Flambée des prix de l’énergie en Belgique

Sur demande du ministre du Climat et de l’Energie, le régulateur belge CREG a étudié l’évolution des prix du gaz et de l’électricité entre juillet 2003 et avril 2008. Sans surprise, les hausses des tarifs enregistrées sont considérables, particulièrement pour le gaz.

Sur les 5 années étudiées, le prix de l’électricité a gagné 35 à 55%, celui du gaz de 50 à 90%, a calculé la Commission de Régulation de l’Electricité et du Gaz.

Concernant le gaz, la Commission de régulation note que le "prix en 2008 est à son niveau historique le plus élevé et les hausses constatées sont intervenues pour moitié au cours de la dernière année, suite principalement à la hausse des prix du fournisseur Electrabel de quelques 30% intervenue en octobre 2007."

Contrairement à l’électricité, les prix de la distribution n’ont pas évolué, ce qui fait dire à la CREG que "l’unique composante à l’origine de la hausse est le prix du fournisseur." Sur la période étudiée, la hausse des tarifs d’Electrabel a pu atteindre 95% à 125%.

La facture de gaz pour un ménage moyen représente aujourd’hui un budget de 1320 euros par an, soit 480 euros de plus qu’il y a 4 ans.

Pour l’électricité, la CREG relève que "le prix final au consommateur a cru de manière substantielle durant la période de libéralisation. Dans les zones de distribution situées en Flandre où la clientèle est éligible depuis juillet 2003, des hausses de prix de l’ordre de 35-40% sont constatées chez les deux fournisseurs" étudiés : Electrabel et Luminus.

En avril 2008, le prix de l’électricité a connu son niveau historiquement le plus élevé, et les hausses constatées sont pour moitié intervenues au cours des six à neuf derniers mois.

[Voir en ligne : "Composantes des Prix de l’électricité et du gaz naturel", le rapport de la CREG]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Flambée des prix de l’énergie en Belgique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
dede29
Invité

 Et tous ceux de la Commission qui prétendaient que l’électricité était un produit de consommation comme les autres et qu’il fallait donc “libéraliser ” le marché pour baisser les prix …on ne les entend plus ! 

Steph
Invité

Toute en superficialite Quelques questions :- quelle est la part de hausse du prix du gaz, qui s’applique aux compagnies privees ou nationalisees.- quelle est la part du cout des EnR, plus cheres car elles integrent le TOUS les couts induits, y compris le demantellement- quelle est la part d’une hausse exageree des distributeurs ?Citez vos sources, please.

Thi thi
Invité

Ca va bientôt nous tomber dessus aussi avec Suez-Gaz de France, et oui bravo Bruxelles..et pendant ce temps là les abonnés s’apauvrissent au profit des grands groupes..où est donc le progrès dans ce capitalisme “sauvage”. Et chez les GB ce n’est pas mieux.

Dan1
Invité

Pour alimenter la réflexion :Voir l’article : “Carrefour : De l’énergie “verte” dans le caddie” Publié le 30 mai 2008.

Champvi
Invité

je suis très content que les énergies augmentent (sauf pour la précarité energetique qui devient très problématique). Il n’y a que par le porte monnaie qu’on changera vraiment les comportements. C’est triste à dire mais le réchauffement climatique ne fait changer que très peu de choses au jour le jour…..doublez le prix de l’electricité en france et les gens verront le magic nucleaire d’un autre oeil…. triplez celui du gaz et toutes les copro font des travaux d’isolation par l’extérieur…..

wpDiscuz