Enerzine

Google Earth face aux changements climatiques

Partagez l'article

Google a lancé une expérience originale par le biais de son application phare "Google Earth" en collaboration avec le gouvernement danois et le GIEC.

Le spécialiste des moteurs de recherche sur internet a intégré des simulations dans son logiciel de cartographie 3D afin de nous permettre d’explorer les impacts du changement climatique sur notre planète et de nous montrer en parallèle les solutions envisageables pour les gérer.

En décembre de cette année, des représentants des nations du monde entier se réuniront à Copenhague pour discuter d’un accord global sur le changement climatique. L’objectif de cette convention est de réduire les émissions responsables du réchauffement climatique de manière suffisante afin d’éviter le pire et aussi d’aider la communauté internationale à s’adapter aux changements à venir.

"En travaillant avec des données du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), nous pouvons visualiser sur Google Earth les différences de température et de précipitation attendues, selon différents scénarios d’émissions globales qui pourraient se produire tout au long du siècle" indique Google sur son site internet.

La firme dévoile ainsi une première vidéo montrant une visite virtuelle sur Google Earth, intitulée "Face aux changements climatiques", avec la narration d’Al Gore. Il est également possible de la visualiser dans le navigateur Google Earth.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    43 Commentaires sur "Google Earth face aux changements climatiques"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    Super, voici l’état le plus abouti de la pseudo scinence « joystick.com », tout à base de simulations issues de programmes informatiques où les variables agissent toutes dans le même sens (une agravation de tout); Personnellement j’ajouterai les cris d’agonie des ours polaires et du krill qui vont disparaître dans la fonte (simulée) de la banquise arctique et antartique. J’attends avec impatience le moment où on va nous présenter des « photos » issues de cette fonctionnalité de Google earth comme des preuves du réchauffement climatique d’origine humaine (on dit anthropique, c’est plus sexy) C’est beau internet !

    Andora
    Invité

    D’accord avec Pastilleverte. Que dire de plus. C’est à vomir. J’me demandais quand google allait avoir une approche ridicule d’une nouvelle fonctionnalité qu’il met en ligne. Voilà, c’est fait.

    fredo
    Invité
    comme pastilleverte cette initiative m’irrite, mais pas pour les mêmes raisons, plutôt pour l’arrogance américaine. Les américains font prendre des risques inconsidérés à tous, donnent aujourd’hui des leçons, et se font, en américain, les porte parole de l’humanité, lavage de cerveau c’est vrai! Tout réseau profite a celui qui l’anime OK. Je crois que je vais desapprendre l’anglais! Ensuite, cette video, qui fonctionne très bien sans Google Earth, permet-elle de mieux appréhender le réchauffement climatique? Appréciation personnelle, je ne vois ici effectivement qu’un moyen utilisé par Al Gore pour faire du réchauffement…médiatique, c’est du réchauffé à partir des images de… Lire plus »
    gogosfaya
    Invité

    Bah biensur tout le monde le sais l’homme n’est responsable de rien pourquoi les scientifiques nous mentent comme ça. Pitoyable enfin j’ai au moins la preuve que la connerie chauffe chez certains…

    Pastilleverte
    Invité
    rien de personnel… mais bien sûr que les températures augmentent, voir les courbes officelles des 4 organismes reconnus au niveau mondial : mais bien sûr que l’homme est responsable de la variabilité des cycles solaires, de la position du soleil dans la Voie lactée, des orbites des planètes, de la circulation thermo haline, des El nino et Ninas, de la couverure nuageuse, de la force des vents, des courants, des marées; qui dit le contraire , pas moi. Moi je peux controler la température de ma connerie en la limitant à +2°C au 0,01°C près, rien qu’en arrêtant de respirer… Lire plus »
    Pastilleverte
    Invité
    traduction du post précédent (hors lien vers courbes de température : @ Monsieur l’actionnaire de Google Rien de personnel, mais bien sûr que les températures augmentent, voir les courbes officelles des 4 organismes reconnus au niveau mondial : mais bien sûr que l’homme est responsable de la variabilité des cycles solaires, de la position du soleil dans la Voie lactée, des orbites des planètes, de la circulation thermo haline, des El nino et Ninas, de la couverure nuageuse, de la force des vents, des courants, des marées;  qui dit le contraire ? pas moi.   Moi je peux controler la température… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    Tout à fait d’accord avec benkebab, nous avons une profusion d’informations, ce qui donnent au total… désinformations, oh pardon des informations ! Evidemment, la lecture in extenso des rapports du GIEC et autres publications nécessitent une concentration et un effort beaucoup plus important que la digestion du prêt à penser dont on nous abreuve. D’ailleurs il y a beaucoup moins de certitudes dans les travaux du GIEC que dans la « com » lapidaire style « journal de 20h00 ». D’une façon générale le scientifique ne peut s’entendre avec le politique car le mode de fonctionnement est fondamentalement différent : l’un cherche à observer… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    On ne peut pas continuer à fonder une civilisation entière sur la transformation à vitesse maximale de ressources finies en montagnes de déchets délétères. Le taux de CO2 atmosphérique est un symptôme, mais même sans lui il nous faudrait changer radicalement pas mal de choses. Le problème est comment ? On surestime gravement la capacité de chacun à commettre des choix écoresponsables et une « politique responsable bien conçue » de carottes et bâtons est probablement ce qui peut marcher de mieux. Malheureusement je viens de parler d’un concept qui relève de la haute fantaisie, du rêve éveillé, de la chimère, du… Lire plus »
    Pastilleverte
    Invité
    si le CO² est LA cause du réchauffement, lrquel est la cause de la fonte de la banuise arctique, et que la concentration du CO² ne cesse d’augmenter, je suis prêt à parier 10.000€ avec qui veut et devant qui de droit (huissier, avocat, notaire) que la banquise arctique n’aura pas disparu en 2013, alors que « des » scientifiques le prédisent. Et quand je dis disparue, je parle de la surface minimum constatée en septembre 2013, si elle s’avère infèrieure à 1.000.000 (un million) de km²,  (+/- 5%) référence mesures satellitaires JAXA (la NASA japonaise) Mais j’aurai honte de gagner si facilement… Lire plus »
    christian
    Invité
    Cher (chère ?) Pastilleverte, Nous avons déjà longuement débattu de tout cela ici même. Alors je tente une nouvelle approche, en raisonnant par l’absurde. Pouvez-vous, à l’inverse, nous expliquer comment une croissance continue et sans limite des émissions de GES (pas seulement CO2 mais aussi CH4 etc.) pourrait ne pas s’accompagner de hausse de  la température moyenne ? Autrement dit, pouvez-vous affirmer que, disons à 600 ppmv de CO2, la Terre pourrait tout de même avoir la même température ? Ou pour être plus souple, quel paramètre (autre que la composition de l’atmosphère) devrait varier pour que la température moyenne… Lire plus »
    Pastilleverte
    Invité
    Pouvez-vous me citer UNE seule preuve au sens scientifique que ce sont seulement, voire essentiellement  les GES (dont le CO², mais en tout premier H2O) qui régulent la température du globe ? Les simulations des modèles climatologiques, même repris par le soit-disant « consensus » et le GIEC ne sont pas une preuve, mais une projection à partir des éléments qu’on veut bien y introduire. Savez-vous que la bande d’absorption IR du CO² est déjà quasiment saturée ? Que l’effet de serre, dû au CO² aété quasiment déjà atteint avec les 20 premières ppmv (contre environ 386 actuellement) Quant au CH4, il… Lire plus »
    christian
    Invité
    Chère Pastilleverte, Je ne vais pas me placer sur le terrain de la démonstration scientifique. Vous mélangez tout : climat, météo, effet local et effet global. Vous me demandez si je sais ceci ou cela sur l’humidité, la température de Paris etc… La réponse est oui, oui, oui je sais tout cela. Le problème -que la communauté scientifique a eu et a mis 20 ans à résoudre, que j’ai eu que j’ai résolu pour moi en 2-3 ans de lectures, et que vous avez maintenant- c’est d’arriver à mettre tout ce bric-à-brac de données hétéroclites, de physique, chimie, géologie, astrophysique… Lire plus »
    Pastilleverte
    Invité
    a voir kyoto et Copenhague on eût pu penser que la réduction des GES et surtout le CO² fussent les sujets principaux, avec pour objectif de limiter la hausse des températures à +2°C (lol!) Et donc que le lien CO2 (désolé mais mon clavier ne me permet l’écriture correcte) /température fût une (quasi) vérité scientifique. Et en tout cas qu’on va dépenser des zilliards de £ ou d’€ dans cette (presque) seule direction; pour les carotages ils s’arrêtent vers -800 000 ans, ce qui n’est pas mal, mais je parle de période plus anciennes à la jonction de l’ordovicien et du… Lire plus »
    Pastilleverte
    Invité

    dans lmanicore, le site référence du « climatologue » jancovici, on s’approche plus de l’assertion du lien très direct entre hausse des GES et du CO2 et températures du globe, Ce site continue de faire référence à la reconstruction « en crosse de hockey » à partir des anneaux de croissance des arbres de Mann et el, courbe plusieurs fois éfutée au niveau de la méthode, sans parler de la peretinence de la dendro pour reconstituer les températures; cette courbe qui apparaissait dans le rapport du GIEC 2001 a été retirée depuis (il y a aussi des cientifiques dans le GIEC !)

    Pastilleverte
    Invité

    extrait… Our projection of 2013 for the removal of ice in summer is not accounting for the last two minima, in 2005 and 2007, » the researcher from the Naval Postgraduate School, Monterey, California, explained to the BBC. « So given that fact, you can argue that may be our projection of 2013 is already too conservative

    Minitax
    Invité
    « Pouvez-vous, à l’inverse, nous expliquer comment une croissance continue et sans limite des émissions de GES (pas seulement CO2 mais aussi CH4 etc.) pourrait ne pas s’accompagner de hausse de  la température moyenne ? » ——————————————- @Christian Comme l’a dit pamina, le carbone terrestre est stocké principalement sous forme de calcaire (reste des organismes marins) et non d’énergie fossile. Donc l’hypothèse que le CO2 augmenterait sans limite est absurde : en supposant qu’on brûle tout le fossile (gaz+charbon+pétrole) des réserves estimées, on n’atteindra même pas 900 ppmV dans l’air (correspondant à 2100 GtC), soit la moitié du taux de CO2 lors… Lire plus »
    Minitax
    Invité
    n’a jamais prétendu (en tous cas, vous ne trouverez, ni de près, ni de loin, une telle affirmation dans les rapports du GIEC) que les GES régulent la température du globe. En revanche, ils ont une influence sur ladite température, et ce phénomène est connu des physiciens depuis environ 200 ans. » ————————– @paloma Une « influence »,  « des physiciens »… c’est vague. L’air aussi a une « influence » sur la température, il suffit de monter de 1km pour que la température baisse (de 6°C !). Et c’est connu depuis l’Antiquité. Pour la petite histoire, la théorie des gaz à effet de serre a été… Lire plus »
    christian
    Invité
    que vous citez, c’est qui ? Un amateur éclairé ? Peut-être même est-il très bon ? Mais ce n’est pas un site universitaire ou institutionel. Pour moi, d’emblée, c’est pas « scientifique ». Mais, peu importe, regardons de quoi il retourne. Faraday et Joule non plus n’étaient pas des scientifiques académiques. Tiens ? Dans la rubrique « climat du carbonifère », période que vous mentionez, on a une courbe CO2 en ppmv et température en °C ?! Dans son livre « Paléoclimats », le Pr. Deconinck, en 2006 se refuse à écrire la température en °C, il indique juste « plus chaud/plus froid » en fonction de la… Lire plus »
    christian
    Invité
    Vous dites « On ne connaît même pas la température moyenne de la Terre à 1 ou 2 °C près !  » C’est fabuleux. La NASA, le CNES, MeteoFrance et tous les climatologues, météorologues, (et ceux qui utilisent leurs données satellitaires : OAC -aviation civile-, FAO -alimentation et agriculture- etc…) sont donc tous des charlots. Sans doute des membres de la fraternité conspirationiste de je-ne-sais-quoi… D’ailleurs, c’est bien connu, ces gens là sont incapables d’expliquer pourquoi la température varie lorsqu’on monte dans en altitude… Je ne comprends même pas qu’on arrive à faire voler un avion, vu que ces gens là… Lire plus »
    Minitax
    Invité

    « La NASA, le CNES, MeteoFrance et tous les climatologues, météorologues, (et ceux qui utilisent leurs données satellitaires : OAC -aviation civile-, FAO -alimentation et agriculture- etc…) sont donc tous des charlots. » —————— @Christian, Pour ne pas se contenter de brasser du vent comme vous, je cite la NASA, au sujet de la température terrestre : Alors, c’est qui le charlot dans l’histoire ? Si vos arguments étaient solides, on se demande pourquoi vous jouez autant à la prétention de savoir ?

    christian
    Invité

    C’est exactement ce que je dis : vous n’avez sans doute pas lu la page…

    Minitax
    Invité
    « C’est exactement ce que je dis : vous n’avez sans doute pas lu la page… » ———————————— @Christian, Et vous avez dit quoi exactement qui serait de l’ordre de la logique et du rationnel ???? Pour l’instant tout ce que je vois, c’est que vous brassez du vent. Car dans la page de la NASA en question, que vous êtes supposé avoir lue, on lit que « la température moyenne globale n’est en fait qu’une valeur calculée par les modèles et qu’elle serait facilement entre 13.3°C et 14.4°C et que régionalement, l’incertitude serait bien pire ». (« For the global mean, the most trusted… Lire plus »
    Minitax
    Invité
    « je pense que vous vouliez dire « l’altitude ». C’est approximativement vrai (au moins dans les limites de la troposphère) mais ça n’a aucun rapport avec ce débat. » ——————————— @ Christian. Bah si, ça a un rapport direct avec le débat et avec « l’influence » du CO2 et de sa prétendue effet de serre sur la température (effet de serre que, bien évidemment, vous êtes parfaitement incapable de quantifier). Mais vu votre mauvaise foi manifeste et votre ignorance crasse du sujet, je doute que vous ayiez envie de chercher à comprendre plus loin que ce que raconte le Ministère de la Vérité. On… Lire plus »
    Minitax
    Invité

    Désolé, il y a eu confusion entre « christian » et « paloma ». Mais mon point sur le rapport entre le gradiant thermique et l’effet de serre reste valable. ————————————– paloma : « Vous dites que la vapeur d’eau est le principal GES ? C’est parfaitement exact, et ce n’est pas un scoop : relisez les rapports du GIEC ! » ————————————– @paloma Ah oui, et c’est où dans le rapport du GIEC qu’on trouve la part de la vapeur d’eau dans l’effet de serre ? Ha !

    christian
    Invité

    Y’a un modo pour faire le ménage s’iou plaît ?

    Pastilleverte
    Invité

    @ christian à propos de l’épisode 2013 (voir références mon post 08oct15h09) , au fait comment traduisez vous « scientists », « LES » ou « DES » scientifiques ? Et pour calmer tout le monde, je vous conseille ce bijou de document alarmiste et catatrophique sur la survenue du prochain âge glaciaire (tous les indicateurs le prévoient  datant de…1976 à trouver sur You Tube « in search of the coming ice age » très… rafraichissant

    X555
    Invité

    Supposons un refroidissement climatique . Même si on ne craignait plus le réchaufement climatique anthropique(du à l’homme). Même dans ce cas là,on resterait contraint par la limite quantitative des ressources pétroles,gaz,charbons pour gérer ces ressources pétroles,gaz,charbons avec le plus d’éfficacité énergétique et d’économies de ces ressources,pour les faire durer le plus longtemps possible,d’éviter prioritairement leur gaspillage .La seule différence est qu’on ne se soucierait plus du rejet du gaz carbonique dans l’atmosphère et qu’on investirait pas dans la CCS.

    marcob12
    Invité
    Je pense qu’il faut toujours souligner que le climat est un « système » d’une férocité complexe manifestement soumis au chaos et que la méconnaissance d’un paramètre peut suffire à gravement invalider toute simulation informatique si poussée soit-elle. Or nous avons encore énormément de choses à découvrir sur les différents acteurs du climat. La querelle entre partisans et adversaires du réchauffement « anthropique » se focalise sur l’impact réel des GES sur la hausse récente des températures en oubliant un travers commun qui est que coincidence ne vaut pas causalité. Oui les GES « anthropiques » majorent la température terrestre. Mais rien ne peut infirmer que… Lire plus »
    christian
    Invité
    Cher Marcob12, Je suis parfaitement d’accord avec vous sur plusieurs points. Hélas, j’aimerai bien que le GIEC se trompe. Mais contrairement à vous, les arguments du groupe de l’IPG (Allègre ou son « école » – vous mentionnez une interview de Courtillot) ne me convainquent pas. Comme vous le dites, et comme le Pr. Courtillot le dit lui-même dans l’interview, il ne faut pas confondre causalité et corrélation. J’en suis bien d’accord. Et le plus bel exemple de cela est la courbe CO2-T en dents de scie qu’il mentionne, pour la période 800 kyr-aujourd’hui. Or JAMAIS personne n’a prétendu que cette corrélation… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    A la synthèse de mes lectures je continue à pencher vers l’hypothèse que notre rôle est marginal dans l’évolution récente du climat, même si l’ampleur de nos dévastations est planétaire. Comment le GIEC peut-il accorder un rôle aussi important au CO2 anthropique quand l’évolution de la température depuis 1800 est très décorrélée de nos émissions de CO2 qui décollent vraiment après 1945 (de 1,5Gt à plus de 8Gt), voir ici (page 8, pdf 50Mo). Il n’y a pas que le « clan allègre » pour mener la fronde et cette fois avec des arguments qui méritent examen autant que les publications du… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    J’ai lu un peu les arguments des « contradicteurs » du GIEC. En gros, cela tourne autour des courbes de reconstitution des températures et des mesures de CO2 notamment par le carottage dans les calottes de glace. le problème, c’est que certains de leurs arguments me paraissent, de prime abord assez extravagants. On notera par exemple, qu’ils défendent l’idée que la quantité e CO2 dans l’atmosphère a énormément varié sur les deux cents dernières années en présentant des preuves s’appuyant sur les analyses chimiques. Question : comment est-il possible que la concentration en CO2 à l’échelle de la terre varie aussi rapidement… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    J’ai cru à la thèse du GIEC durant des années et puis à force de lectures on se fait une opinion. Je dis simplement que je n’y crois plus du tout et ma conviction est que les conclusions de cet organisme sont fausses. Je ne cherche pas à convaincre. J’ai cité « pensée unique » pour le renvoi vers de nombreuses sources et par ricochet vers de nombreuses autres. Le terme « râgots » me semble bien excessif. Le travail a mal été fait et sur un sujet d’une extrême complexité, ce n’est pas injurieux de le dire ni une attaque de la science… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    @Chelya : Non, je ne sais pas ce qu’est l’effet de serre. A force de me lire, vous auriez dû déjà comprendre que je ne comprends pas grand-chose à quoi que ce soit… Je peux discuter de ce sujet avec qui le souhaitera par messages privés, mais comme il est dit plus haut, j’aimerais mieux que chacun soit un peu curieux et regarde les détails de ce château de carte peu solide que sont les prédictions catastrophistes du GIEC. Donner des liens est toujours un exercice périlleux (j’aime mieux que ceux intrigués par mes propos comme par le sujet, tisse… Lire plus »
    christian
    Invité
    Cher Marcob12, Bon, ben force est de reconnaître que le Pr. Courtillot cause mieux que le Pr. Allègre, et je ne ferai ici qu’une rapide remarque (il me semble impossible de tout décortiquer dans ce forum). Il insiste bien : quand un scientifique trace une figure, prenez garde aux axes. J’insiste de même : dans une conférence, toujours rapprocher les passages qui semblent ne rien avoir à voir. Je m’explique. J’ai été assez troublé quand il a expliqué que la température moyenne n’a peut-être pas de sens thermodynamique (cela renvoyait à la discussion que nous avons déjà eu, n’est-ce pas… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    J’ai un soucis de « comm » avec vous Chelya, car comment pouvez-vous imaginer que je donne une opinion sur la thèse du GIEC (pour moi il y a thèse dès lors qu’on affirme un impact substantiel de nos activités sur l’évolution du climat) sans avoir jamais croisé le concept « d’effet de serre » ? Je vous ai chambré car je n’ai pas aimé le ton de votre commentaire. Vous parlez de sujet trop grave pour qu’on le laisse sans réponse, le chiffon rouge agité par Mr Inhofe vous a-t’il empêché de visionner la vidéo de Mr Courtillot par ex ? Lui aussi… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    La vidéo fait 50′ avec  une bonne qualité d’image et la patience s’apprend… Je n’ai pas le rejet apparent que vous avez pour l’auteur de « pensée unique ». Il semble avoir des comptes à régler, accumule des éléments à charge (et oublie les éléments accréditant la thèse du GIEC), mais ses informations ne semblent pas « bidouillées ». J’ai trouvé la vidéo de « Courtillot » sur son site. Ce n’est pas parce que des intérêts particuliers veulent défendre une thèse précise (en se moquant éventuellement de la réalité) que les informations qu’ils compilent sont à rejeter d’emblée. Le site est en français et donne… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    Merci pour le lien. C’est manifestement la même conférence un peu plus longue.Je suis personnellement assez satisfait de voir un scientifique français dire qu’il y a des motifs de douter des « fortes probabilités » énoncées par le GIEC  pour une  responsabilité significative de l’espèce humaine dans l’évolution du climat depuis des décennies.  Il y a en effet matière. Si la thèse du GIEC est fausse il vaut mieux pour la science et les scientifiques qu’ils le découvrent ou le disent avant qu’ils ne soient ramenés à la réalité brutalement et discrédités. Il n’y a pas consensus,  c’est pour moi le plus… Lire plus »
    chelya
    Invité
    Oui j’avais déjà vu la vidéo de Courtillot il y a longtemps (tout du moins celle de Strasbourg) et ça m’avait pas convaincu… Par exemple pour ses reconstruction de température à partor de stations météos qui lui permettent de conclure à un réchauffement qui ne commence que dans les années 80 il n’a pris en compte que les stations sur lequel il avait des données complètes… Or ça c’est pas le premier truc que je vais regardé personnellement dans une station météo, c’est plutot l’environnement autour… L’Europe et l’Amerique du Nord on mis en place des mesures anti-pollution de l’air… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    Vous comprenez un peu mieux pourquoi j’aurais préféré une autre formule de discussion ? Vous pensez sérieusement que le Pr Courtillot a commis une bourde manifeste, voire « qu’il a choisis les stations » pour accréditer une thèse ? Avez-vous remarqué que les courbes européennes et américaines ont un aspect fort différent et que les conclusions qu’il tire pour l’europe ne sont pas les mêmes pour les USA (sinon y expliquer la courbe avant 1930) ? Et il ferait des conférences dans le but de voir son « bricolage » démolis bruyamment par le premier spécialiste venu ? Fort peu probable. S’il n’a pas… Lire plus »
    alain843
    Invité

    arrêtez de nous embêter avec vos arguties sur le GIEC. 1) et si le niveau de la mer baisse de 3 mètres ??? 2) et si par contre il monte de 18 mètres ??? merci pour vos réponses (argumentées de prèférence)  

    chelya
    Invité
    Je vois mal un « spécialiste » venir le contredire dans une conférence à destination d’étudiant en premières années d’université, surtout si ces étudiants doivent aller demander le calcul des statistiques utilisés à des « mathématiciens russes » … La dernière fois que le fan club de Claude Allegre a essayé de présenter leurs arguments face à des spécialistes c’était à l’académie des sciences et ça s’est très mal terminé pour eux avec la désormais célèbre hypothèse de la terre plate et noire… Courtillot a sa carrière (brillante dans un autre sujet que l’étude des phénomènes atmosphériques) derrière lui alors qu’est-ce qu’il risque à… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    Merci Chelya. Je reconnais que votre lien et ses suites sont assez édifiant. En effet on peut se demander  quelle crédibilité accorder à un scientifique qui semble « a minima » avoir utilisé une courbe erronée (en le disant gentiment)  pour appuyer une thèse qu’il défend. J’aurai dû choisir un peu mieux mes « références » et surtout ne pas entrer dans votre « jeu ». Je n’aurais pas dû intervenir sur ce thème ,que je connais sans le maîtriser, (comme beaucoup). Je pense avoir dit moins d’âneries que n’en montreront les simulations de Google Earth et au moins ai-je le talent de reconnaître quand je… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    Cette manie de se « logger » anonymement. Vous me parlez d’anecdotes, je parle du tableau global tel qu’il apparaît en faisant une veille soutenue sur ces sujets en parcourant la toile (en anglais bien sûr). Il crève les yeux (êtes vous aveugle) que nous allons continuer à utiliser massivement les combustibles fossiles pour des décennies. Or si on croit +à un impact significatif actuel (surtout à venir) de nos émissions de GES, il faut agir rapidement (disons dans les 20 ans). Hors CCS « classique », l’alternative majeure est le reboisement qui consiste à demander aux autres d’éponger nos émissions. En europe comme… Lire plus »
    wpDiscuz