Fuite de gaz sur la plate-forme d’Elgin : le dérivateur est installé

Total a annoncé le 25 mars qu’une fuite de gaz est survenue sur le gisement d’Elgin, en mer du Nord britannique, à environ 240 km à l’est d’Aberdeen, lors d’une intervention sur un puits.

Deux types d’actions sont identifiés et préparés en parallèle pour arrêter la fuite. La première consiste en une opération de contrôle du puits par injection de boue par la tête de puits à l’intérieur du puits G4. La deuxième consiste à forer deux puits d’interception à proximité du puits G4 pour venir l’intercepter et injecter de la boue au niveau de la formation rocheuse et reprendre le contrôle du puits ; le forage du premier puits d’intervention a débuté le 18 avril.

D’après Total, de nouvelles mesures importantes ont été prises cette semaine pour stopper la fuite de gaz d’Elgin, notamment l’installation d’un équipement essentiel sur le puits G4 pour détourner le gaz de la plate-forme de tête de puits. Appelé dérivateur, ce dispositif spécialement fabriqué à cet effet a été raccordé à la tête du puits G4 et éloigne désormais le gaz de la tête de puits et de la plate-forme par l’intermédiaire de quatre flexibles. Le montage de ce dispositif permet d’éviter toute accumulation de gaz autour de la tête du puits G4 et de la plate-forme. Il est aussi censé renforcer la sécurité de l’opération d’intervention sur le puits et atténuer les restrictions jusqu’alors imposées pour l’atterrissage des hélicoptères sur la plate-forme.

En raison des conditions météorologiques défavorables, l’équipe d’experts de Total et de spécialistes engagés par le Groupe n’a pu réaliser que 2 vols supplémentaires sur la plate-forme d’Elgin cette semaine. Ces visites ont tout de même permis aux membres de l’équipe d’installer le dérivateur, de déposer l’équipement de base nécessaire à l’intervention sur le puits et de poursuivre leur mission de surveillance et d’inspection.

Toujours selon le pétrolier, le rig de forage West Phoenix, "ultramoderne et à positionnement dynamique", sera utilisé comme principal navire d’assistance pour l’opération d’intervention sur le puits. Il est actuellement en attente à la limite de la zone d’exclusion de 2 miles nautiques autour d’Elgin. Le Skandi Aker, qui mouille pour l’instant au port écossais de Peterhead, aura un rôle d’assistance complémentaire pendant cette opération.

La prochaine étape consistera à déplacer le West Phoenix à proximité des installations d’Elgin afin qu’il puisse débuter dès que possible l’opération d’intervention sur le puits.

En parallèle, le Sedco 714 poursuit, conformément aux prévisions, le forage du premier puits de secours à 2 km à l’est de la plate-forme d’Elgin.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz