Gisement d’Elgin : Total s’apprête à abandonner le puits G4

Après 5 jours d’étroite surveillance, Total a confirmé hier que son intervention sur la conduite de gaz le 15 mai dernier, afin d’enrayer la fuite du puits G4, à bord de la plate-forme d’Elgin qui se situe en mer du Nord, à 240 kilomètres d’Aberdeen était un succès.

Ainsi, l’injection de boue lourde à l’intérieur du puits G4, depuis le rig semi-submersible West Phoenix, a permis d’en reprendre le contrôle. Cette opération de pompage a débuté le 15 mai à 9h20 (heure locale) et la fuite a été stoppée 12 heures plus tard. Depuis lors, selon le pétrolier français, plusieurs inspections conduites sur la plateforme de tête de puits ont confirmé l’arrêt total de la fuite.

La prochaine phase consistera à reconstituer des effectifs sur le complexe d’Elgin et redémarrer le rig de forage Rowan Viking qui mettra en place des bouchons en ciment. Cette phase qui durera plusieurs semaines a pour objectif de définitivement boucher le puits G4 et conduire la procédure d’abandon de ce puits.

Une fois que le premier bouchon en ciment aura été installé, le forage du puits de secours mené par le rig Sedco 714 sera interrompu. Il a été décidé avec les autorités concernées d’annuler le forage d’un second puits de secours par le rig Rowan Gorilla V, celui-ci n’étant plus jugé nécessaire.

Le directeur général de la branche Exploration-Production de Total, Yves-Louis Darricarrère, s’est exprimé au sujet de la situation d’Elgin : « Nous allons évidemment tirer tous les enseignements de cet incident mais je tiens à féliciter toutes les équipes, y compris celles de nos partenaires, entièrement mobilisées sur le seul but d’arrêter la fuite. Ces équipes ont permis d’évacuer la plate-forme et le rig voisin en toute sécurité, de sérieusement limiter l’impact sur l’environnement et de reprendre le contrôle du puits G4 : hommage doit leur être rendu. Je veux également remercier les autorités britanniques de leur coopération et de leur aide depuis que la fuite est survenue. Il est important, maintenant, que nous continuions à travailler en liaison avec les autorités pour conclure les enquêtes en cours, prendre en compte les enseignements à retenir et définir les conditions nécessaires à la reprise de la production des champs d’Elgin-Franklin. »

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz