G.Brown expose un programme environnemental ambitieux

S’exprimant à l’occasion d’un séminaire du WWF à Londres lundi, le premier ministre britannique Gordon Brown a affiché les objectifs de son pays en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

"Il appartient à la génération actuelle de prendre les mesures décisives dans le cadre d’un effort mondial qui couvre tous les continents et se prolonge pour les générations à venir."

Dans un long discours sur les problématiques environnementales, Gordon Brown a défini comme "principal objectif" le maintien de la hausse des températures mondiales sous une limite haute de 2°C.

A quelques semaines du sommet de Bali, il a appelé à un effort partagé par tous les pays développés, pour la mise en oeuvre d’un accord instituant des plafonds contraignants d’émission de carbone à partir de 2012.

Le Premier ministre a annoncé que le prochain texte de loi concernant le changement climatique comprendrait un tel plafonnement à l’échelle de la Grande-Bretagne pour les 5 ans à venir, rédigé à partir des recommandations d’un Comité indépendant sur le Climat.

Il a par ailleurs reconnu que les preuves scientifiques récentes tendaient à renforcer les objectifs de réduction des émissions des pays développés, faisant passer l’impératif de 60% à 80% de réduction.

Ainsi, chaque décision politique sera dorénavant examinée au regard de son impact en terme d’émission de carbone.

Il a également assuré l’Europe de sa volonté de prendre une part active à l’accomplissement des objectifs de réduction énoncés par Bruxelles, soit une part de 20% des énergies renouvelables dans la consommation énergétique européenne en 2020. Actuellement, cette part représente 5% en Grande-Bretagne.

Priorité est donnée aux parcs éoliens onshore, "placés aux bons endroits", ainsi qu’à un plus grand recours à l’énergie issue des déchets, à l’énergie de la biomasse, et au développement du solaire.

En revanche, le Premier ministre s’est dit défavorable au développement des biocarburants tels qu’ils sont actuellement exploités. Leur développement futur devra se faire en fonction de normes de protection des forêts, de la sécurité alimentaire et des habitats vulnérables.

Par ailleurs, dans les 3 prochaines années, 5 millions de foyers britanniques bénéficieront de mesures d’aides à l’isolation et 3 autres millions, d’aides à l’efficacité énergétique et aux économies d’énergie. Dans les 10 ans à venir, tous les foyers se verront dotés de compteurs intelligents pour aider à maîtriser leurs dépenses d’énergie.

Actuellement, l’industrie liée à l’environnement représente une économie de 25 milliards de livres, et emploie 400 000 personnes en Grande-Bretagne.

 Selon lui, ces industries représentent un gisement de plusieurs centaines de milliers d’emplois au Royaume-Uni.

Partagez l'article

 



Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des