Enerzine

Fukushima Daiichi : traitement mobile pour traiter l’eau de réservoir

Partagez l'article

La société Kurion, a annoncé avoir remporté un contrat par Tokyo Electric Power Company (TEPCO) pour le déploiement d’un deuxième système de traitement mobile Kurion sur le site de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

Le premier système a commencé à fonctionner sur le site au début du mois d’octobre 2014. Kurion a terminé récemment la construction et les tests d’un deuxième système identique au premier, qui est arrivé au Japon la semaine dernière.

"Nous sommes honorés que TEPCO nous ait fait confiance pour construire et livrer un deuxième système mobile afin d’enlever le strontium de l’eau du réservoir sur le site de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi", a déclaré John Raymont, fondateur et président de Kurion. "La performance concluante du premier système de traitement mobile démontre que notre approche novatrice au niveau du réservoir est efficace et peut améliorer la sécurité du site en réduisant les niveaux de strontium. Notre capacité à livrer un système aussi sophistiqué sur une base anticipée de moins de trois mois rend hommage à nos employés et à notre partenaire de fabrication, HiLine Engineering and Fabrication."

Au début de l’année, Kurion a remporté un contrat dans le but de créer le premier système de traitement mobile Kurion. Ce système mobile d’enlèvement des isotopes dans le réservoir, le premier en son genre, a été conçu pour aider TEPCO à réduire le niveau de strontium (Sr) des centaines de réservoirs du site qui contiennent environ 400.000 tonnes métriques d’eau, un volume qui augmente à raison de 400 tonnes par jour.

Depuis le début des opérations en octobre, le premier système de traitement mobile Kurion a traité plus de 11 000 tonnes métriques d’eau. Depuis, le système a enlevé plus de 99,95 % de strontium de l’eau, surpassant les cibles de décontamination.

Le deuxième système de traitement mobile enlèvera également le strontium et a pour but d’aider TEPCO à accélérer le traitement de l’eau sur le site. Le système sera mis en service cette semaine sur le site de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi et devrait commencer à fonctionner en mi-janvier 2015.

Ce nouveau projet étend le rôle de Kurion en matière d’assistance dans le processus de nettoyage du site.

En 2011, Kurion a joué un rôle clé en livrant le système d’enlèvement/adsorption du césium dans le cadre d’un effort sans précédent d’une équipe internationale réunissant des entreprises de gestion des déchets nucléaires de premier plan pour livrer rapidement le premier système de purification et de refroidissement de réacteurs externes jamais réalisé, qui fonctionne encore aujourd’hui.

Ce système a traité environ 240 000 m3 (près de 63 millions de gallons) d’eau et a contribué à ce jour à enlever près de 70 % de toute l’activité de césium sur le site. L’équipe de robotique de la société a créé un manipulateur d’inspection à distance qui a été placé dans le bâtiment du réacteur de l’Unité 2 cet été pour détecter les fuites à l’intérieur de l’enveloppe de confinement primaire.

La société Kurion a été également sélectionnée récemment par le ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie pour un projet de démonstration de la technologie de détritiation de Kurion en vue de son utilisation éventuelle sur le site de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz