Enerzine

François Fillon : 2 contrats EPR chinois dans sa hotte

Partagez l'article

Lundi, dans le cadre d’une visite officielle en Chine, le Premier Ministre François Fillon accompagné d’Henri Proglio, le nouveau PDG d’EDF ont reçu l’approbation définitive des autorités chinoises pour la création d’une joint-venture**, dont l’objet est de construire et exploiter deux réacteurs nucléaires de technologie EPR à Taishan (province du Guangdong).

La participation d’EDF (estimée à 600 ME selon Les Echos) dans cette société commune est fixée à 30 % (pour 50 ans) contre 70% par la China Guangdong nuclear power group (CGNPG), filiale de CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Company).

La mise en service de la première unité de la centrale nucléaire de Taishan, réalisée sur le modèle du réacteur EPR en cours de construction à Flamanville en Normandie, est prévue fin 2013.

A noter qu’EDF devient pour la première fois investisseur dans la production nucléaire en Chine, un marché énergétique en très forte croissance.

** TNPJVC : Guangdong Taishan Nuclear Power Joint Venture Company


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "François Fillon : 2 contrats EPR chinois dans sa hotte"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    marcob12
    Invité

    Rien de bien nouveau dans cette info. On attend toujours la série de contrats de construction d’EPR dans un des rares pays à développer massivement le nucléaire et qui semble manifestement faire l’essentiel en autonomie maximale dès que les transferts de technologie sont digérés. Si on ne les vends qu’au compte-gouttes à un des rares pays à la fois volontaire dans le domaine et ayant les moyens de se payer la mise de fonds initiale on peut douter que ça marche nettement mieux ailleurs. Areva ferait bien de garder le maximum de cordes à son arc.

    wpDiscuz