Global Bioenergies livre un lot d’isobutène bio-sourcé, avec 6 mois d’avance

Depuis sa mise en service en novembre 2014, le pilote industriel de Global Bioenergies, installé sur le site agro-industriel de Pomacle-Bazancourt près de Reims, a été utilisé de façon quasi-continue avec l’appui de la société ARD, affiliée au sucrier Cristal Union.

La première étape a été la mise à l’échelle des résultats de fermentation obtenus en laboratoire. Dans un deuxième temps, le module de purification et de conditionnement a été mis en route, de façon à permettre la production de lots d’isobutène purifié.

Global Bioenergies a annoncé qu’un premier lot d’isobutène a pu être conditionné et expédié.

Pour la première fois, toute la chaîne de production a ainsi été intégrée : le glucose issu d’amidon de blé a été converti par fermentation en isobutène gazeux, lequel a été purifié et liquéfié, puis enfin conditionné dans un cylindre pressurisé dédié au transport de gaz industriels.

"Grâce à la coopération des équipes d’ARD et de Global Bioenergies, la mise à l’échelle de notre procédé de production d’isobutène bio-sourcé dans un pilote industriel s’est faite en un temps record. Ceci est en accord avec notre credo, qui est que la production fermentaire d’un gaz facilite les étapes d’industrialisation. Cette hypothèse se valide jour après jour" a déclaré Frédéric Pâques, COO de Global Bioenergies.

Le cylindre contenant l’isobutène liquide a été acheminé vers le site d’Arkema de Pierre-Bénite, au Sud de Lyon. Le projet BioMA+, financé par l’Etat Français (programme Investissements d’Avenir, opéré par l’ADEME), prévoit que cet isobutène soit converti en acide méthacrylique, un composé essentiel des peintures acryliques, sur une unité d’oxydation pilote installée chez Arkema. Jean-Luc Dubois, Directeur Scientifique chez Arkema, a ajouté : "Arkema était déjà en relation avec Global Bioenergies alors que cette fermentation n’en était qu’à ses balbutiements. La livraison de ce premier cylindre illustre tous les progrès accomplis ces dernières années. Etre le représentant de l’industrie chimique choisi par Global Bioenergies dans ce programme est aussi une reconnaissance de la volonté d’ARKEMA de développement de la Bioéconomie".

Marc Delcourt, P-DG de Global Bioenergies, conclut : "Etre en mesure de mettre des lots d’isobutène à la disposition des industriels renforce la position de Global Bioenergies. La Société vient de passer un cap majeur. Cette avancée intervient alors que le prix du pétrole poursuit son rétablissement. A 66 $, le baril de Brent est déjà environ 50% au-dessus de son point bas, touché en janvier. Une nouvelle augmentation de 50% l’emmènera à 100$".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz