Fos-sur-Mer : nouvelle centrale électrique au gaz

GDF Suez vient de mettre en service une nouvelle centrale électrique d’une puissance de 424 MW dans les Bouches du Rhône et utilisant un cycle combiné au gaz naturel.

Implantée à Fos-sur-Mer, la centrale de Combigolfe possédera une production électrique annuelle de près de 2,6 TWh, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 520 000 foyers. Combigolfe devrait apporter un complément de production indispensable à la sécurité d’approvisionnement électrique de la région Provence-Alpes-Côte-D’Azur.

Le cycle combiné à gaz couple l’utilisation d’une turbine à gaz et d’une turbine à vapeur classique. Son rendement énergétique atteint près de 58%, et contribue de fait à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de CO2.

Les travaux de construction de Combigolfe ont été lancés en janvier 2008 avec Alstom. Le chantier a duré presque trois ans et a mobilisé, selon les périodes, entre 600 et 800 personnes.

GDF Suez a un parc de production d’électricité diversifié en France avec plus de 7 100 MW installés, et son objectif est d’atteindre 10 000 MW en 2013. Le Groupe demeure le 1er opérateur de cycles combinés fonctionnant au gaz naturel en France et exploite déjà les cycles combinés de Cycofos (486 MW), centrale également basée à Fos-sur-Mer, et de DK6 (788 MW), à Dunkerque. Un autre projet est actuellement en construction : la centrale de Montoir-de-Bretagne (435 MW) qui sera mise en service fin 2010.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Fos-sur-Mer : nouvelle centrale électrique au gaz"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ruben
Invité

Etonnant que ces projets trouvent des financements alors que certains disent que la France n’a pas besoin de produire plus d’énergie… D’autre part, parler de réduction des émissions de CO2 pour une centrale à gaz… c’est pas très crédible.

ccsiaix
Invité

La région PACA produit moins de 50 % de son électricité. Il y a notamment un gros problèmes l’hiver pour alimenter Nice et sa région pendant les pics de consommation. Les centrales thermiques ont l’avantage énorme de pouvoir s’allumer et s’éteindre en quelques minutes pour pouvoir satisfaire la demande. (ce qui n’est pas possible avec du nucléaire, de l’éolien et du photovoltaïque)

Dan1
Invité
“D’autre part, parler de réduction des émissions de CO2 pour une centrale à gaz… c’est pas très crédible.” La seule réponse crédible est “ça dépend”. En effet, si une CCG remplace une centrale à fioul ou à charbon pour produire autant de TWh : il y a effectivement réduction des émissions de CO2 (et autres déchets). En revanche si elle s’ajoute à d’autres moyens de production sans s’y substituer : il n’y a pas réduction mais augmentation globale des émissions. On peut prendre pour exemple la centrale EDF voisine de Martigues : Là, il y aura manifestement réduction des émissions… Lire plus »
wpDiscuz