GE : Feu vert pour l’enrichissement de l’uranium au laser

GE Hitachi a reçu l’autorisation de la Commission de Régulation Nucléaire américaine pour la construction d’une boucle d’essai d’enrichissement de l’uranium au laser.

Global Laser Enrichment (GLE) est une filiale de GE Hitachi Nuclear Energy. Sa technologie d’enrichissement par séparation isotopique au laser pourra être testée sur le site de Wilmington, en Caroline du Nord.

Les travaux de construction de la boucle ont déjà commencé, pour une exploitation envisagée pour la fin 2008, et en vue d’une possible installation commerciale fin 2009, en fonction des résultats des tests.

Selon les chiffres avancés par GE, une telle installation commerciale pourrait produire entre 3,5 et 6 millions d’Unité de travail de séparation (separative work units, SWU). 6 millions de SWU correspondent à 8,5% de la demande en 2015.

Séparation des isotopes par laser

La Séparation Isotopique par Laser sur la Vapeur Atomique de l’uranium (SILVA) joue sur la légère différence de spectre électromagnétique entre l’U-235 et l’U-238, dû à ce que l’environnement des électrons externes n’est pas tout à fait le même dans les deux atomes. En ajustant convenablement la fréquence de la lumière excitatrice, il est alors possible d’exciter sélectivement l’un ou l’autre isotope, jusqu’à arracher l’électron externe et l’ioniser.

Dans cette technique, l’uranium métal est vaporisé, et des faisceaux laser éclairent cette vapeur et ionisent sélectivement l’uranium 235, qui est collecté sur des plaques chargées négativement. L’uranium 238, encore neutre, se condense sur le toit du séparateur.

(src : Wikipédia)

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz