Géorgie : le Canada s’en prend à Gazprom

Le Canada pourrait remettre en cause l’entrée du gazier russe Gazprom sur le marché nord-américain, en raison du conflit russo-géorgien.

Le premier ministre canadien Stephen Harper, a déclaré que le pays comptait revoir l’ensemble de sa coopération avec la Russie en raison du conflit géorgien.

Cela remettrait notamment en cause l’accord conclu en mai dernier pour l’approvisionnement par Gazprom du futur terminal de Rabaska.

Prévu pour 2014, le terminal devait recevoir de Gazprom du GNL en provenance du champ de Chtokman, en mer de Barents.

La remise en cause de cette entente menacerait directement l’entrée du géant gazier russe sur le marché nord-américain.

voir aussi : Gazprom rejoint le terminal méthanier de Rabaska

 

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Géorgie : le Canada s’en prend à Gazprom"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lionel
Invité

La guerre économique est mondiale, reste à savoir combien coûte une vie

Pasbon
Invité

On a toujours le choix, la pression militaire ou économique… la solution économique est a priori la plus “propre” pour une fois la mondialisation a une bonne issue… calmer la  connerie humaine… les Canadiens ont eux les moyens de refuser Gazprom en polluant… sables butimineux…

wpDiscuz