Enerzine

Google acquiert la technologie des drones solaires de Titan Aerospace

Partagez l'article

Dans son ambition de rendre internet accessible partout sur la planète, le géant de l’internet Google a annoncé en début de semaine l’acquisition du constructeur de drones : Titan Aerospace.

Les engins de Titan Aerospace toujours en cours de développement devraient être capables de voler à moyen terme dans le ciel pendant une durée maximale de cinq ans.

Sur le site web de la start-up on peut lire le message suivant : "Chez Titan Aerospace, nous sommes passionnés et croyons dans le potentiel de la technologie (et en particulier, les satellites atmosphériques) pour améliorer la vie des gens. Il est encore trop tôt pour mettre en place cette technologie. Nous pensons que de nouvelles applications pourraient aider les gens, qu’il s’agisse de fournir des connexions internet dans les régions éloignées ou de surveiller les dommages environnementaux comme les marées noires ou la déforestation."

Facebook, le concurrent direct de Google semblait également intéressé par le rachat de Titan Aerospace. Il avait même proposé de l’acquérir pour la somme de 60 millions de dollars, avant d’opter finalement pour Ascenta. Cette firme britannique qui travaille également sur le concept d’engin aérien sans pilote à énergie solaire, a été acheté par Facebook pour 20 millions de dollars.

"Une des raisons que les 2 géants de l’internet préférent l’avion à énergie solaire aux ballons, est que ce dernier reste à la merci des conditions météorologiques", a expliqué Kurt Barnhart, directeur du Centre de recherche appliquée de l’aviation à l’Université du Kansas. "Les ballons sont plus grands et plus difficiles à contrôler" a t-il ajouté, "L’énergie solaire reste le meilleur choix pour des avions sans pilote face à l’énergie tirée des batteries qui ne maintiennent les avions en l’air pendant une heure à deux seulement. Les combustibles fossiles sont quant à eux plus coûteux et nécessiteraient un ravitaillement normal."

Titan a développé 2 drones en forme de libellule, alimentés par des batteries rechargées par des panneaux solaires intégrés aux ailes et en mesure de voler durant toute une nuit. Le plus petit modèle, le Solara 50, possède une envergure aussi grande qu’un avion de ligne de type Boeing 767 (environ 50 mètres).

Le potentiel pour le service internet délivré par des drones à haute altitude est tel, qu’il pourrait atteindre des millions de nouveaux clients, une nouvelle manne de revenus pour les 2 mastodontes.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Google acquiert la technologie des drones solaires de Titan Aerospace"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Bachoubouzouc
    Invité

    Voilà ce qui à l’avenir va probablement finir de raccorder l’humanité à internet, surveiller les feux de forêt et les ZEE, etc. Il ne faudra pas que la France loupe ça.

    Bachoubouzouc
    Invité

    Il faudrait arrêter avec le minitel et le frenchbashing associé : La France prend certains trains en retard, et d’autres en avance. Parfois elle ne se lance pas dans certaines batailles qu’elle ne peut pas gagner. Elle est ainsi en train de rattraper son retard dans l’éolien, elle ne se lance pas vraiment dans le PV et elle a bien raison, elle est en train de rattraper son retard dans les drones militaires et se lance en avance sur le reste du monde dans les drones civils et les énergies marines. Cessons de nous critiquer nous-même en permanence !

    Bachoubouzouc
    Invité

    Pour vous le verre est toujours à moitié vide, on a compris.

    boronspin
    Invité
    La France est un état colbertiste, on a pris l’habitude d’attendre tout de l’état. Du status de citoyen on est passé à administré. Les investisseurs dans l’industrie se font rares. (investisseur et financier sont 2 gros mots dans la France médiatique d’aujourd’hui). Ce qui fait que les gens ayant de l’argent investissent dans l’immobilier et délaissent l’industrie et les technologies novatrices. On peut avoir de bon chercheurs, des inventeurs de talent, s’ il n’a pas d’investisseurs, des gens qui mettent « l’argent sur la table », et bien toutes cette intelligences ne sert à rien pour le pays. Si l’idée est vraiment… Lire plus »
    wpDiscuz