GE s’oriente vers le solaire PV à couche mince

Dans la course au module solaire compétitif (rendement & coût), GE annonce orienter ses travaux de recherche vers la technologie PV à couche mince en collaboration avec PrimeStar Solar, dont GE est actionnaire majoritaire.

Le Groupe renforce ainsi ses investissements dans ses quatre centres de recherche à travers le monde afin d’atteindre les objectifs nécessaires au lancement d’un nouveau produit.

"Une étude précise du marché photovoltaïque nous a permis d’identifier la technologie à couche mince comme étant la meilleure option pour GE" déclare Danielle Merfeld, Directrice de la R&D pour l’activité solaire chez GE. "La technologie photovoltaïque au tellurure de cadmium de PrimeStar bénéficie d’un grand potentiel."

Le produit de GE/PrimeStar est développé au siège social de PrimeStar à Arvada dans le Colorado. Une équipe d’ingénieurs de Primestar, travaillant en collaboration avec des ingénieurs de GE vont prioriser leurs recherches vers : l’efficacité, la fiabilité, les coûts de production et d’installation et rendement de fabrication.

L’équipe basée à Munich en Allemagne, au cœur de l’industrie solaire mondiale, dispose des meilleures installations de contrôle des systèmes solaires intérieurs et extérieurs leur permettant d’étudier la performance du module fini, d’identifier et de traiter les mécanismes de dégradation et les problèmes d’emballage. En plus du module, cette équipe apporte également une expertise approfondie du système. Ceci leur permet de définir les caractéristiques du système et les dimensions du module.

En Chine
, principal fournisseur de tellurure de cadmium, les chercheurs du centre de technologie de GE de Shanghai s’intéressent au tellurure de cadmium et à son impact sur la performance du dispositif. Améliorer la qualité des équipements et développer des techniques d’innovation sont les sujets principalement abordés par l’équipe de Shanghai.

En Inde
, GE dispose de compétences dans le domaine de la modélisation dans son centre technologique John F. Welch de Bangalore. GE a pris le parti d’étudier les propriétés physiques du dispositif et les matériaux utilisés dans la conception de l’appareil afin d’améliorer sa performance et sa fiabilité. L’équipe de Bangalore est chargée de modéliser les matériaux pour permettre la conception d’un dispositif fiable.

Enfin, l’équipe de recherche de GE à Niskayuna, dans l’Etat de New York aux Etats-Unis, travaille sur tous les aspects du module en tellurure de cadmium, notamment la part croissante du minéral, le développement du dispositif et du processus de solidité. Leur expertise technique couvre différents domaines tels que la chimie des surfaces, le traitement au laser et la physique des plasmas.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz