Fiscalite des biocarburants : Colère des producteurs

Le projet de loi de finances 2009 présenté en conseil des ministres vendredi prévoit la disparition progressive des aides au bioéthanol d’ici 2012. Les professionnels du bioéthanol ont vivement réagit à cette annonce.

"Cette décision va conduire dès 2009 à taxer davantage le bioéthanol, énergie renouvelable, que l’essence fossile. Le bioéthanol serait ainsi taxé 50% de plus que l’essence en 2012" affirme la confédération générale des planteurs de betteraves (CGB).

Une perspective qui ouvrirait "la porte à des importations massives en provenance du Brésil, pays où l’éthanol est moins taxé que l’essence" renchérit le syndicat de Producteurs d’Alcool Agricole  (SNPAA).

Pour la filière betteravière, il s’agit d’une "situation de grande incohérence" : "revenir ainsi sur la fiscalité des biocarburants, c’est remettre en cause l’existence même d’outils industriels lancés au vu d’objectifs fixés par l’Etat."

"L’industrie a respecté ses engagements" souligne pour sa part le SNPAA. "De son côté, Bercy s’apprête à démanteler le dispositif d’agréments mis en place par l’Etat pour garantir la pérennité de ces usine". Le syndicat rappelle les investissements réalisés dans les unités nouvelles, soit plus d’un milliard d’euros, et agite le spectre de "la faillite de la filière bioéthanol française et de la destruction de milliers d’emploi."

Eric Lainé, président de la CGB, rappelle enfin que l’Ademe a reconnu "le bilan énergétique et environnemental positif du bioéthanol produit en France" et appelle Bercy à "rectifier le tir en modifiant cet article de loi."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Fiscalite des biocarburants : Colère des producteurs"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Marc
Invité

Avouons-le !Les agrocarburants ont été une fausse bonne idée qui a trop vite été considérée comme une solution formidable. Il est temps de faire marche arrière sur ce dossier essentiel, et peu importe si le Brésil n’a pas les memes états d’ames. Se développer sans consicence ne mene pas loin.Le batterave et le maïs ne payent plus, mettez vous au bio ! Et diversifiez vos culture ! Resuscitez votre terre avec des pratiques respectueuses et naturelles, et vous retrouverez le gout de travailler dans le bon sens.

Carnot
Invité

Excellente nouvelle. Plus de 400 millions d’euros des impôts des  français non gaspillé chaque année. Des millions de tonnes d’eau non gaspillées. Et des milliers de kilomètres carrés préservés de l’agriculture intensive.

Gp
Invité
il est temps en effet que ce scandale s’arrête!!! produire du bio-éthanol avec un rendement énergétique de chiotte dans un pays excédentaire en essence mais largement déficitaire en Gazole : il ne pouvait y avoir qu’un ancien champion du monde de F1 pour voir un intérêt dans pareille absurdité lorsque le chef du gouvernement de l’époque lui confiait cette mission débile du dvlpt d’un carburant inutile en France… comme prévu, 3 ans plus tard, les francais, tjrs accrocs au Diesel ont enterré la filière E85 encore plus violemment qu’ils ne l’avaient fait avec le GPL quelques années plus tôt. Tout… Lire plus »
personne
Invité

Excellente nouvelle en effet… Si cela se confirme, ça va mener au démantelement de la filière en France et ne pas inciter les entreprises à investir dans ce secteur d’avenir (quon le veuille ou non) et dans les agro carburants de seconde et troisième génération beaucoup plus prometteurs. D’autres pays, ayant une vision à plus long terme, ne se priveront pas de nous devancer en terme de recherche/développement et une fois de plus, on aura loupé le coche.Qu’on fasse seulement tourner les machines agricoles aux biocarburants et la filières biodiesel deviendra rapidement positive en terme de non emissions de Co2.Ridicule.

Gadget
Invité

Quelle bonne idée ???? 2012 étant à peu près la date d’entrée sur le marché des biocarburant de 2nd génération, la France va continuer à rouler au DIESEL sans FAP et importer des énormes quantité de gasoil au bilan éconologique désastreux… Mais ouf, le gasoil n’est promu par aucun lobby (mais non…) et on aura à ce moment des voitures électriques. Electricité au bilan tout aussi désastreux que le gasoil… Vive les lobbys, vive les moutons et vive la France.

personne
Invité

Vive les voitures électriques et les économies d’énergie, sans aucun doute. Je suis 100% d’accord. Mais même en limitant nos consommations au maximum, ce ne sont pas des voitures électriques avec 200km d’autonomie qui transporteront les énormes volumes de biens de consommation dont on aura malheureusement toujours besoin à travers le monde.Les agro/biocarburants ont un avenir. C’est certain.

Frisco64
Invité
A quoi a servi le grenelle de l’environnement????Pourquoi ce cadeau aux pétroliers ???Il semble que la France empeche tout le développement de nouvelles pistes de carburant hors pétrole…les agrocarburants ne sont pas forcément à l’origine de pénurie alimentaire, il y a d’autres sources de fabrication et si on bloque déjà son développement (comme ce fut le cas du GPL), quelqu’un peut-il dire comment nous roulerons dans 10 ans ?si le grenelle ne sert qu’à creer des taxes et supprimer des emplois dans certains secteurs, l’environnement n’est-il finalement qu’un pretexte ? Sans compter que le bonus ecolo donné aux véhicules diesel est tout… Lire plus »
wpDiscuz