GDF suez : l’accord d’échange de capacité finalisé

GDF Suez et l’allemand E.ON ont finalisé mercredi, un accord d’échange de capacité de production d’électricité initié au mois de juillet dernier après avoir reçus toutes les autorisations nécessaires.

Le Groupe GDF Suez acquiert auprès d’E.ON des centrales conventionnelles d’une puissance totale de 860 MW et des capacités hydroélectriques d’environ 132 MW. GDF Suez acquiert également des droits de tirage auprès de centrales nucléaires en Allemagne d’environ 700 MW.

De son côté, E.ON acquiert auprès de GDF Suez, la centrale à charbon et biomasse de Langerlo (556 MW) et la centrale au gaz de Vilvoorde (385 MW), ainsi qu’environ 770 MW de droits de tirage auprès de centrales nucléaires avec des points de livraison en Belgique et aux Pays-Bas.

Cet échange finalisé a pour objectif de favoriser la concurrence sur les marchés électriques intégrés de l’Europe du nord-ouest.

Suite à cette opération, Electrabel a réduit sa part de marché en production, en Belgique, de 83 % à 65 % en un peu plus d’un an.

Pour E.ON, l’échange avec le Groupe GDF Suez fait partie des engagements d’E.ON vis-à-vis de la Commission européenne en 2008 destinés à promouvoir la concurrence sur le marché allemand de l’énergie.

Au final, E.ON s’est engagé à vendre environ 5 000 MW de sa capacité de production d’énergie et son réseau de transmission d’ultra-haute tension en Allemagne.


Détail des échanges
:


GDF Suez obtient :

La centrale au charbon de Farge (350 MW)
La centrale au charbon de Zolling (449 MW)
Les turbines à gaz de la centrale de Zolling (50 MW)
Une participation de 50 % dans l’unité de production biomasse (20 MW) de la centrale de Zolling


Le groupe de centrales de Jansen :

la station de pompage hydraulique de Reisach (99 MW)
la centrale hydroélectrique de Trausnitz (1,8 MW)
la centrale de Tanzmühle comprenant une unité de pompage (28 MW) et une unité hydroélectrique (3,3 MW)
Des droits de tirage en énergie nucléaire dans les centrales de Krümmel, Gundremmingen et Unterweser (700 MW)


E.ON obtient :

La centrale au charbon de Langerlo (556 MW)
La centrale au gaz naturel de Vilvoorde (385 MW)
Des droits de tirage en énergie nucléaire dans les centrales de Doel 1, Doel 2 et Tihange 1 (770 MW), délivrés en Belgique et aux Pays-Bas.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "GDF suez : l’accord d’échange de capacité finalisé"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

A part un peu de nucléaire et d’hydrolique tout cela sent le pétrole le charbon et le gaz , aucun projet majeur d’énergie décarbonnée , d’enfouissement de c02 ou de renouvelable alors que le climat peut d’emballer de façon incontrôlable dans les 50 ans qui viennent. tout cela évoque les mouvements financiers , les restructurations de portefeuille , le manque d’ambition pour le futur.

wpDiscuz