GE:Une centrale 900 MW, le choix du combustible en plus

Powerfuel Power Ltd., producteur indépendant d’électricité britannique, a choisi la technologie de GE Energy pour son projet de centrale de 900 MW à cycle combiné à gazéification intégrée (IGCC) de Hatfield, dans le South Yorkshire.

Selon les termes de la lettre d’intention signée par les deux sociétés, GE Energy fournira des turbines à gaz et à vapeur capables d’assurer une très grande flexibilité en matière de combustion.

Ge affirme que celles-ci pourront fonctionner à partir de différents combustibles dont le charbon, et ce de manière "écologique". La flexibilité dans le choix des combustibles permet aux producteurs d’électricité de répondre à la croissance de la demande en énergie, alors même que l’approvisionnement, l’indépendance énergétique et les émissions de carbone sont des préoccupations majeures, souligne le groupe. 

La mise en service de la centrale est prévue fin 2011 et sa conversion au gaz de synthèse en 2013, ce qui permettra une installation progressive de la centrale à cycle combiné avec turbine à gaz et de l’îlot de gazéification. La flexibilité apportée par la technologie de cycle combiné de GE Energy permet le passage d’un combustible à l’autre aisément et donc la conversion au gaz synthétique avec une approche par étapes successives. 

« nous disposerons d’une flexibilité en matière de combustibles qui nous permettra de répondre aux changements liés aux politiques publiques, avec la capacité dès 2013 d’utiliser cette centrale pour la capture et le stockage du carbone, et de contribuer ainsi à la mise en place d’une production d’électricité propre à partir du charbon au Royaume-Uni » explique Richard Budge, CEO de Powerfuel. « Notre objectif a toujours été de construire une “centrale électrique à niveau d’émissions proche de zéro” à proximité de la houillère d’Hatfield et la technologie de GE Energy est le meilleur choix pour y parvenir».

En Europe, GE Energy possède son propre « Centre d’excellence » à Varsovie, en Pologne, qui se penche sur les technologies IGCC et de capture et du stockage du carbone (CCS).

« GE Energy continue à développer sa technologie de turbines à gaz pour différents combustibles. Notre rôle est de fournir une gamme diversifiée de technologies innovantes, de travailler avec les gouvernements sur les politiques énergétiques et d’éduquer les individus aux réalités actuelles de l’énergie pour leur permettre de choisir en toute connaissance de cause », explique Ricardo Cordoba President de GE Energy Europe de l’Ouest et Afrique du Nord.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "GE:Une centrale 900 MW, le choix du combustible en plus"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Il est dit:”…mise en place d’une production d’électricité propre à partir du charbon au Royaume-Uni » explique Richard Budge, CEO de Powerfuel. « Notre objectif a toujours été de construire une “centrale électrique à niveau d’émissions proche de zéro” à proximité de la houillère d’Hatfield et la technologie de GE Energy est le meilleur choix pour y parvenir». Voilà de saines perspectives ! Bravo à GE Energy de se donner de telles ambitions !Voilà qui donne des pistes intéressantes à appliquer/EXIGER pour d’autres ”pays_charbonniers” ! Voir autres articles similaires, donc celui de ce jour pour Inde & Charbon…A+ Salutations Guydegif(91)

christophe1007
Invité

Les Anglais, comme tous les autres pays charbonniers, cherchent à faire accepter de nouvelles centrales au charbon. On pousse l’INTOX jusqu’à affirmer mettre en place une “centrale électrique à niveau d’émission proche de zéro”. Tout ce que l’on sait faire est une production d’énergie NULLE: la séquestration du carbone coûte toute l’énergie produite!Les installations expérimentales sont arrêtées l’une après l’autre. Les sites possibles sont près d’une zone d’enfouissement ET brûle le charbon avec de l’oxygène; ce ne sont pas les options de cette usine, ni de toutes celles prévues partout dans le monde, ET en France. 

wpDiscuz