GDF Suez : électricité et dessalement d’eau à Bahreïn

GDF Suez Energy International a remporté le contrat de construction, de propriété et d’exploitation de l’unité de production d’électricité et de dessalement d’eau de mer Al Dur 1, au Royaume de Bahreïn.

Al Dur 1 est une nouvelle installation au gaz naturel qui produira 1 234 MW d’électricité et   218 000 m³ d’eau par jour. Son achèvement est prévu pour 2011.

GDF Suez Energy International et Gulf Investment Corporation (GIC) détiennent 50% chacune dans le consortium. L’Electricity and Water Authority (EWA – Agence pour l’électricité et l’eau) est la seule acquéreuse de la production de l’unité, comme stipulé dans le Power and Water Purchase Agreement (PWPA – Contrat d’achat d’électricité et d’eau) d’une durée de 20 ans.

L’usine de dessalement d’eau Al Dur 1 utilisera la technologie d’osmose inverse (Reverse Osmosis – RO). Degrémont, filiale de Suez Environnement, spécialisée dans l’assainissement des eaux usées et le dessalement de l’eau de mer, fournira la technologie RO, qui a la particularité d’être hautement flexible, efficace et respectueuse de l’environnement où Degrémont est un des leaders mondiaux.

L’unité d’Al Dur sera située dans le sud de Bahreïn, à environ 40 km d’Al Ezzel, autre unité de production d’électricité, dans laquelle GDF Suez détient une participation de 45%.

Outre Al Ezzel, GDF Suez est également actionnaire de l’unité de production d’électricité et de dessalement d’Al Hidd, qui fournit 938 MW d’électricité et 136 000 m³ d’eau par jour.

Bahreïn projette de créer trois nouvelles unités de production d’électricité et de dessalement sur le site d’Al Dur, dans les vingt prochaines années. La deuxième phase, Al Dur 2, d’une taille similaire à la première, devrait être lancée au plus tard en 2009 pour faire face à l’augmentation des besoins nationaux en énergie et eau.

Plus tôt cette année, GDF Suez Energy International s’est également illustré comme principal développeur des projets suivants : Shuweihat 2 (1 500 MW et 454 610 m³ d’eau par jour) à Abu Dhabi et Ras Laffan C (2 750 MW et 286 000 m³ d’eau par jour) au Qatar.

Suez Environnement participe à plusieurs projets dans le domaine de l’assainissement des eaux usées et du dessalement d’eau de mer au Moyen-Orient comme, par exemple, à Dubaï ou au Qatar. La société a récemment remporté le contrat de gestion des services d’eau potable et d’assainissement de la ville de Jeddah et vient d’inaugurer la nouvelle unité d’assainissement d’As Samra pour le Grand Amman en Jordanie.

Présence de GDF Suez Energy International au Moyen-Orient

Au Moyen-Orient, GDF SUEZ détient aujourd’hui une participation directe dans plus de 13 000 MW et 2,5 millions de m³ d’eau par jour, et renforce ainsi sa position de leader du développement énergétique privé dans la région du Golfe.

Oman

  • Al Manah : premier producteur indépendant d’électricité dans la région du Golfe – 289 MW – acquisition en 1994 – opérationnel.
  • Sohar : centrale électrique de 586 MW et unité de dessalement d’eau de mer de 6 250 m³/h – attribution en 2004 – opérationnelle.
  • Al Rusail : centrale électrique de 665 MW, première privatisation dans le secteur de l’électricité à Oman – acquisition en 2006 – opérationnelle.
  • Barka 2 : centrale électrique de 678 MW et unité de dessalement d’eau de mer de 5 000 m³/h – technologie d’osmose inverse fournie par Degrémont, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT (contrat remporté en 2006) – en construction.

Abu Dhabi

  • Al Taweelah : unité de production d’électricité et de dessalement d’eau de mer représentant 1 360 MW d’électricité et 16 056 m³/h d’eau (acquisition en 2000) – opérationnelle.
  • Shuweihat 2 : unité de production d’électricité (1 500 MW) et de dessalement d’eau de mer (454 610 m³ eau/jour) – attribution en 2008.

Bahreïn

  • Al Ezzel : unité de production d’électricité de 966 MW (marché attribué en 2004) – opérationnelle.
  • Al Hidd : unité de production d’électricité et de dessalement d’eau de mer représentant 938 MW d’électricité et 5 682 m³/h d’eau (acquisition en 2006) – opérationnelle.

Arabie saoudite

  • Marafiq : centrale électrique de 2 750 MW et unité de dessalement d’eau de mer de 800 000 m³/jour, la plus grande du monde dans son genre – marché attribué à la fin 2006 – en construction.

Qatar

  • Ras Laffan C : centrale électrique de 2 750 MW et unité de dessalement d’eau de mer de 286 000 m³/jour, marché attribué en février 2008, en construction. 

Présence de Suez Environnement au Moyen-Orient

Au Moyen-Orient, Suez Environnement participe, par l’intermédiaire de sa filiale Degrémont, à de nombreux projets sous la forme d’un contrat BOT (Build, Operate, Transfer – Construction, Exploitation et Transfert) ou DBO (Design, Build, Operate – Conception, Construction et Exploitation), ce qui lui permet d’améliorer l’efficacité du réseau de distribution et de développer des ressources alternatives.

Qatar

  • Lusail : unité de réutilisation des eaux usées de 60 000 m³/jour ; DBO sur une période de 10 ans pour le projet d’aménagement immobilier de 35 km2 sur le front de mer – en phase finale de construction.

Émirats arabes unis

  • Dubaï : DBO sur une période de 10 ans pour l’unité de réutilisation des eaux usées du projet immobilier de Jumeirah Golf Estates, d’une capacité de 220 000 m³/jour d’eaux usées pour une population totale estimée à 900 000 habitants – en construction.

Arabie saoudite

  • Jeddah : contrat d’exploitation et de maintenance d’une durée de 7 ans pour les services d’alimentation en eau potable et d’assainissement des eaux usées, 5 300 km de réseaux d’eau potable, réparation des fuites et lutte contre les débordements de réseaux de collecte des eaux usées d’environ 1 000 km – opérationnel.

Jordanie

  • As Samra : DBO d’une durée de 22 ans pour une unité d’assainissement des eaux usées, dotée d’une capacité moyenne de 267 000 m³/jour et d’une autosuffisance énergétique de 95 % – opérationnel.
  • Wadi Ma’In : unité de dessalement d’eau saumâtre qui utilise le processus d’osmose inverse, bénéficiant d’une capacité de 135 000 m³/jour – opérationnelle.
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "GDF Suez : électricité et dessalement d’eau à Bahreïn"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Andre
Invité

C’est très bien d’annoncer ces puissances électriques installées  (et non la production qui s’exprime en MWh !!) et cette production d’eau mais il aurait été bon d’ajouter les tonnages de CO² émis par la combustion du gaz naturel utilisé !

pihoute
Invité

Pouvez-vous m’expliquez pourquoi je ne vois jamais ce type de commentaire sur le poids de CO2 quand Aribo décide de construire une nouvelle usine de bonbons ? ou qu’on dé »cide de construire une nouvelle usine de cosmétiques ? en bref, pourquoi ne s’inquiète t-on des dégagements de CO2 que lorsqu’il s’agit d’industries vitales ? Il me semble qu’il y aurait plein de secteurs industriels qui devraient être arrêtés avant que l’on ne s’attaque à ceux qui contribuent à la survie de millions de personnes, ne pensez vous pas ?

wpDiscuz