Fukushima : “la ville de Paris participe à la dédiabolisation du nucléaire”

Dans le but annoncé de soutenir les sinistré(e)s de la région de Fukushima, de faire connaître les produits locaux aux Parisien(ne)s et de les sensibiliser à la situation d’une région qui reste à rebâtir, la Ville de Paris a accueilli – en partenariat avec la préfecture de Fukushima – le 27 janvier un événement de présentation des arts traditionnels de la région de Fukushima.

Les invité(e)s ont ainsi pu déguster des produits locaux, notamment du saké, du riz, des légumes et même des produits de la mer…qui avaient évidemment subi de stricts contrôles de radioactivité.

"Cette opération de communication est aussi regrettable que condamnable, car elle participe au processus de dédiabolisation du nucléaire et de banalisation de ses risques, alors même que la situation à Fukushima reste incontrôlable" a déploré une fois encore le groupe écologiste EELV.

"En tant qu’écologiste, je regrette que la ville de Paris cautionne un tel type d’évènement, car il participe au mensonge ambiant sur les conséquences désastreuses et permanentes de la catastrophe de Fukushima sur l’environnement et la santé des riverains. Les Japonais(es) sont obligés de faire contrôler la radioactivité des aliments par des organismes indépendants, car ils ne peuvent plus faire confiance à l’État qui a menti pour couvrir l’entreprise Tepco. Au nom d’EELV, je tiens à excuser ce genre d’évènement qui est une insulte à l’angoisse que vivent des millions de Japonaises et Japonais au quotidien" a regretté Christophe Najdovski, candidat EELV à la Mairie de Paris (en photo).

Pour sa part, Michèle Rivasi, députée européenne EELV et fondatrice de la Criirad (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité), condamne ce dérapage : "Alors que le Japon se moque de manière éhontée de la communauté internationale dans la gestion de crise de Fukushima et la transparence de l’information, un tel évènement est une provocation intolérable. On retrouve ici les mêmes pratiques de désinformation qu’au moment de Tchernobyl où des responsables du nucléaire buvaient du lait contaminé devant les caméras pour "prouver" son innocuité. Pour autant, aucun retour à la normale n’a eu lieu dans les régions sinistrées de Tchernobyl ou de Fukushima. J’ai honte que la mairie de Paris se soit pliée à cet exercice d’un cynisme sans égal".

Et les deux écologistes de conclure : "Que l’on ne se méprenne pas, nous sommes de tout cœur avec les Japonais(es) dans les souffrances et l’isolement qu’elles et ils endurent. Mais ce n’est pas leur rendre service que de contribuer au déni collectif de la gravité de la situation des personnes vivant en terres contaminées. C’est d’ailleurs pour rétablir la vérité sur la situation sur place que nous accueillerons Naoto Matsumura, le dernier homme de Fukushima**, à Paris le 6 mars prochain".

** http://www.ledernierhommedefukushimaafessenheim.com/

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Fukushima : “la ville de Paris participe à la dédiabolisation du nucléaire”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
O.rage
Invité
L’Organisation Mondiale de la Santé disait le 28 février 2013 : “Selon les conclusions d’une évaluation exhaustive d’experts internationaux sur les risques pour la santé de la catastrophe survenue à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi (Japon), les risques prévus sont faibles pour l’ensemble de la population à l’intérieur et à l’extérieur du Japon. Pour cette dernière, aucune augmentation observable des taux de cancer n’est prévue par rapport aux taux de référence.” Les médecins, les vrais. Vous le faites pour les climato-dénialistes, Enerzine, pourquoi ne refusez-vous pas de donner la parole aux charlatans anti-nucléaires qui bercent dans la religion (diabolisation… Lire plus »
Fernand
Invité

à la rédaction d’Enerzine Je trouve surprenant d’accorder l’essentiel de cette brève aux points de vue des “écologistes” et pas une ligne aux organisateurs de cette rencontre. Deux poids deux mesures ?

Bachoubouzouc
Invité
Après nous avoir joué pendant trois ans la petite musique des pauvres japonais de Fukushima qui souffrent à cause du nucléaire, les écolos refusent qu’on leur vienne en aide en achetant leurs produits (parfaitement sains). C’est bien la preuve que ce ne sont qu’une bande d’hypocrites prêts à utiliser le malheur des autres sans le moindre scrupule pour pousser leur agenda politique. Du foutage de gueule dans les grandes largeurs. @ Fernand : J’imagine que comme beaucoup de médias Enerzine retransmet les propos de qui veut bien lui parler. Ça n’est donc pas surprenant qu’on retrouve régulièrement les Michèle et… Lire plus »
Altair
Invité
Moi, ce que je trouve marrant, c’est que (de nouveau) ils se tirent une balle dans le pied. Ils le dise eux-même : leur but est de diaboliser le nucléaire… Comme si un but pareil pouvait permettre d’être crédible. C’est pas avec un but pareil qu’ils vont créer une argumentation saine, crédible et qui va pouvoir changer l’opinion publique… Vouloir sortir du nucléaire est un objectif que je peut comprendre et que je partage même à long terme. Mais franchement, faudrait arrêter d’être aussi extrémistes… Détruire ne contruit rien. Arrêtez de diaboliser, commencez à trouver les vrais points faibles et… Lire plus »
Raimon94
Invité
Ceci prouve que les cinglés de la religion mortifère antinucléaire sont prêts à tout et n’importe quoi pour cultiver et conforter leur dogme fanatique et ultra-délirant.Ils sont prêts à rejeter le fait d’aider les gens de la région de fukushima en achetant des produits controlés comme étant parfaitement sains,simplement parceque ça gène leur stratégie idéologique odieuse et parfaitement ignoble de gens prêt à tout pour imposer leur dogme totalitaire mortifère à tout le monde. Voilà jusqu’où sont prêt à aller les fous de l’idéologie antinucléaire. Pour eux la fin justifie tous les moyens,même les pires de tous. Ces gens là… Lire plus »
jpm
Invité

L’invective, le refus du débat donc de la démocratie, la posture idéologique quasi religieuse alliée à la roublardise des politiciens de métier. On veut tous une planète agréable à vivre pour nos petits enfants! Avant que le nucléaire ait fait autant de victimes que n’en a fait et qu’en fera le charbon (ils doivent aimer le charbon et l’effet de serre puisque c’est ce que développent les allemands?) il faudra beaucoup de Fukushima!!! Rangez les kalachnikovs, le risque zéro n’existe pas, acceptez le débat.

Reivilo
Invité

Raimon pourriez-vous relire ceci avant de manifester à nouveau votre opinion. Quant à jpm qui souhaite beaucoup de Fukushima, il peut déjà aller faire un petit séjour sur les lieux du 1er et profiter d’un emploi lucratif pour s’y forger une opinion sur l’impact actuel de la catastrophe. 幸運を祈ります

Raimon94
Invité

Mon avis est parfaitement conforme à cette charte.

Collectif rec
Invité

Désinformation, ces politiciens culs et chemises, tous complices de la zizannie. Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit “Têtes à Flaques”; Politique, social, santé, éducation, religion, 600 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d’un paquet de cigarettes. En ligne sur : http://www.thebookedition ou Tapez le titre dans la recherche. (Ces 600 pages ne rapportent que 1 euro à son auteur)

Bachoubouzouc
Invité

“Quant à jpm qui souhaite beaucoup de Fukushima, il peut déjà aller faire un petit séjour sur les lieux du 1er et profiter d’un emploi lucratif pour s’y forger une opinion sur l’impact actuel de la catastrophe.” Et vous allez donc faire un tour dans une mine de charbon en Chine. Vous voyez, moi aussi je fais avancer ce débat d’idée argumenté…

J-legendre
Invité

Franchement,la ville de Paris a raison. Aucune raison de se laisser dicter ses décisions par des gens comme Christophe Najdovski ,eelv et autres Rivasi. Ils n’ont pas à dicter d’oukazes,tels des commissaires politiques à la ville de Paris. Et les responsables parisiens ont raison de soutenir les gens de fukushima en achetant leurs produits controlés sérieusement comme etant parfaitement sains.

fredo
Invité

” la ville de Paris participe à la dédiabolisation du nucléaire” La construction d’une centrale nucléaire à Paris est – elle au programme d’Anne Hidalgo pour les prochaines municipales? ça serait vraiment très solidaire avec les jazponais !

Jms
Invité

Haaa les méchants écolo… on entend qu’eu… et haa les bête pro nuk qui n’ont toujours pas compris que le nucléaire cet une salopperie qu’on ne maitrise pas quand sa déconne et qu’en plus on ne sait toujours pas quoi faire des déchèts! (enfin je veux dire quelque chose d’intelligens) Bon sa va pas relever le débat! Je crains qu’il faille un jours qu’il y aie un “nouveau fukushima” en France pour que certains excités prennent enfin conscience de la gravité de la situation.

Stopintox
Invité
Y aura pas de fukushima en france,ni de tchernobyl. Les idiots de Tepco avaient été prévenus plusieurs fois par les spécialistes français du nucléaire qui leur avaient fait part plusieurs fois des failles de sécurité,grave et nombreuses de leurs centrales nukes.Ils se sont vexés et n’en ont pas tenu compte,et c’était bien avant le tsunami qui a tout dévsté en 2011. La France a des dispositions et dispositifs de sécurité multiples très supérieurs aux idiots de Tepco . Il n’y aura jamais d’accident aussi grave que ceux de tchenobyl ou de fukushima en France. Ce qui décevra beaucoup les antinucléaire… Lire plus »
Gercol
Invité
Le nucléaire : cette religion, née par effet colatéral au cours du dévellopement de la bombe A. Technologie non aboutie dès le départ soumise aux foudres des plus éminents scientifiques qui de mise en garde en mise en garde ont été soumis à l’omerta d’un lobby qui a compris que l’énergie centralisée fusse t-elle dangereuse, était le pouvoir et le pouvoir de la pompe à fric. Connaissez-vous les coûts de démantelement ? Non ? Moi non plus ? Eux, encore moins, mais eux ils s’en foutent. Estimation primaire réelle par une ONG de l’impact de Fukushima : + de 400… Lire plus »
Stopintox
Invité

Une religion ne produit pas d’ énergie .Jamais aucune religion n’a produit d’énergie.Une religion produit des tabous et des intolérances folles et irrationnelles stupides,phobiques et strictement jamais d’énergie;ni électrique,ni thermique.Le nucléaire produit de l’energie thermique et électrique.Le nucléaire produit une énergie 1000 000 de fois plus importante à masse égale que l’énergie chimique.Le nucléaire est physique,est une réalité physique pas une religion. Les antinucléaires ne produisent pas d’énergie.Ils ne produisent que des phobies et des tabous.Ce sont eux les religieux.Et c’est leur idéologie antinucléaire qui est une religion .Une folle et absurde religion particulièrement maladive et régressive. CQFD.

Dan1
Invité

A Gercol. Mais non, vous vous fourvoyez, les coûts du démantèlement sont connus et maîtrisés comme le dit Greenpeace : Demandez donc ces informations à Sophia Majnoni D’intigano. Et puis bon, si Greenpeace a tort (et que Gercol a raison) et que le démantèlement est trop cher aujourd’hui, et bien ne démantelons pas et continuons à exploiter les centrales amorties pour accumuler le pécule nécessaire au démantèlement plus tard !

wpDiscuz