Fukushima : Césium réduit à + de 40% dans l’eau contaminée

La société Kurion spécialiste en matière de gestion des déchets nucléaires, a annoncé que les niveaux de césium dans l’eau contaminée à l’intérieur des installations de la centrale nucléaire endommagée par le tsunami de Fukushima Daiichi avaient chuté au 17 août de plus de 40 % depuis le démarrage du système Kurion (milieux spécifiques aux ions), il y a deux mois, le 17 juin.

En tant que composant de l’installation de traitement de l’eau de refroidissement de réacteur sans précédent du site (cf. Instruments d’adsorption du césium), la conception du système de 50 MT/heure (220 gpm) de Kurion a pour objectif d’éliminer environ 99,9 % du césium, source principale de radioactivité dans l’eau contaminée. En fait, exploité à l’origine dans sa configuration de conception, le système éliminait le césium par un facteur de 70 000 (élimination de 99,999 %).

La fiabilité, sécurité et robustesse du système Kurion ont été confirmées récemment par l’analyse le 16 août des opérations de l’installation de traitement de l’eau qui indique qu’à l’exception de quelques faux-pas opérationnels initiaux, à savoir les mauvais alignements des vannes ou la mise du système hors ligne suite à une accumulation de dose au premier skid (dont la cause a été attribuée par la suite à une tuyauterie d’alimentation en amont et non aux réservoirs ou aux milieux Kurion), le système Kurion est caractérisé par des mécanismes de récupération rapide des incidents et une absence de points chauds radioactifs contraignants.

Fukushima : Césium réduit à + de 40% dans l'eau contaminée

L’analyse du 16 août confirme que la redondance de pompe du système Kurion permet une reprise rapide des opérations après un déclenchement de la pompe, minimisant ainsi les impacts sur le débit. En fait, grâce à ses redondances de pompe, le système a fonctionné récemment à son débit de conception avec seulement trois de ses quatre canalisations, limité par la capacité de traitement des systèmes de l’installation de traitement de l’eau en aval.

Par ailleurs, comme sa technologie d’élimination du césium est une approche passive, le système Kurion est capable de fonctionner sans pompes de système avec suffisamment de pression au raccord d’entrée.

Enfin, la capacité de traitement supplémentaire (Instruments d’absorption de césium No. 2) a démarré le 18 août dans le but de polir l’effluent de Kurion en éliminant la petite quantité du césium résiduel ou en fonctionnant en parallèle pour porter le taux de traitement de l’installation de traitement de l’eau à 100 MT/heure.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Fukushima : Césium réduit à + de 40% dans l’eau contaminée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rogger
Invité

tout ca, c’est du chinois! keskireste dans l’eau? 60% ca fait quelle quantité de césium? et on en fait quoi?

Bachoubouzouc
Invité

Cette valeur de 40% est la teneur actuelle en césium, et non pas la valeur définitive. L’article indique où ils en sont en ce moment, mais le système continue de filtre cette eau.

wpDiscuz