France : l’emploi éolien pourrait passer de 10.000 à 100.000

Les ministres de l’Energie des 27 pays de l’Union ont missionné la Commission européenne pour élaborer des recommandations sur l’après 2020, en insistant, notamment, sur la nécessité de lever les barrières administratives et de faciliter l’accès au crédit des renouvelables.

Des recommandations qui selon France Energie Eolienne "tombent bien" à la veille de l’ouverture du grand débat national sur la transition énergétique.

Le Conseil a rappelé la nécessité d’accroître au-delà des 20% prévu pour 2020 la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique, et la nécessité de donner une perspective de long terme étant donné les temps de développement des projets d’énergies renouvelables.

France Energie Eolienne partage cette analyse et rappelle son ambition de 40 GW d’éolien terrestre et 15 GW d’éolien offshore en 2030, pour atteindre 25% de la consommation d’électricité.

La contribution des énergies renouvelables à la croissance européenne et à la création d’emplois est une des motivations essentielles du Conseil pour leur renouveler son soutien. "En France, l’emploi éolien pourrait passer de 10.000 emplois à 100.000, si une nouvelle impulsion est donnée" a estimé FEE.

Par ailleurs, le Conseil insiste sur la nécessité de lever les barrières administratives, faciliter l’accès au crédit des renouvelables et développer les réseaux de façon appropriée. Cette recommandation semble être particulièrement adaptée à la France : "l’éolien français est en forte décélération à cause de l’accumulation des contraintes administratives et de l’incertitude qui pèse sur le tarif d’achat."

"Les nouvelles modalités de raccordement des énergies renouvelables au réseau risquent aujourd’hui de rendre illusoire l’atteinte des objectifs 2020" a noté l’association qui rassemble aujourd’hui plus de 250 acteurs de la filière éolienne.

Au moment où le grand débat sur la transition énergétique s’ouvre en France, les professionnels de l’éolien espèrent que "la vision qui se dégagera du débat sera à la hauteur des ambitions européennes et que la France ne fera pas figure de mauvaise élève ni dans les objectifs ni dans leur réalisation". Et Nicolas Wolff, président de FEE, d’interpeller la Ministre : "Le Conseil européen dont vous faites partie montre la voie, nous espérons que la France sera à la hauteur des engagements européens avant et après 2020" .

[DVID]
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "France : l’emploi éolien pourrait passer de 10.000 à 100.000"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nicias
Invité

Non merci, c’est dèjà assez cher comme ça.

wpDiscuz