Gaz : l’Algérie entend conforter sa position en France

L’Algérie (et la France) veut pérenniser 15 % à 16 % des importations gazières (vers la France) indépendamment des achats sur le marché spot en passant des contrats à long terme et notamment avec Gaz de France.

D’un côté, les pays de l’Union européenne veulent sécuriser les sources d’approvisionnement en énergie avec des contrats à long terme. Et de l’autre, l’Algérie entend conforter sa position de premier fournisseur du sud de l’Europe. L’Algérie est le premier fournisseur en gaz de l’Italie avec 40 %, de l’Espagne avec 20 % et de la France avec 12 %.

Récemment, la Sonatrach et le gazier russe Gazprom ont créé un cartel afin de ne pas se livrer à une concurrence acharnée sur le marché européen. (voir la brève : Gazprom et Sonatrach officialisent un cartel du gaz)

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz