GE Energy : une technologie de réseaux intelligents

GE Energy a annoncé mardi le lancement d’un nouveau service de surveillance et diagnostics à distance, à l’occasion de la session 2010 du CIGRE* qui se tient actuellement à Paris et jusqu’au 27 août.

Ce service révèle les problèmes potentiels du réseau électrique en amont, et contribue activement à réduire les coupures de courant intempestives en détectant les signes avant-coureurs de défaillances, avant même que les systèmes d’alerte conventionnels ne se déclenchent.

Selon GE Energy, "il s’agit d’une solution particulièrement intéressante pour les compagnies d’électricité, car elle leur permet d’éviter les amendes infligées par l’autorité publique en charge de la régulation du marché de l’électricité en cas de panne du réseau. Ce système les protège également contre les pertes de chiffre d’affaires liées à un arrêt du service, contre le gaspillage de leur production électrique, et contre les éventuelles conséquences néfastes en matière environnementale".

"Il peut réduire les risques de défaillances inopinées du réseau et les interruptions de courant consécutives de près de 80 %, par rapport à un réseau de transformateurs électriques dépourvus de notre système de surveillance" a déclaré Eamonn Whelan, Directeur Général  « Surveillance et Diagnostics » chez GE Energy.

En lançant un système de maintenance préventive qui se focalise sur l’état réel des transformateurs, GE met l’accent sur l’anticipation et sur l’optimisation. Il permet ainsi d’éviter les pertes de temps et d’argent associées aux opérations d’inspection des installations, qui concernent souvent des transformateurs dont on se rend compte qu’ils sont en parfait état.

« A une époque où l’avenir énergétique n’a jamais été aussi incertain, nous sommes enthousiastes à l’idée que notre système puisse rassurer nos clients sur la continuité de leur approvisionnement électrique, en se basant sur le fait que les infrastructures électriques tombent rarement en panne sans signe avant-coureur. », a expliqué M. Whelan.

Cette nouvelle solution est présentée aux spécialistes de l’industrie à l’occasion de la session 2010 du CIGRE* à Paris (Palais des Congrès), du 23 au 27 août.

* Le CIGRE (Conseil International des Grands Réseaux Electriques) est une ONG internationale fondée en France en 1921, qui fédère des membres individuels et collectifs autour des questions liées à l’électricité haute tension. Il englobe les aspects techniques, économique, environnemental, organisationnel et régulatoire.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz