Enerzine

GDF Suez entre dans l’exploration au Groenland

Partagez l'article

GDF Suez a annoncé hier la signature d’un accord avec le Ministère de l’Industrie et des Ressources minérales du Groenland, visant à acquérir 2 licences de gaz naturel et de pétrole dans la région.

Ainsi, le consortium composé de GDF Suez, Shell (opérateur) et Statoil a obtenu deux licences d’exploration offshore, dans les blocs 5 et 8, situées dans la baie de Baffin, à l’Ouest du Groenland (sur environ 20 000 km²). GDF Suez détiendra 26,25% de ces deux licences.

Shell, GDF Suez et Statoil se sont associés fin avril 2010 pour acquérir 2 des quatorze licences soumises à appel d’offres dans la baie de Baffin. Nunaoil, la Compagnie nationale du pétrole du Groenland, conservera une participation de 12,5% dans chacune de ces licences pendant la phase d’exploration.

Les licences portent sur une durée d’exploration de dix ans, jusqu’en 2020. La première phase (2010-2014) sera consacrée à l’exploration sismique, les premiers forages d’exploration étant envisagés au cours de la deuxième phase (2015-2017). Si les résultats sont concluants, la phase d’exploitation durera au moins 30 ans.

« Il s’agit d’une avancée significative pour GDF Suez dans cette zone très prometteuse de l’Arctique, qui contient 22% du potentiel mondial de découvertes, dont 74% en gaz naturel i. En tant qu’acteur incontournable dans le gaz naturel et le GNL, GDF Suez sera un partenaire clé du projet » a déclaré Jean-Marie Dauger, Directeur Général Adjoint de GDF Suez en charge de la branche Global Gaz & GNL.

GDF Suez espère par cette acquisition permettre à long terme à GDF Suez de "renouveler ses ressources et de développer sa position dans le GNL".

i selon l’Enquête géologique des Etats-Unis 2009


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "GDF Suez entre dans l’exploration au Groenland"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    mell
    Invité
    Alors que l’on a à foison de nouvelles technologies et de solutions d’énergies renouvelables, les vieux dinosaures croulants continuent à dilapider l’argent de tout un chacun dans des projets complètement polluants et destructeurs d’espaces naturels. Cette actu fait l’éloge de l’exploitation des ressources énergétiques fossiles là ils n’avaient pu aller jusque maintenant : la glace fond et rend accessible des zones d’extractions soit disant stratégiques. Et pour faire accepter la venue d’étranger sur ces terres, les compagnies offrent des moto-neige, des fusils, des 4×4 et autres dérives occidentales aux peuplades locales qui n’en ont aucun besoin. C’est le même schéma… Lire plus »
    pinzut
    Invité
    Depuis l’époque des colonisations on dépend presque totalement des ressources naturelles étrangères pour subvenir à nos besoins, on a toujours fait comme ça, et tant que ces ressources existeront je pense que non ça ne changera pas… réchauffement climatique? qui est assez naïf pour croire que ce sont les politiciens qui vont y faire quelque chose?? tant que ça rapporte, le « Ministère de l’Industrie et des Ressources minérales du Groenland » ne pourra que dire oui. d’ailleurs c’est quoi ce ministère? ils ont pas du hésiter longtemts… est-ce que qq’un pourrait m’éclairer sur « renouveler ses ressources », comment peut on renouveler des… Lire plus »
    Pastilleverte
    Invité
    que les eskimos Goênlandais restent dans leurs igloos, vétus de leurs peaux de phoques (chassés au harpon en os certifié naturel), se déplacent en traineaux à chiens (élevés au bio) etc etc.. Eh, les gars, vous croyez qu’ils ont attendu GDF pour acquérir les tics et les tares de la « civilisation », les Groënlandais ??? Quant à la glace qui fond : lol C’est pas celle de l’inlandis de l’île, qui fait entre 2000 et 2500 m d’épaisseur, quand aux régions plus boréales, le minimum d’extent de la banquise, en septembre, reste supérieur à 5 millions de km2, une paille quoi… Lire plus »
    wpDiscuz