France : 27 mesures pour accélérer l’efficacité énergétique

La ministre de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a présenté vendredi 16 décembre la feuille de route pour améliorer l’efficacité énergétique en France et lutter contre le gaspillage de l’électricité.

Après quatre mois de débats, cette proposition finale comprend 27 mesures concrètes pour accélérer les économies d’énergie. Avec les engagements déjà pris dans le cadre du Grenelle de l’environnement, "on atteindra 17 % d’amélioration énergétique en 2020 (…) et avec la feuille de route proposée, on arrivera à réaliser presque cinq points d’efficacité énergétique de plus", a-t-elle indiqué.

Au total, la politique nationale en faveur de l’efficacité énergétique doit permettre une diminution des consommations à l’horizon 2020 comprise entre 19,7 % et 21,4 %. Cela représente l’équivalent de la consommation annuelle de 16 millions d’habitants.


L’une des mesures phares concerne le gaspillage sur l’éclairage des enseignes lumineuses et de bureaux

Le parc d’enseignes français représente une puissance installée de près de 750 MW. La consommation globale des enseignes lumineuses est de l’ordre de 1,1 TWh entre 22h00 et 6h00 du matin, soit 0,2% environ de la consommation électrique française. En outre, les enseignes peuvent constituer une nuisance lumineuse nocturne préjudiciable pour les habitants environnants. Maintenir allumées ces enseignes la nuit ne semble pas utile, en particulier dans les zones industrielles et commerciales où l’activité est nulle la nuit.

Le décret d’application fixant l’obligation d’éteindre les enseignes lumineuses commerciales entre 1h et 6h entrera en vigueur au 1er juillet 2012. Cette obligation constituera pour les entreprises une source d’économies financières et énergétiques conséquentes. En tout état de cause, la durée de fonctionnement des dispositifs lumineux doit être cohérente avec la vie sociale et la présence effective des citoyens dans l’espace public.

La mesure permettra une économie d’énergie globale estimée à 700 GWh, équivalant à la consommation annuelle d’électricité (hors chauffage et eau chaude) de 260.000 ménages.

La consommation annuelle d’électricité de l’usage éclairage dans les bureaux est estimée par le CEREN (Centre d’Etudes et de Recherches économiques sur l’Energie) à plus de 6 TWh pour l’ensemble des branches d’activité, bâtiments privés, Etat et collectivités locales. On considère que 20 % de ces surfaces restent allumées en dehors des périodes d’activité et que cela représente une consommation globale additionnelle d’environ 2 TWh. Au total, le poids moyen de l’éclairage sur la facture globale d’électricité des bureaux est de l’ordre de 40 %.

En application du décret sur les nuisances lumineuses, un arrêté ministériel pourrait être publié au premier trimestre 2012 pour abaisser les niveaux d’éclairement ou obliger à l’extinction de l’éclairage (extérieur et intérieur émis vers l’extérieur) des bâtiments non résidentiels (bâtiments tertiaires et bâtiments publics) en cas d’inoccupation des locaux le jour et la nuit. Cette obligation pourrait inciter au déploiement des systèmes de détection de présence qui permettent l’extinction des éclairages naturellement dans les locaux non fréquentés.

Cette mesure vise à réduire de 10 % la facture globale d’électricité des bâtiments de bureaux et à économiser plus de 2 TWh par an soit la consommation annuelle d’électricité (hors chauffage et eau chaude) de près de 750 000 ménages.

Zoom sur les autres mesures retenues

Entreprises : comment gagner en compétitivité ?

► Créer un prêt à 2 % pour aider les entreprises de moins de 50 salariés, à financer des travaux d’économies d’énergie : 100 millions d’euros de prêts seront déployés début 2012 et distribués par les directions régionales d’OSEO.

► Lancer au 1er trimestre 2012 un appel à projets pour encourager la formation des entrepreneurs aux économies d’énergie ou aux diagnostics d’entreprises ;

► Renforcer le rôle des fournisseurs d’énergie comme promoteurs de l’efficacité énergétique auprès de leurs clients. Une concertation sera engagée pour définir les modalités d’une nouvelle période 2014-2016 du dispositif des certificats d’économies d’énergie.

Ménages : comment réduire la consommation et la facture énergétique ?

► Cumuler le crédit d’impôt développement durable et l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) pour soutenir les travaux de rénovation énergétique les plus économes ;

► Etendre l’Eco-PTZ aux syndicats de copropriétés ;

► Renforcer le programme "Habiter mieux" : 85 millions d’euros des fournisseurs d’énergie permettront de renforcer le développement du programme visant à sortir les ménages modestes de la précarité énergétique et la prime complémentaire d’aide aux ménages sera relevée de 1 100 € à 1 600 € ;

► Reconduire l’éco-prêt logement social

Pouvoirs publics : comment renforcer leur rôle moteur et exemplaire ?

► Aider les communes de moins de 2000 habitants à rénover leur éclairage public : 20 M€ de subventions seront déployés au titre de 2012 : cette mesure permettra de réduire de 50 % la consommation d’électricité des villes concernées et de diminuer la pointe d’électricité à la tombée de la nuit ;

► Intégrer dans les contrats cadres des achats de l’Etat et de la principale centrale d’achat public les incitations pour stimuler l’achat de produits moins énergivores (chaudières, data centers, matériel bureautique, équipements pour la restauration collective…) ;

► Développer de nouveaux mécanismes de financement des projets locaux d’efficacité énergétique : la Caisse des Dépôts mettra en place des outils d’investissement adaptés aux besoins des collectivités en matière de rénovation, principalement pour le patrimoine public (bâtiments municipaux, écoles, lycées, collèges, etc.).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "France : 27 mesures pour accélérer l’efficacité énergétique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité

Paradoxe de l’oeuf et la poule: Quand on parle du ‘prix’ qui faudrait peut être payer, on se ‘bouscule’ pour commenter: Déjà une dixaine de ‘plaidoyeries’ à 11h45 ! Quand on parle ici ‘éfficacité’ (ie: le ‘prix’ qu’on peut EVITER DE PAYER !) On ne se bouscule pas ! Faut savoir si on veut vraiment s’occuper de ‘la poule’ ou simplement savoir quel va être le prix de ‘l’oeuf………’ ? Simone, je te dis……..ils n’ont pas encore compris que consommer moins coût moins cher………! trimtab

aurel
Invité

Je serais également curieux de connaître la consommation des chauffages qui soufflent un “rideau” d’air chaud à l’entrée des magasins (de chaussures ou de vêtements, principalement), alors que les portes sont aux large ouvert en ce mois de décembre (probablement pour inviter le client à entrer, dès fois qu’il n’ait pas l’idée de pousser la porte). Les mêmes qui ont la clim à fond en été avec les portes ouvertes en grand.

Nicias
Invité

… d’interdire. En ces temps de budgets publics difficiles. Ils feraient mieux de sortir une taxe sur l’électricité plutôt que de prendre des mesures attentatoires à la liberté.

nrjlibre
Invité

bonjour Oui pourquoi avoir mis cette photo de NKM ? Vous ne l’aimez pas ? Moi non plus de toutes façons ! Franchement vous n’aviez pas mieux en stock? Déjà que l’actualité n’est pas rose ! Sinon en passant : Va-t-on attendre un désastre français qui concernera l’europe entière? ou faire comme au Japon et arrêter 80% de nos réacteurs nucléaires périmés en moins d’un an sans retour à la bougie comme le prétendent certains fieffés menteurs ? bonne journée Et rendez vous au prochain épisode de ce sinstre feuilleton !

gp
Invité
@ nicias : pouvez-vous nous expliquer en quoi le fonctionnement des enseignes lumineuses la nuit entre 1h et 6h du matin est-il utile à la société? à part pour entretenir le gaspillage? L’arrivée des premiers VE constituent une motivation suppl. pour économiser la précieuse électricité. Chaque MWh d’éclairage économisé au bénéfice de la recharge de batterie pour VE permet une économie nette de près d’une tonne de CO2 / à l’utilisation d’un moteur thermique utilisé en milieu urbain. Accessoirement, ca permettra à de nombreux quartiers en périphéries de ville de ne plus être défigurer par la multiplication de toutes ces… Lire plus »
Tagazou27
Invité

@ Aurel Je suis bien d’accord ! Un exemple dans ma ville : par 4°C dehors, un grand magasin de vêtement (d’une enseigne nationale très connue) laisse ouvert en grand ses portes d’environ 5 mètres de large en soufflant un rideau d’air chaud toute la journée ! Evidemment, ils ne sont pas les seuls… Que font l’ADEME et le ministère pour lutter contre cette aberration ???????

Sand
Invité
dans le style abération a interdire de suite , je mettrais aussi les radiateurs de terrace pour restaurant et bars. Juste pour que qq fumeurs puissent ne pas se les cailler ? En tout cas des mesures “de bon sens” qui auraient du etre prises depuis fort longtemps. Parfois, avoir froid, avoir chaud, evoluer dans la nuit noire nous rapproche au final de notre condition de Terrien. qui n’a pas de souvenir d’une nuit d’été étoilée a filer a travers les champs moissonée en observant les constellations ? Pourquoi ne supportons-t-on nous plus d’avoir froid en hiver et chaud en… Lire plus »
Nicias
Invité

Les entreprises font ce qu’elles veulent, elles payent. Vous croyez vraiment que l’on moins emmètre de CO2 en limitant la consommation, la nuit ? Il faut vérifier, mais je doute que les centrales charbon/gaz tournent beaucoup entre 1h et 6h du matin.

Reivilo
Invité

On n’arrête pas le progrès et on peut aussi chauffer les trottoirs l’hiver ! Je crois que ce système a aussi été mis en place dans des stations de sport d’hiver en France, pour préserver les pieds des skieurs des villes sujets aux engelures.

trimtab
Invité
“………mais je doute que les centrales charbon/gaz tournent beaucoup entre 1h et 6h du matin……….” La nuit en France peut être (électrons atomiques obligent !)……mais n’oubliez jamais (en etant un peu moins ‘nobrilistiquement Franco-Français’) que dans la ‘grande marmite électrogène’ d’europe, (si, si, on mange tous dedans !) plus de 50% du ‘jus’ est issue de centrales thermiques ‘classiques’ à nourriture ‘carbonnée’ ! : Alors même la nuit il y du jus charbonique et gazeuse dans la ‘marmite’, et tous qu’on ne mange pas c’est toujours ça de moins de CO2 (et d’autres cochonneries de toute sortes) dans atmosphere, car… Lire plus »
Nicias
Invité

Outre que n’est pas à nos entreprises de faire baisser les émissions de CO2 des Allemands, je doute encore plus que l’on importe de l’électricité la nuit, on exporte plutôt le surplus nucléaire bradé vers la Suisse. Si on aime pas les emissions de CO2, il faut les taxer, pas interdire.

trimtab
Invité

C’est à tout le monde de faire baisser des émission de tout le monde, car comme je dit souvent, on ‘bouffe’ tous dans la même marmite…….. Et si en effet on (France) brade de atome la nuit aux voisins, en consommant encore moins nous même, il y aura plus à leur filer et donc ils feront toujours moins leurs ‘bouilloires’ à carbone ! C’est Donnons, donnons, et la ‘carrousel’ tourne avec le moins de kwhs ‘sales’ que possible ? trimtab

Nicias
Invité

Cela fait 10 ans que le système de quotas ne fonctionne pas. Soit que par lobbying, les pollueurs arrivent a rendre inefficace le système, soit que l’on surestime la croissance industrielle, très surement les deux. Une bonne vieille taxe, c’est pas parfait, mais ça fonctionne. On ferait mieux de s’attaquer à la pointe plutôt qu’aux heures creuses, et surtout aux 94% d’émissions de CO2 du secteur non-électrique. Je pense que si on double la TIPP en levant les entraves à la construction immobilière en ville, on sort du cosmétique mais il faut du courage.

Sicetaitsimple
Invité
Il y a quelques dinosaures sur ce forum, Trimtab et moi-même en faisons partie. Pour être clair, nous ne sommes pas cablés pareil avec lui , je pense que par formation ou par mon boulot, je suis bien plus proche de votre façon d’ d’apprehender les sujets que de celle de Trimtab. Pour autant, je vous recommande de toujours bien analyser ses idées.Trimtab, c’est du vrai écolo, celui qui met ses pratiques en accord avec ses idées, qui n’est pas spécialement anti-nuke car il reconnait que c’est pas facile de s’en passer aujourd’hui même s’il souhaiterait s’en passer, celui qui… Lire plus »
trimtab
Invité
Vous dites “……..On ferait mieux de s’attaquer à la pointe……..” et vous avez raison…..et la pointe ces nous….! Consommer moins……surtout à ces moments là c’est à nous TOUS de le faire ! Et comme impliquer rouget, on disant que les ‘non vertueux’ vont payer ! Ca ‘tombe’ bien car aujour’hui le tarif TEMPO est au rouge, à 50cts le kWh en journée (presque aussi cher que les premiers tarifs achat réseau du PV !), et comme j’ai souvent répeté, ayant choisi ce système de ‘persuasion à la vertue électrogène par le prix’, je sais que JE VAIS PAYER si je… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Ca c’est croisé, ni l’un ni l’autre ne savait ce que l’autre allait écrire! Cordialement.

Sicetaitsimple
Invité
“Cela fait 10 ans que le système de quotas ne fonctionne pas. Soit que par lobbying, les pollueurs arrivent a rendre inefficace le système, soit que l’on surestime la croissance industrielle, très surement les deux.” Ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain, le système de quotas (les droits à polluer chers à nos écolos favoris) n’est qu’un outil. Il se trouve comme vous le suggérez que au-delà des premières années ou le système a du être adapté, ce sont les crises de 2008/9 et la crise actuelle qui font que le prix du CO2 “s’effondre”, tout simplement parce… Lire plus »
Dan1
Invité

Puisque vous discutez du carbone dans la production d’électricité, n’oubliez pas de consulter CARMA. Ce n’est pas très précis, mais c’est assez simple pour visualiser les “VRAIS GROS” et estimer les marges de manoeuvre. A ce “petit” jeu, la France est un petit joueur !

Nicias
Invité
On me reproche d’être trop franco-français, il me semble que la réalité de l’Europe de l’énergie, c’est qu’il n’y en a pas ou très peu. Les politiques sont avant tout nationale, et ce ne sont pas les Allemands qui me contrediront. Je lis Trimbab, il reste courtois et je comprend ce que je lis. Je ne répond pas à tous les posts de ce forum pour plein de raisons différentes. En l’occurrence je n’ai rien à redire de sa dernière contribution. Si personne ne voit ici l’intérêt pour les entreprises d’éclairer le ciel, et bien les entreprises concernées, elles le… Lire plus »
wpDiscuz