Enerzine

Google se lance sur le marché de la maison connectée

Partagez l'article

Selon Google, avec un thermostat bien programmé, il devient possible de réduire sa facture de chauffage et de climatisation de 15 à 20% ; Ce résultat serait possible en utilisant la technologie Nest Sense.

Et oui, le leader incontesté des moteurs de recherche sur internet a acheté en 2014 la start-up éponyme pour la modique somme de 3,2 milliards de dollars. Cette start-up créée 3 ans plus tôt avait dans ses cartons deux innovations trés convoitées. L’une concernait l’optimisation de la température intérieure de votre habitat, tandis que l’autre portait sur un détecteur de fumée et de monoxyde de carbone.

La nouveauté réside en fait dans la faculté du thermostat connecté à apprendre par lui même et donc à se reprogrammer en fonction des habitudes des occupants pendant une période donnée. La technologie Nest Sense personnalise les caractéristiques du thermostat à votre place. Après avoir appris vos préférences de température, la mission de Nest Sense sera de trouver le bon équilibre confort-économie d’énergie adapté à votre logement.

Exemple de programmation :

  • 7h30 : Nest se met en marche et sait que vous voulez une température de 22°C à votre réveil
  • 10h00 : Nest détecte que le logement est vide, il baisse automatiquement la température
  • 18h05 : Grâce à la fonction démarrage anticipté, Nest a réchauffé le logement
  • 20h20 : vous ajustez le thermostat à 21°C et Nest en prend note
  • 22h50 : L’heure de se coucher ! Nest suit le programme établi en abaissant la température à 18°C

Si le thermostat affiche une feuille alors cela signifie que vous économisez de l’énergie ! Avec ses capteurs de mouvements et de luminosité il est capable de comprendre qu’il ne chauffera ou ne rafraîchira pas des pièces innocupées. Car le saviez vous ? la baisse d’un seul degré de température se traduira par une réduction de votre consommation d’énergie de 2 à 5%.

Une restriction forte existe toutefois. En effet, si votre chauffage est 100% électrique, cette solution ne fonctionnera pas.

Le thermostat qui arrive bientôt en France devrait être commercialisé aux alentours de 230 euros auquel il faudra ajouter un surcoût d’une centaine d’euros pour son installation par un professionnel agréé. Il sera subventionné par le fournisseur alternatif de gaz et d’électricité Direct Energie.

Pour finir, la société précise qu’elle ne vendra "jamais" vos données personnelles. Une vrai mine d’or si l’on y réfléchit car le système connaîtra tout de vos habitudes (consommation d’énergie, présence, etc..).

Google se lance sur le marché de la maison connectée

[ Description technique ]


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Google se lance sur le marché de la maison connectée"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    beuhji
    Invité

    STP Enerzine, cache-moi ces vilaines fautes que je ne saurais voir : => « L’heure de se couchez ! » => « auquel il faudra ajouté » Et sur le communiqué Aréva : => « Areva précise que se sont » Merci bien

    Topi
    Invité
    Ca a l’air intéressant à première vue mais on manque quand même d’infos ! On lit que ce thermostat régulerait la température de chaque pièce en détectant les habitudes de présence, occupation, etc. Ca signifie donc 1 thermostat placé dans chaque pièce, communiquant avec un thermostat central lui-même relié à la chaudière (enfin, c’est ce que je déduis). S’agit-il bien de cela ? Dans ce cas, pourquoi ne pas coupler ce thermostat à des vannes électrostatiques ? Pourquoi ce thermostat ne serait-il pas compatible avec le chauffage électrique ? Enfin, si le but affiché n’est pas de « récupérer » et « vendre »… Lire plus »
    gaga42
    Invité

    22°C au réveil? Passez à 20°C (pour commencer) et investissez dans une polaire et des charentaises qui seront bien plus vite amortis que le gadget connecté Google…

    Thibaudd
    Invité

    Sympa, parcontre j’ai vu que Nest est principalement une société qui vend des detecteurs de fumée connectés, on peut donc imaginer qu’à terme la petite start up de Google sera bien présente dans nos maisons …. risqué !

    Tech
    Invité
    google qui n’utiliserait pas les données récoltées ;o))) je me bidonne de rire, c’est leur métier d’exploiter toutes les infos qu’ils peuvent récupérer!!. dèjà que l’on fasse payer à Google un droit d’utilisation du réseau physique Français il monaye, tout ce qui s’y passe sans débourser un sous. moi quand je prend l’autoroute, je paye!. deuxio Google fait des milliards de profit et optimise sa fiscalité dans des proportions incongrues! en passant par des filiales en hollande( pas d’impôts sur les royalties) et en irlande (entreprises taxées à 12% seulement)! et aussi d’autre paradis fiscaux pour au final ne pas… Lire plus »
    wpDiscuz