Gaspillage planétaire de 150 milliards m3 de gaz / an

Lors de la quatorzième session de la Commission de l’ONU sur le développement durable qui s’est clôturée le 12 mai dernier, le chiffre de 150 milliards de mètres cubes de gaz gaspillés par an a été évoqué. Ce gaspillage relativement méconnu provient de deux procédés techniques utilisés lors du forage de gisements d’hydrocarbures et appelés dans le jargon gazier, le gas flaring ("gaz brulé à la torche") ou gas venting ("gaz dispersé dans l’atmosphère"). Cette quantité de gaz volontairement inexploitée, car non rentable, représente tenez vous bien, près de 30% des besoins en gaz de l’Europe des Vingt-Cinq.

Prenons le cas de la Russie, premier producteur et exportateur de gaz mondial. Celle-ci a évalué son gaspillage par flaring à 14,7 milliards de mètres cubes. Chiffre complètement sous-estimé d’après l’agence internationale de l’énergie (IEA) qui l’estime d’après ses  propres calculs à environ 70 milliards de mètres cubes. (soit l’équivalent de 60% des importations européennes).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Gaspillage planétaire de 150 milliards m3 de gaz / an"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bruno
Invité

Les émissions de CH4 sont un contributeur à l’effet de serre. Cette conséquence des fuites n’est pas mentionnée dans cet article, mais devrait l’être, en effet le gaspillage des energies fossiles a de multiples conséquences au niveau de la ressource mais aussi au niveau du réchauffement….

wpDiscuz