Enerzine

Financements assurés pour l’usine d’enrichissement Georges Besse 2

Partagez l'article

Areva a annoncé lundi avoir finalisé un projet de financement pour la Société d’Enrichissement du Tricastin (SET), qui détient et exploite l’usine d’enrichissement Georges Besse 2.

Un prêt d’un montant de 650 millions d’euros sur une durée de 10 ans a été mis en place auprès d’un groupe de 10 banques internationales. De plus, le financement est lié aux revenus futurs de l’usine Georges Besse 2, eux mêmes sécurisés par un important carnet de commande à long terme.

Selon le géant du nucléaire, la montée en puissance de l’usine, dont la construction a démarré en 2006, se poursuit conformément au planning initial avec une capacité installée de 84 % à fin mai 2014. Cette usine produira, à pleine capacité, assez d’uranium enrichi pour alimenter 70 réacteurs en combustible nucléaire.

La structure mise en place va permettre à Areva de bénéficier de conditions de financement favorables tout en préservant l’accès à la trésorerie générée par l’activité de l’usine.

"L’intérêt marqué de plusieurs grandes banques pour le financement de l’usine Georges Besse 2 traduit leur reconnaissance de la qualité de ce projet industriel et leur confiance en l’avenir du marché nucléaire. Le caractère innovant de ce financement à recours limité, appliqué pour la première fois à un actif nucléaire d’Areva, ouvre des perspectives pour le développement des activités nucléaires" a déclaré Luc Oursel, Président du Directoire d’Areva.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz