Fukushima : Areva sollicité pour décontaminer l’eau

Le groupe nucléaire public français, Areva, a proposé mardi une solution pour traiter l’essentiel des eaux contaminées de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (Japon) que l’électricien japonais TEPCO vient d’accepter.

En effet, ces eaux contaminées doivent être traitées rapidement car elles empêchent de pouvoir remettre en état le réseau électrique et les circuits de refroidissement de la centrale.

Areva a envoyé depuis trois semaines des spécialistes du traitement des effluents radioactifs pour participer à des groupes de travail avec TEPCO. Ils ont ainsi proposé une méthode reposant sur un principe de co-précipitation. Ce procédé, développé par Areva et utilisé dans les installations de Marcoule et La Hague, prévoit l’utilisation de réactifs chimiques spécifiques qui permettent de séparer et récupérer les éléments radioactifs.

Areva a également utilisé les compétences de Veolia Water**. Une station d’épuration de gros débit, équipée du procédé de co-précipitation sera livrée par Areva. Cette installation permettra de réduire très significativement les niveaux de radioactivité des eaux traitées qui pourront être réutilisées dans les circuits de refroidissement de la centrale.

"Cette solution qui peut être utilisée en parallèle avec d’autres procédés répond au mieux à l’urgence du moment et pourrait être complétée par d’autres actions à moyen et long terme", estime Areva.

** Veolia Water est le leader mondial du traitement de l’eau. La société est par ailleurs très implantée au Japon.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Fukushima : Areva sollicité pour décontaminer l’eau"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

C’est bien notre AREVA national qui osait déclarer en décembre 2010 que : « Si des centrales sont construites au Japon en zone sismique, il n’y a pas de raison de ne pas en construire en Inde. De toutes façons, les EPR sont conçus de telle façon qu’en cas de tremblement trop important, le réacteur s’éteint tout de suite, et il n’y a pas d’endommagement du cœur. » Et ils disent quoi maintenant? Et ils souhaiteraient que nous leur fassions confiance?

Lepetit
Invité

et justement ce ne sont pas les centrales francaise EPR qui sont au japon mais d’autres américaine

renewable
Invité
Super! Alors mettons un EPR sur une zone à très fort risque sismique et soumise au risque inondation/tsunami ainsi qu’au risque d’attentat et attendons de voir ce que cela donne sur les 50prochaines années? Et vous irez habiter juste à coté? Les indiens ont de la chance c’est exactement ce qu’ils vont avoir. Et nous, français aurons la chance d’être solidaires au niveau financier suite à la loi adoptée par le parlement indien en ce sens. mais Lauvergeon et Fillon s’en foutent éperduement, ils ne seront plus aux affaires quand cela se construira, et encore moins si un accident survient.… Lire plus »
ccsiaix
Invité

Arrétez de vous en prendre aux membres de ce forum. Nous n’avons toujours pas votre bilan Carbone annuel. Et arrétez de tout voir en Noir. Un milliard de personnes vont accéder à l’électricité pendant les dix prochaines années, c’est une trés bonne nouvelle, non ?

fredo
Invité
les membres de ce forum n’ont pas besoin de porte parole, puisque c’est un forum! je constate que vous reprenez du poil de la bête depuis l’apparition de fuite dans une certaine enceinte de confinement, à la bonne heure! néanmoins ne confondons pas compassion,assistance d’une part et déni de réalité d’autre part, comme cela devient de plus en plus fréquent depuis la catastrophe de Fukushima. Pour rappel, il y a bien une catastrophe en cours. Je suis de plus bien irrité par la langue de bois quasi soviétique de nos autorités (y compris la véhémence anti ENR de NKM dans… Lire plus »
Lepetit
Invité

je précise que tout comme toi (surement ) je suis contre le nucléaire cependant, je tenais juste a corriger ce que tu disais si ça avait été des EPR au japon, il y’aurai pas eu cette catastophe nucléaire actuel

Asta
Invité

Bonjour, renewable, merci de ne pas tout confondre, votre chiffre de 170 milliaird d’euros (de dollars ?) se rapporte à la catastrophe naturelle dans son ensemble séisme + tsunami. La catastrophe nucléaire ne devrait coûter “que” quelques milliards. Un lien, que l’on ne peut guère qualifier de pro-nucléaire, justifiant ces chiffres :

Dr gillard
Invité
Vous avez bien évidement raison et je signe votre pétition, mais mon expérience en tant que participant depuis 30 ans à de nombreux colloques congrès commissions etc… sur la question nucléaire me font l’obligation de vous avertir : L’arrêt totale ou partiel des centrales avec transfère vers les énergies propres va prendre de 10 à 30 ans à partir du jour de la décision ce qui nous fais prendre des risques énormes jusque là. Il faut une mesure rapidement REALISABLE de SECURISATION des CENTRALES FRANCAISES Européens et mondiales. La double coque en béton (sarcophage) pour préserver nos vies celles de… Lire plus »
wpDiscuz