Fukushima : le déversement d’eau radioactive confirmée par TEPCO

La compagnie d’électricité Tepco, opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon a confirmé hier matin que près de 300 tonnes d’eau hautement radioactive se sont écoulées dans le sol autour du site.

"Le niveau de contamination de cette eau est de 100 millisieverts par heure, ce qui équivaut à 5 ans d’exposition maximum pour les travailleurs de la centrale, c’est donc un niveau de radiation très élevé. Nous tenons à présenter nos excuses pour les inquiétudes que nous avons causées aux gens à cause de cette fuite" a déclaré Masayuki Ono, le directeur général de Tepco.

Bien que le réservoir d’où provient la fuite a été identifié, il resterait encore à l’intérieur 670 tonnes d’eau contaminée.

La publication le lundi 5 août 2013 par l’agence de presse Reuters d’une dépêche sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi avait relancé les spéculations concernant la gestion et le devenir des eaux contaminées sur le site. "Il n’y a pas eu d’aggravation subite de la situation ces derniers jours, mais des déclarations de l’autorité présente sur le site rappelant à l’exploitant TEPCO la nécessité de mettre en place au plus vite des actions correctives concernant la contamination diffuse de l’Océan Pacifique" avait alors souligné dans un communiqué l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN).

Les volumes d’eaux contaminées sur le site de Fukushima seraient estimés à plusieurs centaines de milliers de mètre-cube. Pour rappel, lors de l’accident du 11 mars 2011, les phénomènes naturels ont entraîné une inondation du site générant une accumulation d’eau dans les sous-sols des bâtiments de la centrale. Depuis l’accident, l’eau assurant le refroidissement des cœurs dégradés des réacteurs s’écoule dans les sous-sols des bâtiments d’où elle est pompée pour assurer à nouveau, après traitement, le refroidissement de ces réacteurs.

Toutefois les galeries en dessous de la centrale n’étant pas parfaitement étanches, il y a un soupçon de contamination des nappes phréatiques. Tepco tente actuellement de renforcer l’étanchéité du sol par des injections de produits étanchéifiants, et également par la réalisation d’un écran étanche entre les installations et l’océan (échéance de fin de travaux prévue pour mi-2014).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Fukushima : le déversement d’eau radioactive confirmée par TEPCO"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Oliv7431
Invité
Comparé aux plaisirs de pouvoir avoir accès à une électricité abaondante et pas chere, qu est ce que ca peut bien faire quelques radiations dans de l’eau de mer. De toute facon vous etes deja irradiés qd vous allez en montagne alors bon, un peu plus ou un peu moins. et pour les nappes phréatiques idem. Elles sont deja saturé de pesticides et autres engrais alors qd on les nettoiera ( une fois qu on aura trouvé la solution9 ben en mmee temps on les decontaminera… pas de quoi casser 3 pates à un canard…. Ah je te jure ces… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

300T d’eau, petit joueur Tepco, comparées aux millions de tonnes d’eau de mer à proximité de la centrale. Non, ce qui est aberrant et dangereux c’est que cette boite et ses dirigeants battent des records de bêtise d’arrogance et d’incompétence à un niveau rarement atteint. A côté, nos dirigeants d’EDF sont des parangons de vertu communicatrice en toute transparence.

Nicias
Invité

Dire qu’on se casse le cul à essayer de trouver un moyen d’exploiter les 3 tonnes d’uranium/Km3 d’eau que les mers contiennnent et les Japs font presque l’inverse.

wpDiscuz