Gaz de schiste : la Stimulation au Propane Non-Inflammable

ecorpStim (eCORP Stimulation Technologies), filiale du groupe eCORP, entend bien démontrer par une vidéo que la Stimulation au Propane Pur associée à sa dernière innovation technologique, constitue "une alternative fiable, efficace et opérationnelle" à la fracturation hydraulique.

N’utilisant ni eau ni additifs chimiques, la technologie proposée par ecorpStim se nomme la Stimulation NFP (Non Flammable Propane), soit en français la Stimulation au Propane Non-Inflammable.

Cette technologie développée en 2013 par les équipes R&D d’ecorpStim à Houston, Texas (Etats-Unis) la stimulation consiste à utiliser une forme fluorée de propane (l’heptafluoropropane) pour la phase de stimulation. Ainsi, cette option devrait être opérationnelle et faire l’objet d’une démonstration sur le terrain d’ici à la fin de l’année 2014.

Pour ecorpStim, recourir à cette substance, par ailleurs utilisée comme gaz propulseur pour les aérosols de produits pharmaceutiques (inhalateurs) supprimerait le risque lié à l’inflammabilité du propane classique, et ne présenterait pas de risque pour la santé.

Tout comme le propane pur, l’heptafluoropropane est récupéré sous forme gazeuse à la sortie du puits, pour être réutilisé. Cette utilisation en circuit fermé éviterait de faut la libération du gaz dans l’atmosphère, par ailleurs une condition indispensable à la rentabilité économique du processus.

Que des avantages (src : ecorpStim) ?

1- Suppression de l’utilisation d’eau et des problèmes de retraitement

"La stimulation au propane permet d’économiser l’utilisation de millions de m3 d’eau par puits, puisque cette technique ne nécessite pas une seule goutte d’eau. Ce non-recours à l’eau permet notamment d’éviter un éventuel conflit d’utilisation avec l’agriculture, aujourd’hui décrié aux Etats-Unis. En outre, la question du retraitement des grandes quantités d’eau polluées après les opérations de fracturation hydraulique ne se pose pas dans le cas de la stimulation propane. Le risque sismique lié à l’injection dans le sous-sol d’eau utilisée est également évité."

2- Récupération quasi-complète du propane injecté

"Alors que dans la fracturation hydraulique on ne récupère que 30 à 80% de l’eau, dans la stimulation propane, le gaz injecté est presque intégralement récupéré (entre 95 et 100%) et ce en raison de la faible tension de vapeur du propane. Le propane récupéré peut ainsi être vendu en tant que tel (i.e. insertion directe dans les pipelines), ou réutilisé pour une nouvelle stimulation au propane. Autrement dit, la stimulation propane permet d’aboutir à un processus en boucle fermée."

3- Une formule chimique sans adjuvants

"La fracturation hydraulique nécessite l’ajout d’additifs (biocides, lubrifiants, surfactants) parfois considérées comme des substances cancérigènes. L’utilisation du propane plutôt que l’eau, mais également les recherches effectuées par ecorpStim permettent aujourd’hui de se passer de ses additifs et d’injecter une solution constituée uniquement : De propane pur (voire du butane et/ou du pentane pour certains types de roche), d’agents de soutènement (sable fin et/ou fullerènes de carbone)."

4- Moins d’équipements pour une plateforme à surface réduite

"La technologie de stimulation au propane pur développée par ecorpStim requiert un nombre réduit d’équipements sur site. La surface de la plateforme en est réduite en conséquence. Le non-recours à l’eau, mais également la récupération/réutilisation du propane, réduit le nombre de camions nécessaires au transport (acheminement puis retraitement) ; les bassins ou cuves de stockage d’eau ne sont plus requis. Les procédés optimisés d’ecorpStim, consistant en des injections successives de petites quantités de propane, permettent enfin de minimiser le stockage de GPL sur le site et ainsi de satisfaire aux exigences de sécurité européens."

5- Réduction des émissions de gaz à effet de serre

"Les quantités de propane requises pour la stimulation propane sont infiniment moindre que les quantités d’eau utilisées pour la fracturation hydraulique (car la densité du propane liquide est moitié moindre que celle de l’eau). L’utilisation du propane permet donc de réduire l’empreinte carbone des transports, en diminuant de 80% le ballet de camions que suppose l’approvisionnement en milliers de m3 d’eau puis leur transport pour retraitement dans le cas de la fracturation hydraulique."

"Suppression des torchères en surface : Dans le cas où le propane injecté est réutilisé (récupération et re-compression vers une forme liquide), le torchage en surface est réduit drastiquement (plus de 90%). En outre, si le méthane et l’éthane produits sont réinjectés dans des pipelines, le torchage peut être entièrement évité. On évite ainsi l’émission de milliers de tonnes de CO2 dans l’atmosphère."

6- Renforcement de la sécurité du puits

"Une critique parfois formulée contre la fracturation hydraulique est la possibilité de fuites au niveau du puits, en particulier lors de la remontée du fluide de fracturation vers la surface. Dans le cas de la stimulation propane, le puits utilisé est d’un modèle particulier. Comme le volume requis pour le passage du propane n’est que de 1/10e à 1/30e de celui requis pour l’eau dans la technique de fracturation hydraulique, il est possible d’ajouter un tube supplémentaire, isolé par un espace annulaire, rempli d’azote. Ceci réduit considérablement les risques de vibrations contre le coffrage au cours de la phase de stimulation. En outre, des capteurs sont installés dans et autour du puits afin de signaler en temps réel la moindre anomalie pendant les étapes successives du processus (forage, stimulation, production). Ce tubage supplémentaire ainsi que les précautions employées rendent donc impossible la fuite du mélange gaz/sable."

7- Une meilleure efficacité

"Les premiers essais sur le terrain ont démontré que la méthode développée par ecorpStim est plus efficace que la fracturation hydraulique. Cette technologie présente notamment des avantages en termes de coûts : réduction de la surface requise en surface, du nombre d’équipements, des volumes de fluides, ainsi que du temps nécessaire pour réaliser une stimulation (entre 1/3 et 1/10ème). Il faut également signaler que l’utilisation de propane permet de réaliser des fractures plus régulières et profondes. Elle permet également d’atteindre un taux de récupération du gaz naturel égal voire supérieur : amélioration de la pénétration du fluide (tension de surface inférieure et viscosité réduite), du nettoyage (clean-up), et réduction du taux d’obstruction (évacuation facilitée par le passage en phase gazeuse du propane). Le fait que de nombreuses entreprises (d’abord de petits opérateurs indépendants, maintenant grandes compagnies pétrolières) aient adopté la stimulation propane est la preuve concrète de l’efficacité de la technologie en termes financiers."

8- Réduction des risques sismiques

"Le risque de sismicité provient avant tout de l’injection dans le sous-sol de l’eau de fracturation usée. Or cette problématique du retraitement de l’eau polluée ne se pose pas pour les techniques sans eau. Par ailleurs, la fracturation hydraulique a déclenché deux secousses sismiques en mai 2011 à Blackpool (Royaume-Uni). L’enquête diligentée par les autorités britanniques a conclu que les secousses avaient été causées par la lubrification d’un plan de faille existante, du fait de la propagation involontaire du fluide de fracturation dans le sous-sol. On peut également signaler qu’il s’agit de mini-séismes ne mettant pas en danger les hommes ou constructions environnantes. En ce qui concerne l’extraction du gaz de schiste en général, les problèmes de séismicité peuvent être entièrement résolus par l’application de bonnes pratiques : Réduction des taux d’injection voire abandon total des opérations sur les roches identifiées comme potentiellement dangereux, Etablissement en amont de protocoles définissant de quelle manière les opérations doivent être modifiées si un risque de séismicité est détecté en cours de route, Installation de capteurs autour de la zone d’injection, « Logging » des galeries horizontales."

Partagez l'article
  • 1
    Partage

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Gaz de schiste : la Stimulation au Propane Non-Inflammable"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gaga42
Invité

Un chien est un chien, et le propane non inflammable, ça n’existe que dans les papiers de lobbyistes sans scrupules. L’heptafluoropropane est un tout autre gaz, accessoirement avec 3500 fois plus de pouvoir d’effet de serre que le CO2. Et comme les fuites sont inévitables (comme celles du méthane, 25 fois plus que le CO2), je me demande si le greenwashing du charbon auquel nous avons eu droit hier n’était pas mieux…

Invite curieux
Invité
effectivemnet si on en récupère 95% et vu les quantités nécessaires pour la fracturation…ça va faire qq teq CO2…avec un facteur 3500…même pour 5% ou 2% du volume … §2 j’ai une difficulté de compréhension : si c’est ininflammable pourquoi le réinjecter dans le réseau (réseau gaz nat)…ça ne reviendrait pas à le faire voyager pour finalement le passer dans des bruleurs qui ne l’oxyderont pas car ininflammable donc …ça revient à tout rejetter à l’atmosphère techniquement, non ? certe économiquement ça se tient puisque l’heptafluorure de propane aura été vendu à un utilisateur avant le rejet à l’atmosphère…(auf si… Lire plus »
etehiver
Invité
wikipedia écrit :Le 1,1,1,2,3,3,3-heptafluoropropane ou FM-200 (aussi connu sous les noms HFC-227ea, FE-227, RT-227) est un gaz inhibiteur de seconde génération destiné à empêcher la réaction de combustion. C’est un (HFC) de hydrofluorocarbure (HFC) de formule semi-développée CF3-CFH-CF3. .Contrairement à ses prédécesseurs (Halon 1301), il est moins nocif pour l’homme, mais a une durée de vie dans l’atmosphère non négligeable (de 31 à 42 ans) bien que très inférieure à beaucoup de ses concurrents. Dans la même famille, le FK-5-1-12 commercialement appelé Novec(tm) 1230 n’a pas ce défaut. Le FM-200 est interdit dans certains pays européens, comme la France ou… Lire plus »
Luis
Invité
¤ En effet, le patron d’ExxonMobil ne veut pas d’exploitation du gaz de schiste, du moins à côté de son ranch de Bartonville au Texas. “M. Tillerson agit en connaissance de cause dans la mesure où il a investi plus de 31 milliards de dollars (22,5 milliards d’euros) dans l’extraction de gaz de schiste depuis qu’il est à la tête de la compagnie américaine.” “Le patron d’Exxon craint, … que les nuisances du château d’eau fassent perdre de la valeur à son luxueux ranch, évalué à plus de 5 millions de dollars. Outre l’aspect esthétique, c’est surtout le va-et-vient des… Lire plus »
Luis
Invité

¤ Le dernier mot étant coupé dans le titre de la page de base, ne vous méprenez pas sur mes propos. C’est le problème de couper les mots en plein milieu. Pourtant, il y avait de la place pour mettre trois lettres de plus.

jpm
Invité
La quantité d’énergie disponible conditionne le PIB et l’humanité va manquer d’énergie. A court terme aucune technologie ne peut rapidement concurrencer la production massive de base du charbon et du nucléaire. Il est donc certain que le gaz naturel sera exploité partout où il se trouve car pour l’immédiat la combustion du méthane est beaucoup moins polluante que celle des autres combustibles. En plus d’être utilisé dans certaines centrales électriques et votre gazinière il commence à se répandre pour la propulsion des bateaux et des camions. C’est un bon compromis, on ne fera pas marcher des camions avec des batteries… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

mais arrêtez donc d’être “réaliste” (économiquement, socialement et environnementalement), bref d’avoir une vraie démarche développement durable, vous n’êtes pas sur le bon blog ! Ici la majorité des intervenants sont de vertueux sauveurs de La Plalnète qui savent, eux, ce qui est bon pour Elle (la déesse Gaïa), et qui veulent vous l’imposer, y compris par la force si nécessaire, car c’est pour votre Bien, même si vous ne le savez pas, vous. Avec toute ma sympathie.

etehiver
Invité
Exemple flagrant de lobbying puissant efficace qui ment et manipule, comme pour le tabac !! Il écrit “stimulation au propane” avec parfois ininflammable en plus mais jamais le mot Fluor mis dedans qui est dangereux et donc cachè systématiquement au public, pour le tromper !! Le prix de ce propane ininflammable n’est jamais indiqué ! Le propane fluoré est 1000 fois plus cher que l’eau qu’il remplace !! Vu ces mensonges de lobbying, il est sur qu’ils mettront un peu de ce fluor dans le propane très cher et beaucoup plus d’eau, car sinon, ce ne sera pas rentable du… Lire plus »
wpDiscuz