Enerzine

Global Bioenergies : Succès du premier essai en pilote industriel

Partagez l'article

Global Bioenergies a annoncé hier avoir mené avec succès le premier essai de production d’isobutène dans son pilote industriel de Pomacle-Bazancourt.

Après que le pilote a passé une à une les validations mécaniques et fonctionnelles depuis sa livraison en juillet, un premier essai a été démarré le 3 novembre 2014 et a permis de produire, pour la première fois, de l’isobutène fermentaire en environnement industriel.

Depuis 2008, Global Bioenergies développe un procédé de fermentation d’isobutène gazeux. Après une première étape de preuve de concept en 2009, la Société avait bâti un premier prototype en laboratoire en 2010, puis avait conduit une vaste campagne d’essais dans différents pilotes à l’échelle du laboratoire. La nouvelle frontière consistait en la mise à l’échelle de ce procédé et en son acclimatation en environnement industriel. Pour répondre à ce défi technique inédit, Global Bioenergies avait obtenu en 2013 un financement de 4 millions d’euros de la part de l’Etat Français (programme « Investissements d’Avenir »).

Il s’agissait d’abord de construire un fermenteur d’un type nouveau, adapté à la fermentation d’hydrocarbures gazeux : après une phase d’ingénierie et une autre de construction, ce fermenteur a été installé en juillet 2014 au cœur du complexe agro-industriel de Pomacle-Bazancourt, qui réunit des leaders de la transformation agricole tels que Cristal Union.

A l’issue d’une longue phase de validations mécaniques et fonctionnelles, l’équipe de génie chimique de Global Bioenergies a décidé que les conditions de sécurité étaient réunies pour mener un premier essai. Celui-ci s’est déroulé tout début novembre sur une période de trois jours : c’est la première fois que de l’isobutène fermentaire a été produit hors des laboratoires de R&D de Global Bioenergies, situés à Evry en région Parisienne.

Cet essai a été mené en s’appuyant sur les compétences uniques de la société Agro-industrie Recherches et Développements (ARD), maintenant en charge de l’exploitation du pilote de Global Bioenergies en vertu d’un accord signé récemment.

"Depuis sa création en 1989, ARD s’est positionnée comme leader dans l’optimisation de procédés de fermentation innovants. Nous sommes fiers de participer à l’industrialisation de cette innovation de rupture. Je remercie l’ensemble des équipes d’ARD qui se sont mobilisées pour que ce premier essai de production d’isobutène fermentaire en conditions industrielles soit réalisé dans le délai imparti" a commenté Philippe Aubry, Directeur Général Adjoint d’ARD.

Dans les prochains mois, une campagne d’essais sera conduite avec l’objectif d’optimiser les paramètres du procédé et celui de produire des échantillons qui seront convoyés à différents industriels, et en premier lieu à Arkema et à Audi avec lesquels Global Bioenergies a signé des accords de collaboration.

"La fermentation d’hydrocarbures gazeux représente une nouvelle frontière. Nous avons fait aujourd’hui un très grand pas, qui sera suivi d’ici 18 mois par la mise en route en Allemagne d’un second pilote industriel, d’une capacité de 100 tonnes par an. Nous entrevoyons déjà la commercialisation d’usines de pleine taille, dans le cadre d’accords avec des industriels, d’ici trois à quatre ans" a ajouté Rick Bockrath, Vice-Président pour le génie chimique de Global Bioenergies.

Et Marc Delcourt, PDG de Global Bioenergies de conclure : "La récente baisse du prix du pétrole, en conséquence de l’abondance temporaire du pétrole de schiste aux Etats-Unis, ne doit pas masquer la réalité profonde : l’épuisement prochain des ressources fossiles mettra en péril la pérennité de notre civilisation. Le moment approche où notre procédé de production biologique d’isobutène apparaîtra comme une pièce importante du puzzle de la transition énergétique et chimique à venir."


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz