France et Allemagne coopérent sur l’électromobilité

Mis en place en mars dernier, le groupe de travail franco-allemand sur l’électro-mobilité a tenu sa première réunion. Il vise à harmoniser les approches stratégiques des deux côtés du Rhin en vue du déploiement des véhicules électriques

La réunion se tenait lundi à Berlin sous la présidence de Jochen Homann, secrétaire d’Etat allemand à l’économie, et son homologue français Luc Chatel. Etaient également présents des représentants de groupes énergétiques et automobiles français et allemands : BMW, PSA, Renault, Volkswagen, E.ON, RWE, EDF, etc…

Ce groupe de travail se destine à étudier les opportunités en termes de coopération et d’initiatives franco-allemandes.

"Un des défis sera la coordination des différents développements entre des secteurs industriels peu en contact par le passé, comme par exemple entre la filière automobile et la filière de production et de distribution d’énergie électrique ou par l’association des groupes motopropulseurs et des techniques de stockage de l’énergie (batterie)", précise un communiqué commun des secrétaires d’Etat.

Les premiers éléments de reflexion seront soumis au conseil des ministres franco-allemand de novembre prochain. On attend notamment la mise en place de normes communes aux deux pays, et le développement de projets et régions pilotes.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "France et Allemagne coopérent sur l’électromobilité"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
Très Bien ! cette initiative d’harmonisation transfrontalière pour l’électromobilité…afin d’harmoniser les normes, ne serait-ce que pour les prises secteurs pour recharger les batteries….En effet, une prise 230 V allemande tout en ayant 1 phase, 1 neutre, 1 masse ne peut se connecter sur une prise française…et vice versa ! Un comble !!! Donc il y a urgence à harmoniser tout ça, quitte à adopter le ”qui peut le plus, peut le moins !” dans la phase transitoire. Et il faudra que les prises 32 A 400 V pour recharge rapide soient les mêmes sur les autoroutes françaises, allemandes voire européennes… Lire plus »
wpDiscuz