GDF Suez reçoit son deuxième méthanier regazéifieur

Un nouveau méthanier regazéifieur, le GDF Suez Cape Ann, a été livré à GDF Suez ; Il s’agit du second méthanier regazéifieur (Shuttle and Regasification Vessel), et du cinquième méthanier neuf intégré au sein de la flotte du Groupe au cours des dix derniers mois.

La flotte de GDF Suez compte aujourd’hui 17 navires.

Comme le GDF Suez Neptune, le GDF Suez Cape Ann est équipé de son propre système de regazéification lui permettant de regazéifier et d’émettre directement du gaz naturel sous haute pression sur le réseau, via des installations offshore. Il sera notamment utilisé sur le terminal Neptune LNG, détenu par GDF Suez au large des côtes du Massachusetts, aux Etats-Unis, qui a été mis en service en avril 2010. Ces navires renforcent la flotte du Groupe et sa capacité à transporter du GNL à travers le monde, y compris vers de nouveaux marchés qui ne disposent pas de terminaux onshore.

Equipés du système de cuves à membranes GTT MKIII renforcé, le GDF Suez Neptune et le GDF Suez Cape Ann peuvent transporter jusqu’à 145 000 m³ de GNL. Ils comportent trois modules de regazéification à haute performance permettant d’émettre jusqu’à environ 21 millions de m³ de gaz naturel par jour¹ et peuvent également être utilisés comme des méthaniers conventionnels. Ces navires sont dotés d’un système de propulsion diesel électrique qui améliore très sensiblement le rendement global de la propulsion et limite les émissions de gaz à effet de serre.

Le GDF Suez Neptune et le GDF Suez Cape Ann ont reçu le «Passeport Vert» attribué par Det Norske Veritas (DNV)², qui certifie la prise en compte des considérations environnementales lors de la construction, de l’exploitation et du désarmement des navires.

Ces deux méthaniers innovants ont été construits par Samsung Heavy Industries (SHI) sur l’île de Geoje, en Corée du Sud. Ils appartiennent à Höegh LNG et Mitsui OSK Lines (MOL), et seront exploités par Höegh LNG pour le compte de GDF Suez dans le cadre d’un contrat d’affrètement de long terme.

¹ 750 millions de pieds cubes standard de gaz naturel par jour.
² Le programme «Green Passport» vise à l’adoption de bonnes pratiques tout au long du cycle de vie du navire, dès le stade de conception, en vue d’une gestion écologique des matières potentiellement dangereuses entrant dans la fabrication des navires.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz