Enerzine

General Electric autorisé à « manger » Converteam

Partagez l'article

La Commission européenne a annoncé mardi avoir autorisé, le projet d’acquisition du contrôle exclusif du groupe français de conversion d’énergie Converteam par le conglomérat américain General Electric (GE), par l’intermédiaire de l’entreprise GE Energy.

Après examen de l’opération, la Commission Européenne est parvenue à la conclusion que celle-ci ne devrait pas poser de problème de concurrence au sein de l’Espace économique européen (EEE) en raison des parts de marché modestes des parties et de la présence de concurrents crédibles sur les marchés concernés.

L’opération envisagée débouche sur la création de liens verticaux sur un certain nombre de marchés, notamment celui des gros moteurs électriques, que Converteam et GE fournissent sur le marché en aval des trains de compresseurs, sur lequel GE est également présente. Les trains de compresseurs servent à mettre sous pression différents types de liquides et de gaz (y compris l’air) en réduisant leur volume et sont utilisés pour un large éventail d’applications, notamment dans l’industrie du pétrole et du gaz.

Aussi, compte tenu des parts de marché modestes de Converteam et de GE sur les marchés en amont et en aval ainsi que de la présence d’un certain nombre de concurrents crédibles sur ces marchés dans l’EEE, la Commission est parvenue à la conclusion que l’opération envisagée n’entraverait pas de manière significative le jeu d’une concurrence effective dans l’Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci.

L’opération a été notifiée à la Commission Européenne le 31 mai 2011.

GE et Converteam sont toutes deux présentes sur le marché des équipements et solutions de conversion énergétique, utilisés pour convertir l’énergie électrique en énergie mécanique, l’énergie mécanique en énergie électrique, ou l’énergie électrique en une autre forme d’énergie électrique.

GE pour sa part est une entreprise – américaine – mondiale diversifiée, active dans les secteurs de la production, des technologies et des services. Elle se compose de plusieurs branches ; celle concernée par l’opération en question – GE Energy – fournit des technologies de production d’électricité et d’approvisionnement en énergie dans un certain nombre de secteurs de l’industrie énergétique, tels que le charbon, le pétrole, le gaz naturel et l’énergie nucléaire, ainsi que les ressources renouvelables comme l’eau, le vent, le soleil et les carburants de substitution.

La compagnie – française – Converteam fournit quant à elle, des produits et solutions d’ingénierie permettant de convertir l’énergie électrique en énergie mécanique et vice-versa à des clients tels que des chantiers navals, des entreprises produisant de l’électricité et des compagnies pétrolières, gazières et pétrochimiques, entre autres.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "General Electric autorisé à « manger » Converteam"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Kojema
    Invité

    Cela conduit quand même à voire s’éloigner de nos frontières une bien belle société qui proposent des produits d’une qualité reconnue et surtout, qui est très présente dans la R&D sur des sujets on ne peut plus porteurs (génératrice d’éoliennes/hydroliennes, supraconduction, etc.). Dommage, bravo à GE…

    wpDiscuz