Fortement endetté, l’allemand Q-Cells dépose le bilan

En début de semaine, le fabricant solaire allemand Q-Cells s’est déclaré en faillite et a donc déposé son bilan, hier, au tribunal administratif de Dessau.

La société explique cette annonce dans un communiqué : "après examen approfondi des solutions alternatives pour la mise en œuvre d’un plan de restructuration financière, la direction est parvenu à la conclusion que les perspectives d’existence de l’entreprise n’étaient plus suffisamment garanties. Par conséquent, le dépôt de la procédure d’insolvabilité était juridiquement nécessaire."

Contrairement à l’annonce du 03 février dernier, Q-Cells n’a donc pas réussi à finaliser un compromis avec ses créancier sur le rééchelonnement de sa dette. En 2011, Q-Cells cumulait en effet des pertes nettes estimées à environ 850 millions d’euros, alors que son chiffre d’affaires atteignait à peine 1 milliard d’euros.

Avec un cours de bourse au plus haut en décembre 2007 et approchant les 100 euros, le titre aujourd’hui ne vaut plus que 0,14 euros !

Le Conseil d’administration de Q-Cell indique maintenant qu’il va travailler de concert avec l’administrateur judiciaire en vue d’assurer la continuité de l’entreprise. L’industriel allemand va certainement se recentrer sur des produits de niche à haute valeur ajoutée, laissant la place à la concurrence – asiatique – sur le marché plus classique des panneaux solaires photovoltaïques.

Cette nouvelle défaillance dans le secteur de l’énergie solaire allemand est la quatrième après celle de Solon, de Solarhybrid et de Solar Millenium.

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Fortement endetté, l’allemand Q-Cells dépose le bilan"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

ça me rappelle l’informatique des années 90/2000, on a pas fini de voir faillittes et fusions, concentrations et montées en flèche de start up! Avec 3ans d’ancienneté dans le secteur, votre boite est déjà un dinosaure… Les chinois et Taiwannais ont pris une bonne longueur d’avance mais on peut être investi trop tôt… On verra dans 4/5ans quand le marché sera stabilisé côté offre, la demande chinoise risque d’absorber la production locale qui aura du mal à suivre la croissance avec les investissements énormes déjà réalisés : peut-être une chance pour l’Europe?

drqingsun
Invité

Le marché de photovoltaïque est fortement subventionné, donc artificiel. Il ne devait jamais avoir une telle croissance dans les dernieres 5 années. Les états ne pourront plus subventionner des projets gigantesques, surtout plupart des panneaux sont produits en asie. A mon avis, il y aura autres entreprises qui seront fermées, y comprise certaines grandes entreprises asiatiques.

rouget
Invité
Les prélèvements sur les contribuables allemands servent à financer des capacités installées de panneaux photovoltaïques réalisées par des entreprises qui n’existent plus désormais ! Tout ça a permis l’importation massive de produits asiatiques. On se rappelle qussi que certains sur ce forum annonçait le retour de Q-Cells car ils délocalisaient de plus en plus en Malaisie ! Subventionner une activité de niche sert à lancer une activité, subventionner une activité de masse est une perte d’argent. Tout ça avait été annoncé sur ce forum et ailleurs. Que ceux qui avaient tort fasse leur mea culpa. Je suis ravi en tout… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Je suis ravi en tout cas de voir que la France avait raison et l’Allemagne tort, cela donne un bon contre-exemple à donner aux germanophiles vets.” C’est vrai que la France, avec sa position tiède (prudente ?) par rapport aux allemands, a limité le gâchis d’argent. De la fameuse industrie ENR allemande générant des dizaines de milliers d’emplois, il n’a plus l’air de rester grand chose. L’éolien survivra très probablement (c’est pas très loin d’être rentable et ça apporte quelque chose), mais je ne vois pas comment on pourra continuer à subventionner le solaire alors que toute l’industrie occidentale aura… Lire plus »
renewable
Invité
bah il reste 400 000 emplois seulement, et un secteur toujours en croissance. Solon qui a fait failite a été intégralement repris par d’autres, Q cells “suivra” 🙂 Aujourd’hui 75% de la VA d’un projet solaire est locale, le panneaux ne représente plus que 25% du total et une grande partie de ses composants, et souvent son assemblage sont faits en Europe (en Italie le tarif bonifié pour 60% de VA sur les seuls panneaux marche très bien). Quand à l’importation massive de panneaux solaires de Chine, la faute à qui? Idem pour nos vêtements, nos TV, nos ordinateurs, nos… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

un coup de Sarko, de sa (non) politique industrielle, et de son axe “tout nucléaire” Coment , c’est en Allemagne, pays roi des enr solaires ? On ne nous dit pas tout …

Lionel_fr
Invité
Je suis d’accord avec chelya, le soutien au PV date des années Kyoto, époque où le réchauffement climatique était au coeur des débats et appelait une réponse globale et non-rentable à court terme. Bien que de nombreuses études aient chiffré le coût du réchauffement ce qui a largement motivé les grands plans de dépenses. Cette démarche peut être qualifiée d’altruisme mais elle a aussi eu un vrai effet de levier sur l’industrie allemande. On est donc très loin du cynisme de Mr Rouget , son appréciation pécunieuse du marché , sa vision étroite du rôle des états, son jugement erroné… Lire plus »
Nicias
Invité

les deux premiers projets de grandes centrales sans subvention c’est Solarpak et Juwi Pourrait-on avoir des détails sur ces gens qui veulent vendre de l’électricité au prix du marché alors qu’ils peuvent la vendre plus cher à des tarifs régulés ?

R2d2
Invité

@ tous les (.diots) pro nuke : heureusement que Q.CELLS survivra ! Le PV a toute sa place dans un nouveau mix énergétique renouvelable. Lisez les tres bons ouvrages écrits récemment !

Dan1
Invité
Et Lionel nous dit : “Je suis d’accord avec chelya, le soutien au PV date des années Kyoto, époque où le réchauffement climatique était au coeur des débats et appelait une réponse globale et non-rentable à court terme. Bien que de nombreuses études aient chiffré le coût du réchauffement ce qui a largement motivé les grands plans de dépenses.” Là, je comprends mieux, les Allemands ont développé le PV à marche forcée pour drastiquement réduire leurs émissions de CO2 électrogène. Mouais, tout pour produire aujoud’hui 20 TWh sur 600 TWh annuels et continuer à émettre 10 fois plus de CO2… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Là c’est du grand Lionel/Chelya! Après nous avoir dit à de multiples et multiples reprises que le développement du PV allemand c’était pas pour produire de l’électricité mais pour construire une industrie, voilà que maintenant ce n’est plus pour construire une industrie mais pour sauver la planête, et qu’en fait ça a été décidé vers le début des années 90! En fait, ça doit être un acte de repentance, non? On s’excuse, on a provoqué deux guerres mondiales au siècle dernier, mais voilà, on offre le PV au monde… N’importe quoi. PS: je ne suis pas faut-il le rappeler contre… Lire plus »
Rice
Invité
On les imagine bien dans leurs bureaux de la Défense ou leurs maisons de retraite de Framatome, se frottant les mains sur les déboires du solaire allemand… Sauf que si les “assembleurs” ont des difficultés, les développeurs, bureaux d’études, fabricants d’onduleurs, de machines et process de la filière et autres “quincailleries” font toujours du business au plus haut niveau mondial (et probablement que le CA généré reste encore bien supérieur au nucléaire français, juste pour vous donner un ordre de comparaison et non pas pour opposer ces deux énergies….) sans compter les fondeurs dont Wacker qui plus que jamais reste… Lire plus »
Lionel_fr
Invité

Je cherche un article de presse économique qui parle de l’incroyable chute du titre areva depuis vendredi dernier Je me demande si le bla bla de pronukes français n’a pas atteint ses limites. Au fait , le bla bla , ca sert à quoi ? Le nuke français est aux abois et va devoir être renfloué par devinez qui ?

renewable
Invité
On ne vous a pas beaucoup entendu sur la baisse des émissions de GES en Allemagne en 2011 malgré l’arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires. Je croyais que c’était là votre but ultime? En fait vous vous en fichez? Vous préférez continuer à dire qu’ils polluent plus que nous? Sauf qu’ils partent de bien plus loin, font bien plus d’efforts que nous, créent bien plus d’emplois, exportent énormement, etc… Alors sur la baisse de leurs émissions, ça fait tomber par terre votre grands cris de l’époque sur la hausse colossale que ça devait entrainer. De même qu’ils allaient devenir importateurs net… Lire plus »
Rice
Invité

Malgré les turbulences, ils y croient encore !!!!

renewable
Invité
Eh oui personne n’en parle mais AREVA a vu sa valeur en bousre divisée par 3 depuis fukushima!! Et la dégringolade continue, les investisseurs n’y croient plus. Heureusement qu’il reste le lobby nucléaire français pour y croire encore un peu! il restait une possibilité : l’éolien off shore, mais même là AREVA fais preuve de nullité absolue et risque de ne même pas être retenu aux appels d’offres : mauvaise volonté ou incompétence? En tout cas ça sent mauvais, même si les plans de licenciement prévus seront pour après les élections histoire de faire porter le chapeau à Hollande et… Lire plus »
Dan1
Invité
“@dan1 On ne vous a pas beaucoup entendu sur la baisse des émissions de GES en Allemagne en 2011 malgré l’arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires.” Si si, je regarde les émissions, mais je ne vois pas forcément les tendances aussi bien que vous. Si je ne prends que les émissions dues à la production d’électricité et de chaleur, je trouve qu’en 2011 l’Allemagne a émis probablement plus de 300 millions de tonnes (peut être en baisse par rapport à 2010, je n’ai pas le chiffre exact). En revanche, j’ai les chiffres historiques de 1990 à 2007 : 1990 = 335,8… Lire plus »
Nicias
Invité

2011 a été une année très chaude en France, c’est probablement aussi le cas en Allemagne. Cela doit jouer sur le chauffage et donc les émissions de CO2.

Sicetaitsimple
Invité
Faut-il rappeler (débat fameux sur les gens du siècle dernier , que je ne retrouve pas, mais notre ami Chelya s’était un peu couvert de ridicule à cette occasion…), que l’Allemagne s’est réunifiée un tout petit peu avant 1990 et que la baisse régulière des émissions qui a suivi ( le débat dont je parle était relatif si mes souvenirs sont bons à la consommation de charbon/lignite) et que vous rappelez par les chiffres ci-dessus n’ètait liée qu’à la fermeture des industries obsolètes de l’ex Allemagne de l’Est et le remplacement ( pour ce qui concerne la production d’électricité) par… Lire plus »
Nicias
Invité

… auront compris que Dan1 a essayé d’isoler la part de la production électrique dans les émissions allemandes de CO2 pour coller au sujet des fermetures de centrales nucléaires, et non de truquer/gonfler artificiellement quoi que ce soit.

js
Invité

on avait compris 🙂 Mais tant mieux si l’Allemagne a baissé de manière générale ses émissions de CO2 qui reste qd meme sensiblement au double des notres!!

Dan1
Invité
C’est sûr que les gens normaux qui lisent le documents que je cite en référence avait compris tout seul que les chiffres présentés ne concernent que les émissions de CO2 du secteur “Public electricity and heat production”. Pour les étourdis où ceux qui ne prennent pas le temps de lire les sources que j’utilise, j’avais même précisé : “Si je ne prends que les émissions dues à la production d’électricité et de chaleur…” Car le sujet étaitbien les émissions de CO2 du secteur électrique suite à la fermeture des réacteurs nucléaires. Mais les tordeurs de vérité impénitents ne lisent pas… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Il m’étonnerait fort que vous ayez eu à me rappeler la date de réunification de l’Allemagne.Mas sivous trouvez, allez y, ne vous génez pas. Par contre, il m’est effectivement arrivé de vous la rappeler, quand vous “truquiez” de façon éhontée des statistiques, en faisant référence à des diminutions de consommation de charbon en Allemagne entre le tout début des 90’set maintenant ou presque…, cf vos posts du 1/08/2011 vers 13h30: et ma réponse du 01/08 à 14h14.

Sicetaitsimple
Invité

Peut-être faudrait-il aussi quand on veut faire des comparaisons rappeler que la population de l’Allemagne est désormais en baisse continue alors que celle de la France continue à augmenter. Ca aide sur les chiffres bruts…

wpDiscuz