Fusion des groupes pétroliers Suncor et Petro-Canada

Suncor Energy et Petro-Canada ont annoncé aujourd’hui leur rapprochement pour environ 19 milliards de dollars CA (soit 11,26 milliards d’euros).

"Cette fusion va créer un groupe pétrolier de premier plan dans le secteur au Canada, avec les actifs, la structure de coûts et la solidité financière nécessaires pour être un concurrent de niveau mondial" a déclaré Rick George, le PDG de Suncor.

"Le portefeuille combiné représente les plus importantes ressources de sables pétrolifères, une marque canadienne réputée dans le secteur aval, de solides actifs reliés à l’exploration et la production classiques et la production à faible coût de la côte Est du Canada et du secteur international" a t’il ajouté.

Les sociétés fusionnées estiment réduire les dépenses d’exploitation de 300 millions de dollars. Ces économies devraient provenir d’une plus grande efficacité des opérations qui se recouvrent, de la rationalisation des pratiques commerciales et d’une logistique améliorée. Les sociétés prévoient aussi réaliser des économies en capital d’environ 1 milliard de dollars en éliminant les dépenses superflues et en affectant les budgets d’immobilisations à des projets à court terme et à rendement élevé.

À l’issue de l’opération, les actionnaires de Suncor seront propriétaires d’environ 60 % de la nouvelle entité contre 40 % pour les actionnaires de Petro-Canada.

Quelques caractéristiques :

  • des ressources disponibles d’environ 7,5 milliards de baril équivalent pétrole (bep) de réserves prouvées (mises en valeur et non mises en valeur) et probables, en plus de ressources disponibles éventuelles estimées à environ 19 milliards de bep (se reporter à la section Réserves et ressources récupérables restantes en 2008 de ce communiqué);
    de solides flux de trésorerie tirés de la production courante de pétrole brut et de gaz naturel d’environ 680 000 baril équivalent pétrole/jour (bep/j);
  • une série d’options de croissance des sables pétrolifères pour la mise en valeur par procédé minier et in situ des ressources, ainsi que la valorisation à valeur ajoutée;
    un intérêt dans chaque projet pétrolier majeur sur la côte Est du Canada;
  • une production à faible coût de pétrole brut et de gaz naturel dans le secteur international, soit en mer du Nord, en Afrique du Nord et en Amérique latine;
  • une capacité de raffinage de 433 000 barils par jours (b/j) et une marque canadienne réputée dans le secteur des Ventes au détail;
  • une plateforme pour la mise en valeur de projets d’énergie renouvelable.
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Fusion des groupes pétroliers Suncor et Petro-Canada"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Denlaf
Invité

Quand le coût du baril de pétrole est élevé (environ 75$), ça vaut la peine d’exploiter les sables bitumineux. Mais ce type d’exploitation est excessivement polluant pour l’environnement en général. De plus dans ces procédés de production il y a contamination de la nappe phréatique et de tout le territoire environnant. La cupidité étant ce qu’elle est, les pétrolières font preuve d’irresponsabilité et d’un immense manque de respect envers la population en général,mais surtout envers les autochtones qui occupe ces territoires ancestroux.  http://www.denis-laforme.over-blog.com 

wpDiscuz