Gaz de France va constuire une centrale en Bretagne

Le 6 décembre 2006, André Merlin, Président du Directoire de RTE, et Jean-François Cirelli, Président Directeur Général de Gaz de France, ont signé un contrat de réservation de production électrique, à partir d’une nouvelle centrale de 200 MW qui sera implantée dans la région de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor).

La Bretagne est l’une des régions françaises dont l’alimentation électrique s’avère particulièrement fragile. Véritable « péninsule électrique », elle connaît en outre une croissance annuelle de 2,5% de sa consommation électrique, supérieure à la moyenne française (1,7%).

Actuellement, la région Bretagne ne produit que 5% de sa consommation électrique. Son approvisionnement est donc assuré par l’acheminement d’énergie électrique à partir des régions voisines via le réseau public de transport de RTE.

Face à cette situation, le Conseil Régional Bretagne a déjà engagé une démarche structurée de concertation en vue de l’adoption prochaine de son Plan Energie.

A court terme, afin de renforcer la sécurité du réseau électrique breton, RTE a lancé un appel d’offres pour la réservation de production électrique supplémentaire, localisée dans la région de Saint-Brieuc. Quatre sociétés ont répondu à cet appel d’offres.

RTE a attribué le marché à Gaz de France, qui a présenté la meilleure offre technique et commerciale. Gaz de France va engager la construction d’une installation de production d’électricité de 200 MW fonctionnant au gaz naturel.

Cette installation sera localisée dans la zone industrielle des Châtelets dans la communauté d’agglomération de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor). Elle sera mise en service en 2010. Gaz de France, propriétaire et exploitant de la centrale, en commercialisera l’énergie. Mais RTE pourra y faire appel en cas de situation tendue de l’alimentation électrique régionale.

RTE pourra ainsi disposer, grâce à ce contrat d’une durée de 10 ans, d’une puissance électrique supplémentaire permettant de mieux équilibrer le réseau breton en cas de forte consommation, et de renforcer de ce fait sa sécurité.

Pour une meilleure insertion dans l’environnement, RTE raccordera cette centrale au réseau public de transport d’électricité par une liaison souterraine à 225 000 Volts.

(src : CP – RTE)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz