Enerzine

France : la consommation d’électricité a chuté de 6,8% en 2011

Partagez l'article

Suite à la publication par le gestionnaire de Réseau de Transport d’Electricité (RTE) du "bilan électrique 2011", on apprend que la consommation française d’électricité a atteint 478,2 TWh, en recul de 6,8% par rapport à 2010, soit 35 TWh de moins.

D’après l’étude, cette diminution provient principalement, "de la douceur des températures de 2011, l’année la plus chaude que l’Hexagone ait connue depuis 1900 selon Météo France, après une année 2010 exceptionnellement froide."

Corrigée du facteur météorologique et de la baisse de consommation du secteur énergie (due à l’évolution en cours du procédé d’enrichissement de l’uranium), la consommation est en hausse de 0,8 % sur l’année. Cependant, on observe un infléchissement significatif à la baisse à partir de l’été 2011.

En effet, après une reprise au premier semestre, on constate l’effet de la crise économique qui se répercute sur la consommation de l’industrie, mais également sur celle des professionnels et particuliers. Seule la consommation des PMI/PME continue à croître sur le second semestre.

Par ailleurs, la production nucléaire (en hausse de 3,2%) a permis l’an passé de compenser le déficit de la production hydraulique (en baisse de 26,5%), du aux conditions de sécheresse du printemps et de l’automne dernier. La production issue des énergies renouvelables (hors hydraulique) a fortement augmenté (+26,4%). La production éolienne a couvert 2,5% de la consommation annuelle en moyenne (contre 1,9% en 2010), avec un maximum à 10% le 17 juillet. La production photovoltaïque a plus que triplé par rapport à 2010.

Le parc de production installé en France poursuit son développement, en augmentation de 2 600 MW par rapport à 2010. Cette évolution est notamment due au développement du parc éolien (6 640 MW fin 2011), soit une augmentation de 15% par rapport à l’année précédente. Le parc photovoltaïque a poursuivi sa forte croissance et dépasse 2 200 MW à fin 2011. De plus, 2 cenrales à cycles combinés à gaz d’une puissance totale de 850 MW environ ont été mis en service.

Enfin, la quantité estimée de CO2 émis par le parc de production en France est ainsi en baisse en 2011 de 19,8 %. Les émissions de CO2 représentent cette année 27,4 millions de tonnes ; elles restent environ 5 fois plus importantes les mois d’hiver que les mois d’été.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    8 Commentaires sur "France : la consommation d’électricité a chuté de 6,8% en 2011"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Uk
    Invité

    Pour l’instant, je n’ai trouvé aucune mesure concrète des candidats pour réduire notre consommation d’électricité comme exiger un rendement minimum pour les radiateurs, box, tv etc, favoriser l’isolation, augmenter le prix de l’électricité au dela d’une certaine consommation etc Si qqn a des infos, je suis intéressé.

    fredo
    Invité

    Comme quoi l’action d’EDF en matière d’économies d’énergie, ça marche! Au passage, quelqu’un a-t-il un lien pour accèder aux statistiques régionales de consommation (je ne les trouve ni sur site ministere DD, ni sur site RTE, on dirait même que l’Observatoire de l’Energie a été supprimé)? Merci

    Jp du carladez
    Invité

    La production d’électricité d’origine renouvelable baisse de 16%. Si la production hydraulique baisse c’est les objectifs du Grenelle qui font pschitttt, malgré les investissements effectués dans les énergies vertes. Le manque d’eau à bon dos, les opérateurs hydro n’ont pas de visibilité à court terme à cause de l’attente de renouvellement des concessions. Le prix plancher du rachat de cette électricité, pourtant la plus utile au réseau, n’encourage pas non plus les investisseurs. Ils préfèrent malheureusement lorgner du côté des sirènes que sont l’éolien et le photovoltaïque. C’est plus fun.

    Tonys
    Invité

    Vous avez du lire le mauvais article. Je ne vois pas ce que viens faire EDF ici. Il est écrit que la baisse de la consommation s’explique par une hausse des températures (DJU inférieurs) et dans un second temps par la « crise ».

    Pastilleverte
    Invité

    bien noter comment est rédigé la mentions de la prodcution PV par rapport au bon élève éolien, dans la classe des ENR « hors hydro ». L’éolien a représenté 2,5ù de la production moyenne annuelle (ce qui commence à être « significatif »), tandis que le PV « a plus que triplé »… et ? représente maintenant… combien de centièmes de la production d’électricité ? (ce qui n’est, pas du tout, significatif du point de vue macro, ce qui n’empêche pas quelques particuliers ou entreprises de bénéficier de cette énergie «  » » gratuite «  » »).

    renewable
    Invité

    1,8TWh pour le solaire soit 0,37% de notre consommation d’électricité, c’est clair que c’est peanuts…Mais c’est 600% de plus qu’avant comme dirait Besson, chef de file des pro-nucléaires! cette année on devrait atteindre 3TWh, le début du pérou… En Allemagne ils vont dépasser les 20TWh, là ou en France avec la même puissance installée qu’eux ça ferait 26TWh.

    Envircinq
    Invité

    le graphique montre une relative stabilité des conso sur les 8 dernières années !! Crise et climat n’en sont pas la cause, alors quoi? économies? transfert de l’irrésie du chauffage electrique vers ??? ampoules basse conso? En tous cas ceci est en contradiction avec les hypothèses d’inflation infinie de nos conso et donc de la justification de toujours plus de centrale nucléaire

    Sicetaitsimple
    Invité

    Pour les stats régionales de l’électricité ( pas de l’énergie), il faut attendre l’été et les données définitives. Pour 2010, vous les trouverez là:

    wpDiscuz