assister selon la théorie de la parité réseau à un véritable tsunami….. Bon, on va voir.

wpDiscuz