Gisement de Hild (Mer du Nord) : 190 M barils équivalent pétrole

Le pétrolier Total a annoncé jeudi le lancement du développement du champ "Hild", situé en Mer du Nord norvégienne, pour un investissement géant de l’ordre de 3,34 milliards d’euros (25,6 milliards de NOK).

Le développement, réalisé par 115 mètres d’eau de profondeur, permettra de mettre en production un gisement de gaz à condensats et un gisement d’huile. Il comprend l’installation d’une plateforme intégrée regroupant les têtes de puits, les installations de production et les quartiers d’habitation.

Le gaz après traitement sera exporté vers le terminal de St Fergus en Grande Bretagne via une nouvelle conduite, qui sera connectée au gazoduc reliant le champ de Frigg à la Grande Bretagne (FUKA). Les liquides seront envoyés vers un bateau de stockage où l’eau sera séparée de l’huile avant d’être réinjectée, l’huile étant ensuite enlevée par des tankers.

Les réserves du champ de "Hild" sont évaluées à environ 190 millions de barils équivalent pétrole (bep). Le démarrage de la production est attendu pour fin 2016, avec 100 000 bep par jour produits en pic.

Total détient une participation de 51 % dans cette licence* aux côtés des norvégiens Petoro (30 %) et Statoil (19 %).

« Le développement du champ de Hild est une étape importante pour Total en Norvège et a été rendu possible grâce à d’importants progrès technologiques. Notre capacité d’innovation nous ouvre de nouvelles opportunités dans les eaux norvégiennes, où Total va continuer à investir en moyenne 2 milliards de dollars par an pendant les cinq prochaines années. La Norvège va rester dans les années à venir l’un des plus importants contributeurs à la production du Groupe » a déclaré Patrice de Viviès, directeur Exploration-Production pour l’Europe du Nord.

Gisement de Hild (Mer du Nord) : 190 M barils équivalent pétrole

Le Groupe veillera à réduire l’empreinte environnementale de ses opérations, dans le cadre de son engagement en faveur du développement durable. Ainsi, l’électricité nécessaire au fonctionnement des installations de Hild proviendra du réseau terrestre norvégien grâce à un câble sous-marin de 170 kilomètres de long : cette distance constitue un record mondial pour la fourniture de courant alternatif (AC) à une plateforme pétrolière en mer.

Ce choix technologique est en ligne avec les objectifs des autorités norvégiennes de réduction des émissions de CO2 générées par les activités pétrolières en mer. Le câble intégrera aussi une liaison par fibre optique qui permettra de contrôler les installations en mer à partir du centre d’opération de Total à Stavanger.

Le développement reste encore soumis à l’approbation du ministère du Pétrole et de l’Energie et du parlement norvégien (Storting).

* opérateur de la licence de Hild

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Gisement de Hild (Mer du Nord) : 190 M barils équivalent pétrole"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pierrotb001
Invité

On s’en contrefou un peu …

Realiste
Invité

PAS LE CAMION QUI A AMENE LES COURSES DE TA SEMAINE DANS TON SUPERMARCHE

wpDiscuz