GE acquiert 90% d’un fleuron français : Converteam

Pour un montant évalué à environ 3,2 milliards de dollars, General Electric (GE) a annoncé hier la signature par sa division Energy d’un accord de rachat d’environ 90% de Converteam, le fournisseur français d’équipements et de systèmes d’électrification et d’automatismes.

L’opération, qui a reçu l’aval de l’équipe dirigeante et des comités d’entreprise de Converteam, devrait être finalisée au cours du troisième trimestre 2011.

Expert dans l’électronique de puissance et les technologies d’automatisme, Converteam exerce son activité dans six secteurs verticaux clés : pétrole et gaz offshore et onshore, production d’énergie électrique, énergies renouvelables éolienne et solaire, industrie, marine et services. Basée à Massy en France, Converteam emploie 5 300 salariés, dont plus de 1 600 ingénieurs, et a une présence dans plus de 80 pays.

Converteam a récemment annoncé un chiffre d’affaires 2010 de 1,5 milliard de dollars environ, un EBITDA de 239 millions de dollars environ, ainsi qu’une progression de ses commandes de 36 % environ par rapport à 2009.

La Division Energy de GE prévoit de réaliser "des synergies d’exploitation de 250 millions de dollars environ par an d’ici à cinq ans."

« Les solutions entièrement électriques à haute efficacité représentent une tendance de fond du paysage énergétique mondial. Nos clients dans les industries clés demandent des solutions plus fiables, plus efficientes et plus souples afin d’améliorer leur compétitivité. Les collaborateurs au profil international et les produits et services à haut rendement énergétique de Converteam sont un atout dans le renforcement de notre portefeuille et nous permettront d’offrir des solutions intégrées à nos clients » a déclaré John Krenicki, Vice-président du Conseil d’Administration de GE et PDG de GE Energy,

Pour Pierre Bastid, PDG de Converteam, « GE et Converteam sont très complémentaires. En tant que partenaire de longue date, GE comprend parfaitement notre modèle économique et ajoutera une valeur significative en permettant à nos experts de travailler au sein du vaste réseau de chercheurs et d’ingénieurs de GE. Nous développerons également notre présence mondiale, accroîtrons notre base de clients et serons en mesure de tirer parti d’une chaîne d’approvisionnement d’envergure mondiale. Au sein de la famille GE, Converteam a désormais la possibilité de se développer et de croître encore davantage pour le plus grand bien de nos clients et de nos collaborateurs. »

La complémentarité avec GE :

Électrification : cruciale pour l’efficacité et la fiabilité au sein du secteur pétrolier et gazier

Les ventes de solutions entièrement électriques devraient croître de 15 % par an dans les applications de compression dans le secteur pétrolier et gazier mondial. L’électrification est une tendance en plein essor dans les segments du stockage de gaz naturel et de transport par gazoduc, dans lesquels les services aux collectivités et les exploitants d’usines de compression sont confrontés à une concurrence croissante sur les coûts, à de strictes réglementations sur les émissions et à des pressions en matière de sécurité d’approvisionnement.

En outre, les solutions entièrement électriques progresseront dans le segment de l’exploration et de la production offshore mondial, où les dépenses ont atteint les niveaux de 2008, avant la crise financière, et devraient atteindre, selon les prévisions, 490 milliards de dollars en 2011 (en hausse de 11 % par rapport à 2010).

La croissance à long terme du secteur de l’exploration et de la production offshore sera sensiblement améliorée par la livraison d’énergie fiable au plancher sous-marin, plutôt qu’à des plateformes de traitement situées à des dizaines de kilomètres des puits de pétrole, ce qui assurera l’efficacité de la production et augmentera la quantité de pétrole pouvant être récupérée.

Renforcer le portefeuille des solutions solaires et de réseaux intelligents de GE

Les produits de Converteam trouvent une large utilisation dans le secteur des énergies renouvelables, convertissant l’énergie intermittente et variable de la production solaire, éolienne et marémotrice en une électricité de grande qualité et fiabilité indispensables aux opérateurs de réseaux du monde entier.

L’électronique de puissance est cruciale pour accroître la place des sources renouvelables comme l’éolien et le solaire, tout en réalisant des économies d’échelle et en fournissant des connexions stables au réseau. Les installations du secteur des énergies renouvelables devraient croître de 46 gigawatts (GW) en installations annuelles en 2010 à 56 GW en 2013. Fort de la technologie de Converteam, GE est bien positionné pour apporter une large gamme de génératrices intégrées, de convertisseurs et d’inverseurs, de solutions de qualité d’énergie et de connexion aux réseaux aux secteurs des éoliennes onshore/offshore et des centrales solaires.

La demande mondiale d’énergie photovoltaïque (PV) devrait augmenter de 75 GW dans les cinq prochaines années, et les centrales solaires à grande échelle continueront de représenter une part importante de cette croissance. En se dotant des technologies de conversion d’énergie de Converteam, GE sera en mesure d’élargir son portefeuille des solutions de centrales solaires de haute technologie afin de mieux répondre à ces demandes.

Donner à GE une taille critique de solutions dans les secteurs Métaux, Mines et Marine

Converteam offre une large gamme de systèmes électriques et de commande destinés à optimiser les processus d’un grand nombre d’industries, ce qui permettra à GE d’améliorer ses solutions de production d’électricité, moteurs, de télésurveillance et de télédiagnostic et de services destinées aux secteurs de métaux et mines. Cette opération fera aussi progresser l’objectif de GE Energy de faire en sorte que la croissance de ses plateformes des secteurs Métaux et Mines soit équivalente à celle de ses activités du secteur pétrole et gaz et des services aux collectivités.

En plus de ces secteurs, Converteam soutient les secteurs de la marine marchande et de la marine militaire avec ses solutions de production d’électricité, de propulsion et de distribution électriques et de contrôles. GE développera donc ce segment en tirant parti de sa technologie existante de propulsion aérodérivée, de sa présence mondiale et de sa chaîne d’approvisionnement compétitive en matière de coûts.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "GE acquiert 90% d’un fleuron français : Converteam"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Fleurent
Invité

La société GENERAL ELECTRIC est connue parce qu’elle accorde beaucoup plus d’imporetance a l’aspect financier qu’a l’aspect industriel qui n’existe pour elle que par le rapport aux actionnaires. Il n’est pas innocent de rappeler que beaucoup de ses salariés aux Etats Unis l’appelent de façon ironique  “LA GENEREUSE” Alors que l’équilibre de notre balance commerciale est surout assurée parn desproduits manufacturés il est tres regrettable de laisser partir la direction, et surtout la strategie de sociétés dont la France a besoin

John
Invité

j’ajoute au commentaire de Fleurent . Converteam cedée pour de la monnaie de singe(le dollars )  autant dire donnée gratuitement aux ricains .

edc10
Invité

…mais pas étonnant. Allez, à ceux qui seraient encore surpris: Les américains ont mis en place cette europe pour leurs fond de pension qui repose sur l’actionnariat, et ils doivent bien se marrer, d’autant plus que ce sont des parlementaires “européens” qui ont voté tout ça, avec nos dirigeants français qui ne font qu’appliquer la casse organisée. Triste réalité … … ou peut-être est-ce moins pire que de se faire racheter par des chinois ou des indiens … … sont forts, ces mondialistes !

Dan1
Invité

l’histoire de Converteam : Ce n’était pas stratégique pour Alstom ? En tous cas GE Energy est à la mode en ce moment… avec Fukushima !

Sicetaitsimple
Invité
Converteam racheté par GE, c’est une catastrophe… Je précise tout de suite que je ne travaille pas chez GE… Mais sauf à faire des procès d’intention, où est le problème? Ca fait plus de dix ans (99) que GE a racheté ce qui s’appelait EGT ou AGT à Belfort (fabriquant de turbines à gaz précedemment majoritairement controlé par Alstom) et cette division de GE est plutôt ( à ma connaissance) florissante , notamment en termes d’emplois, même si la crise de 2009 est passée par là. Renault prend une participation importante dans Nissan, là tout va bien, GE rachète Converteam,… Lire plus »
airsol
Invité

Je propose que l’on dechoie de leur nationalité tous ceux qui comme sicetaitsimple ne  defendent pas l’honneur nationnal quand une entreprise est ignoblement rachetée à vil prix par l’ennemi. (Bien que n’étant pas adepte de la section  des croyants du libre échange, j’ai du mal avec celle des soutiens aux drapeaux)

Sicetaitsimple
Invité

J’abonde dans votre sens…Tavernier, une cervoise!

Nonoranoo
Invité

GE fabrique ses turbines à gaz en france quand Alstom les fabrique en Suisse, cherchez l’erreur…

Tigre
Invité

Frranchement c’est honteux et désatreux pour la france!! Comment,lorqu’on est PDG d’un tel fleuron,vendre son entreprise aux puissances étrangères??Quand on sait en plus que c’est PDG sortent des grandes écoles: Polytechnique,Corps des mines,l’ENA…on peut se poser des questions sur lintelligence de ces soit disant élites… Toutes les plus grandes entreprises françaises se font soit absorber ou carrément “donner” comme nous montre cet formidable exemple. Vive la décadence industriel accéléré par une administration française ou européenne incapable de se protéger contre les rachats étrangés.

wpDiscuz