Gaz naturel australien : le mégaprojet GLNG est lancé

Le projet australien "Gladstone Liquefed Natural Gas" (GNLG) qui représente un investissement de 16 milliards de dollars a été lancé jeudi par un consortium regroupant le français Total, l’australien Santos (opérateur), le malaisien Petronas et le coréen Kogas.

Ce projet intégré comprend l’extraction de gaz de charbon, la construction d’un gazoduc de 420 kilomètres et la construction d’une usine de liquéfaction de 7,2 millions de tonnes par an (Mt/a) sur l’île de Curtis dans le port industriel de Gladstone.

La première livraison de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) est prévue en 2015 et le plateau de production de l’usine de GNL devrait être atteint en 2016 pour une durée de plus de 20 ans. Les contrats signés avec Petronas dans un premier temps, puis avec Kogas en décembre 2010, garantissent un enlèvement annuel de 7 millions de tonnes de GNL.

Pour Yves-Louis Darricarrère, directeur général Exploration & Production de Total, « ce projet est pour Total la parfaite application de sa stratégie en remplissant le double objectif de consolider sa position d’acteur de premier plan dans le gaz naturel liquéfié et de renforcer son portefeuille dans le gaz non conventionnel. Au travers de ce projet, Total renforce sa présence en Australie et ses positions sur le marché asiatique du GNL qui connaît la plus forte croissance et offre des valorisations élevées, liées au prix du pétrole. »

Le projet GLNG

Le projet intégré de production de GNL comprend l’extraction de gaz de charbon des champs de Fairview, Arcadia, Roma et Scotia, situés dans les bassins de Bowen et Surat, à l’Est de l’Australie, dans le Queensland. Les ressources de ces actifs sont estimées à plus de 250 milliards de mètres cubes (Gm3) (9 Téra pieds cubes) de gaz. Le champ de Fairview produit d’ores et déjà 3,1 millions de mètres cubes par jour (Mm3/j) (110 millions de pieds cubes par jour) vendus sur le marché domestique.

Gaz naturel australien : le mégaprojet GLNG est lancé

Les partenaires du projet GLNG développeront leur part de ces champs pour atteindre un plateau de 9 Gm3 par an, soit 900 millions de pieds cubes par jour (41 000 barils équivalent pétrole par jour en quote-part pour Total).

Total avait pris dans GLNG une participation de 20% en septembre 2010, portée à 27,5% en décembre 2010 lors de l’entrée de Kogas dans le projet. Les partenaires du projet sont désormais Santos (opérateur, 30%), Petronas (27,5%), Total (27,5%) et Kogas (15%).

La construction de GLNG va démarrer immédiatement, générant ainsi 1 500 emplois sur le premier semestre 2011
. GLNG générera 5 000 emplois en période de construction et 1 000 emplois permanents une fois en production.

Gaz naturel australien : le mégaprojet GLNG est lancé

En Australie, où Total possède des droits miniers depuis 2005, Total E&P détient des participations dans dix permis offshore, dont quatre opérés, au nord-ouest du pays dans les bassins de Browse, Vulcan et Bonaparte.

Dans le bassin de Browse, Total détient 24% aux côtés d’Inpex dans le projet GNL d’Ichthys. La préparation du développement progresse depuis le lancement en 2009 des études d’ingénierie et en 2010 des premiers appels d’offres. Le projet prévoit une capacité de production de 8,4 Mt/a de GNL, d’environ 1,6 Mt/a de Gaz de Pétrole Liquéfié et d’environ 100 000 barils par jour de condensats. La décision finale d’investissement de ce projet est prévue pour fin 2011, et la mise en production du champ pour fin 2016.

Total produit du GNL en Indonésie, au Qatar, aux Émirats Arabes Unis, à Oman, au Nigeria, en Norvège et au Yémen
. Le démarrage de Yemen LNG et du train 5 de Qatargas 2 a permis d’accroître la production de GNL du Groupe d’environ 40% en 2010. Angola LNG, actuellement en construction, viendra compléter ce portefeuille en 2012.

Le Groupe s’est également assuré un accès de long terme à des capacités de regazéification de GNL sur les principaux marchés : l’Amérique du Nord (États-Unis – Sabine Pass et Mexique – Altamira), l’Europe (France – Fos Cavaou et Royaume-Uni – South Hook) et l’Asie (Inde – Hazira).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz