Enerzine

France : première mise en oeuvre de la propulsion automobile à l’hydrogène

Partagez l'article

Symbio FCell a annoncé un projet révolutionnaire qui aboutira au déploiement d’une flotte de 50 véhicules utilitaires hybrides fonctionnant à l’électricité et à l’hydrogène, ainsi que la construction de deux stations de distribution d’hydrogène à Lyon et à Grenoble, en France.

Exploitant une liste de clients à la recherche de productivité et de conformité de leurs flottes de véhicules avec l’évolution prochaine de la réglementation sur les émissions de gaz à effet de serre, Symbio FCell a entrepris des efforts commerciaux visant à démontrer la fiabilité de son prolongateur d’autonomie à pile à hydrogène, destiné aux véhicules électriques à batteries comme le Kangoo ZE.

La flotte de 50 utilitaires Renault Kangoo ZE hybrides fonctionnant à l’électricité et à l’hydrogène déployée dans le cadre du programme HyWay a été équipée avec le prolongateur d’autonomie de Symbio FCell. Le déploiement se fera dans la région Rhône-Alpes, où deux stations de distribution d’hydrogène seront construites — à Grenoble et à Lyon, au début de 2015.

Le projet HyWay, qui a reçu le soutien financier du Conseil Régional Rhône-Alpes et de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), ainsi que des agences gouvernementales de l’environnement, du développement et du logement (DREAL), est conforme aux objectifs du Fonds européen de développement régional.

France : première mise en œuvre de la propulsion automobile à l'hydrogène

Les précédentes expérimentations de tels véhicules hybrides fonctionnant à l’électricité et à l’hydrogène, notamment avec La Poste, ont démontré "une augmentation impressionnante" de la productivité, ainsi qu’un certain nombre d’autres avantages accessoires comme une amélioration drastique de la satisfaction des employé (confort de conduite, affinité avec le véhicule).

Pour les entreprises, la planification des ressources, la responsabilité de marque et les gains financiers figurent parmi les avantages les plus importants.

« Ces clients sont les pionniers d’une ère complètement nouvelle pour la gestion de flotte, retirant ainsi un avantage concurrentiel évident grâce à l’application à un stade précoce de la prochaine réglementation sur les émissions de gaz à effet de serre en Europe », a déclaré Fabio Ferrari, PDG de Symbio FCell. « Bien que nous étions convaincus que les véhicules fonctionnant à l’hydrogène sont dorénavant prêts pour un déploiement à grande échelle, sur la base des trois années d’utilisation de notre prolongateur d’autonomie, nous sommes ravis de voir nos efforts de recherche dorénavant reconnus dans le cadre d’une mise en œuvre en situation réelle à l’échelle industrielle », a-t-il ajouté.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    14 Commentaires sur "France : première mise en oeuvre de la propulsion automobile à l’hydrogène"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pecor
    Invité

    Ils refond la même erreur qu’avec le GPL pour favoriser le quasi-monopole d’une société française. Les bonbones de gaz font peur aux clients, à juste titre d’ailleurs. La solution allemande de pile a flux a le mérite d’être sûr et de ne pas necessiter de modification importantes du réseau de distribution. La technologie asiatique qui mise sur l’utilisation d’une pile à alcool de synthèse à aussi un bel avenir, sachant que les cathalyseurs ont fait d’énormes progrès ces dernières années.

    Blase
    Invité

    Pecor, ce niveau de commentaires vole aussi haut que « cathalyseurs »…

    Pastilleverte
    Invité

    pour le prolongateur d’autonomie. Est-ce la bonne solution H2 ? Je laisse à nos spécialistes patentés (Pecor et Blasé pour le moment), le soind’en débattre (ad libitum)

    Solara
    Invité

    L’hydrogène(et l’électricité);on le produira chez nous avec E.Renouvellables et E.Nucléaire,ainsi on ne dépendra plus des carburants pétroliers et gaziers.Or c’est là,la grande priorité,pour ce siècle-ci.Ne plus dépendre des carburants pétroliers et gaziers. Ce projet HyWay,et d’autres du même genre sont un début,en attendant une grande généralisation au parc automobile Français et Européen.

    Tech
    Invité

    Bis de l’annonce du jeudi 9 Octobre! c’est un bon début il faudrait une station de distribution dans au moins toutes les villes ou agglomérations de plus de 100 000 habitants! et ensuite passer du kangoo au autres camion(ettes) de livraisons. l’air des villes deviendra alors respirable et surtout ne pas réduire les voies de circulation(cf étude récente montrant le coût des embouteillages) en 2011 61 zones urbaines recensées par l’insee incluant les dom-tom.

    Lionel-fr
    Invité
    Ce projet a une particularité sur les autres véhicules hydogène beaucoup plus avancés techniquement : c’est un utilitaire A ce titre, la location des véhicules prend un sens différent du simple leasing de particulier. On peut aussi noter que l’usage d’un puissant générateur électrique en milieu fermé silencieux et puissant peut justifier sa location : manifestation publique , concert.. Ceci dit, l’ensemble bonbonne 350bar + pile 5kW sont franchement sous dimensionnés. Il manque aussi cruellement un grand sponsor (Renault, PSA, EADS, …) qui ferait la mise à l’échelle vers un projet de plus grande envergure, lequel justifierait le développement de… Lire plus »
    Trikouze
    Invité

    Lionel-FR c’est peut être un début de réponse, car effectivement les constructeurs auto français sont aux abonnés absents…. si les constructeurs français ne s’y mettent pas, la réponse pourrait venir des équipementiers, qui semblent avoir mieux gérer le virage de la mondialisation et être en bien meilleure situation financière….

    Papijo
    Invité

    « L’hydrogène(et l’électricité);on le produira chez nous avec E.Renouvellables et E.Nucléaire …  » – Chez nous, peut-être, mais à partir de gaz naturel, sinon le prix sera tellement élevé que le projet sera irréalisable !

    Solara
    Invité
    Etant donné que c’est pour chasser le pétrole et le gaz nat du système de prod d’H2,ça n’aurait pas d’intérêt d’utiliser de l’H2 produit à partir de gaz naturel.Et ce bobard sur le prix trop élevé qui obligerait à utiliser du gaz nat(sinon trop cher),c’est de l’intox.C’est juste un peu + cher que le gaz nat,mais pas suffisament pour renoncer au projet parcequ’il exclurait le gaz nat,et ne passerait que par l’electrolyse.En effet,les tarifs heures creuses de l’électricité pourraient être encore améliorés,exprés pour produire de l’H2 à tarif abordable:Nucléaire la nuit(excédents)et bientot les excédent de solaire,le jour,quand on aura comme… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    « C’est juste juste un peu plus cher que le gaz naturel » Comme vous avez l’air très affirmatif, c’est certainement que vous avez des éléments. Vous pourriez les partager avec nous ( coût de revient d’un MWh d’H2 en fonction du prix de gros d’un MWh d’electricité par exemple)? Merci d’avance.

    Lionel-fr
    Invité

    Selon l’Afhypac, aux états unis, la gasoline coûte 0.07$/mile contre 0.07 à 0.09$/mile pour de l’hydrogene obtenu par electrolyse en utilisant le courant des éoliennes. C’est le myth #3 dans ce document : Evidemment, l’essence est beaucoup plus taxée en europe, on peut donc dire sans risque que l’hydrogène détaxé est moins cher que l’essence taxée. On y dit aussi que l’hydrogène obtenu par reformage de gaz est à la moitié du prix de l’hydrogène/electrolyse, CQFD

    Iknow
    Invité

    C’est de l’essence(le nom de l’essence aux USA).

    Iknow
    Invité

    Même si l’hydrogène obtenu par reformage de gaz est à la moitié du prix de l’hydrogène via electrolyse.À partir du moment où le prix de l’hydrogène obtenu par electrolyse en utilisant le courant des éoliennes(ou même du PV)est à 0.07 à 0.09$/mile (selon l’Afhypac(aux états unis)),ça vaut le cout de le payer ce prix,abordable,après tout,quand on compare à l’essence,pour se débarrasser du gaz naturel importé,comme l’a fait remarquer hier,Solara.Après,en Europe,il faut ajuster la fiscalité pour que ce soit au même cout qu’aux USA.CQFD.Et merci à Lionel-fr,pour son lien de l’Afhypac.

    Sicetaitsimple
    Invité

    On aurait pu espérer que l’Afhypac ait des références un peu plus « sérieuses » et « européanisées » qu’une « pub » de Toyota se référant à un contexte purement américain en plus visiblement un peu daté.

    wpDiscuz