Financement bouclé pour l’usine de dessalement du Qatar

Au sein d’un consortium réunissant Mitsui, la Shikoku Electric Power Company et la Chubu Electric Power Company, GDF SUEZ Energie International a bouclé le financement projet de production d’électricité et de dessalement d’eau Ras Laffan C, en partenariat avec la Qatar Electricity and Water Company et Qatar Petroleum.

La Japan Bank for International Cooperation (JBIC), l’Export Development Canada (EDC), l’Islamic Development Bank (IDB) et un syndicat de 21 banques internationales et régionales octroient les prêts d’un montant total de 3,25 milliards de US$, dont 300 millions de US$ seront garantis par le centre italien d’assurance des risques politiques “Istituto per i Servizi Assicurativi del Credito all’Esportazione” (SACE). Ce financement inclut une tranche de financement islamique (250 millions de US$).

Le coût total de l’investissement devrait dépasser les 3,8 milliards de US$. Le consortium détient 40% de la Ras Girtas Power Company, fondée pour développer le projet, les 60 % restants revenant à Qatar Petroleum et à la Qatar Electricity and Water Company.

« Le succès de ce financement est une nouvelle preuve de la confiance de la communauté bancaire en la force du consortium et dans le développement économique du Qatar », analyse Guy Richelle, CEO de GDF SUEZ Energy Middle East-Asia & Africa.

GDF SUEZ Energie International et ses partenaires ont été désignés preferred bidders pour le projet Ras Laffan C en mars 2008.

Ras Laffan C sera la plus grande unité de production d’électricité et de dessalement d’eau du pays, affichant une capacité de 2 730 MW et de plus de 286 000 m³ d’eau par jour. La vente de l’électricité et de l’eau sera régie par un contrat d’achat d’électricité et d’eau conclu avec la Qatar General Electricity and Water Corporation (KAHRAMAA), pour une durée de 25 ans.

Ras Laffan C devrait être mis en service en avril 2011, avec une première phase de production d’électricité et d’eau dès le mois de mai 2010. Ce projet contribuera de manière significative au développement de l’infrastructure du secteur de l’électricité et de l’eau au Qatar, appelé à garantir la stabilité de la croissance économique du pays.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Financement bouclé pour l’usine de dessalement du Qatar"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Amamine
Invité

sltje suis ingénieur en hydraulique. et je travail depuis 05ans dans une usine de dessalement d’eau de mer autant qu’opérateur qualifier. je compte trouver un emplois dans ce domaine au qatar

wpDiscuz